Fronde au sein de la majorité municipale à Seyssins contre le maire Fabrice Hugelé

sep article

 

FOCUS – Trois élus de la majorité municipale de Seyssins ont annoncé, ce jeudi 11 juillet, leur retrait du groupe majoritaire au sein du conseil municipal. Une décision qui fait suite à une série de désaccords avec le maire de la commune, Fabrice Hugelé. Ce dernier, qui a d’abord cru à une blague, a finalement répondu aux différentes accusations.

 

 

De gauche à droite, Catherine Brette, Michel Baffert, Laurence Algudo et Jacqueline Chapuis (association Alerte). Crédit: Thomas Courtade

De gauche à droite, Catherine Brette, Michel Baffert, Laurence Algudo et Jacqueline Chapuis (association Alerte). © Thomas Courtade

Ils ont décidé de claquer la porte de la majorité municipale de Seyssins. Catherine Brette, conseillère municipale écologiste depuis trente ans à Seyssins, en charge des questions environnementales ; Michel Baffert, ancien maire de la ville (de 2010 à 2012) et toujours conseiller municipal délégué aux droits de l’homme ; et enfin Laurence Algudo, 3e adjointe au maire, en charge des personnes âgées, de la santé publique et des actions sociales.

 

Tous trois ont décidé d’annoncer leur départ du groupe majoritaire « Agir avec les Seyssinois ». Ils précisent toutefois que « ce n’est pas une démission » mais le marqueur d’une « rupture » avec le maire en place, Fabrice Hugelé. Un message notamment à l’intention de délégués fédéraux du PS et du PC, mais aussi d’acteurs associatifs de la commune, présents lors de l’annonce.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
5803 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Difficile de croire que cette fronde puisse gêner le maire de Seyssins pour les futures élections.
    Certes il est devenu marcheur, mais il suscite des rassemblements de population particulièrement marqués pour les vœux, inaugurations en tout genre ou événements sportifs.
    Par ailleurs, la gauche socialiste ici présentée est teintée écologie primaire ce qui n’est pas tout à fait l’electorat de Seyssins.

    sep article