Le directeur du synchrotron européen de Grenoble, Francesco Sette, a reçu le prix Friedel-Volterra 2019

sep article

 

FIL INFO – Ce lundi 8 juillet, le physicien Francesco Sette, directeur général du synchrotron européen de Grenoble, a reçu le prix Friedel-Volterra 2019. Décerné chaque année par les Sociétés française et italienne de physique, il récompense un chercheur éminent impliqué dans une collaboration scientifique franco-italienne.

 

 

Francesco Sette. © ESRF

Francesco Sette. © ESRF

Nouvelle dis­tinc­tion pour un cher­cheur gre­no­blois. La Société fran­çaise de phy­sique (SFP) et la Société ita­lienne de phy­sique (SIF) ont remis le prix Friedel-Volterra à Francesco Sette, phy­si­cien d’origine ita­lienne aujourd’­hui direc­teur géné­ral du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble (ESRF). Cette remise de prix a eu lieu à Nantes, ce lundi 8 juillet, lors du 25e congrès géné­ral de la Société fran­çaise de phy­sique.

 

Les rai­sons de cette dis­tinc­tion ? « Ses tra­vaux remar­quables en phy­sique des sur­faces, sti­mu­lés par l’utilisation très nova­trice de la lumière syn­chro­tron », sou­lignent les socié­tés savantes. Des tra­vaux qu’il a menés tout au long de sa car­rière scien­ti­fique, pré­cisent-elles encore.

 

Mais là ne s’ar­rêtent pas les éloges. En effet, ce spé­cia­liste du rayon­ne­ment syn­chro­tron pour­suit sans relâche ses efforts pour en aug­men­ter la réso­lu­tion et l’in­ten­sité éner­gé­tique. Il a d’ailleurs lancé tout récem­ment un pro­gramme jugé « très inno­vant » de moder­ni­sa­tion du grand ins­tru­ment  élec­tro­ma­gné­tique gre­no­blois. « Une avan­cée majeure qui fera de l’ESRF une source extrê­me­ment brillante », estiment les Sociétés fran­çaise et ita­lienne de phy­sique.

 

 

On lui doit la première source de rayons X doux au monde

 

Le par­cours du lau­réat 2019 ? Francesco Sette est d”’origine ita­lienne et doc­teur en phy­sique de l’Université de Rome. Spécialisé dans la recherche sur le rayon­ne­ment syn­chro­tron, il a d’a­bord tra­vaillé pen­dant huit ans aux États Unis, chez AT & T Bell Laboratories dans le New Jersey. Là, « il a co-inventé la pre­mière source de rayons X doux à haute réso­lu­tion et haute inten­sité éner­gé­tique au monde », pré­cise sa bio­gra­phie. Source qui, depuis, a rapi­de­ment trouvé sa place dans de nom­breuses ins­tal­la­tions de lumière syn­chro­tron, par­tout dans le monde.

 

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF

L’European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la pres­qu’île scien­ti­fique. © ESRF

 

Francesco Sette rejoint les équipes du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble en 1991. En tant que res­pon­sable d’un groupe scien­ti­fique, il met alors au point « une nou­velle géné­ra­tion de lignes de lumière basées sur la dif­fu­sion inélas­tique réson­nante des rayons X per­met­tant d’é­tu­dier les mou­ve­ments ato­miques et les pro­prié­tés élec­tro­niques de la matière conden­sée », pré­cise l’ESRF.

 

 

Il compte lancer le premier synchrotron européen de 4e génération à haute-énergie

 

En 2001, Francesco Sette devient direc­teur de la recherche puis, en 2009, le qua­trième direc­teur géné­ral du grand ins­tru­ment élec­tro­ma­gné­tique gre­no­blois. Il joue, dès lors, un rôle cen­tral dans la concep­tion et le lan­ce­ment du pro­gramme de moder­ni­sa­tion de l’in­fra­struc­ture. L’objectif visé pour 2020 ? Rien moins que créer le pre­mier syn­chro­tron euro­péen de 4e géné­ra­tion à haute-éner­gie, l’ESRF-EBS (Extremely Brilliant source).

 

VM

 

 

Prix Friedel-Volterra

Prix Friedel-Volterra. DR

 

Le prix nommé Friedel-Volterra, en hom­mage aux scien­ti­fiques Vito Volterra et de Jacques Friedel, a été créé en 2016 par la SIF et la SFP.
Il est depuis décerné chaque année à un phy­si­cien impli­qué dans une col­la­bo­ra­tion franco-ita­lienne, en recon­nais­sance de l’excellence de ses tra­vaux en phy­sique. L’occasion toute trou­vée de res­ser­rer les liens entre les deux socié­tés savantes.

 

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3344 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.