Francesco Sette. © ESRF

Le direc­teur du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble, Francesco Sette, a reçu le prix Friedel-Volterra 2019

Le direc­teur du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble, Francesco Sette, a reçu le prix Friedel-Volterra 2019

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Ce lundi 8 juillet, le phy­si­cien Francesco Sette, direc­teur géné­ral du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble, a reçu le prix Friedel-Volterra 2019. Décerné chaque année par les Sociétés fran­çaise et ita­lienne de phy­sique, il récom­pense un cher­cheur émi­nent impli­qué dans une col­la­bo­ra­tion scien­ti­fique franco-italienne.

Francesco Sette. © ESRF

Francesco Sette. © ESRF

Nouvelle dis­tinc­tion pour un cher­cheur gre­no­blois. La Société fran­çaise de phy­sique (SFP) et la Société ita­lienne de phy­sique (SIF) ont remis le prix Friedel-Volterra à Francesco Sette, phy­si­cien d’origine ita­lienne aujourd’­hui direc­teur géné­ral du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble (ESRF). Cette remise de prix a eu lieu à Nantes, ce lundi 8 juillet, lors du 25e congrès géné­ral de la Société fran­çaise de physique.

Les rai­sons de cette dis­tinc­tion ? « Ses tra­vaux remar­quables en phy­sique des sur­faces, sti­mu­lés par l’utilisation très nova­trice de la lumière syn­chro­tron », sou­lignent les socié­tés savantes. Des tra­vaux qu’il a menés tout au long de sa car­rière scien­ti­fique, pré­cisent-elles encore.

Mais là ne s’ar­rêtent pas les éloges. En effet, ce spé­cia­liste du rayon­ne­ment syn­chro­tron pour­suit sans relâche ses efforts pour en aug­men­ter la réso­lu­tion et l’in­ten­sité éner­gé­tique. Il a d’ailleurs lancé tout récem­ment un pro­gramme jugé « très inno­vant » de moder­ni­sa­tion du grand ins­tru­ment élec­tro­ma­gné­tique gre­no­blois. « Une avan­cée majeure qui fera de l’ESRF une source extrê­me­ment brillante », estiment les Sociétés fran­çaise et ita­lienne de physique.

On lui doit la pre­mière source de rayons X doux au monde

Le par­cours du lau­réat 2019 ? Francesco Sette est d”’origine ita­lienne et doc­teur en phy­sique de l’Université de Rome. Spécialisé dans la recherche sur le rayon­ne­ment syn­chro­tron, il a d’a­bord tra­vaillé pen­dant huit ans aux États Unis, chez AT & T Bell Laboratories dans le New Jersey. Là, « il a co-inventé la pre­mière source de rayons X doux à haute réso­lu­tion et haute inten­sité éner­gé­tique au monde », pré­cise sa bio­gra­phie. Source qui, depuis, a rapi­de­ment trouvé sa place dans de nom­breuses ins­tal­la­tions de lumière syn­chro­tron, par­tout dans le monde.

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF

L’European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la pres­qu’île scien­ti­fique. © ESRF

Francesco Sette rejoint les équipes du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble en 1991. En tant que res­pon­sable d’un groupe scien­ti­fique, il met alors au point « une nou­velle géné­ra­tion de lignes de lumière basées sur la dif­fu­sion inélas­tique réson­nante des rayons X per­met­tant d’é­tu­dier les mou­ve­ments ato­miques et les pro­prié­tés élec­tro­niques de la matière conden­sée », pré­cise l’ESRF.

Il compte lan­cer le pre­mier syn­chro­tron euro­péen de 4e géné­ra­tion à haute-énergie

En 2001, Francesco Sette devient direc­teur de la recherche puis, en 2009, le qua­trième direc­teur géné­ral du grand ins­tru­ment élec­tro­ma­gné­tique gre­no­blois. Il joue, dès lors, un rôle cen­tral dans la concep­tion et le lan­ce­ment du pro­gramme de moder­ni­sa­tion de l’in­fra­struc­ture. L’objectif visé pour 2020 ? Rien moins que créer le pre­mier syn­chro­tron euro­péen de 4e géné­ra­tion à haute-éner­gie, l’ESRF-EBS (Extremely Brilliant source).

VM

Prix Friedel-Volterra

Prix Friedel-Volterra. DR

Le prix nommé Friedel-Volterra, en hom­mage aux scien­ti­fiques Vito Volterra et de Jacques Friedel, a été créé en 2016 par la SIF et la SFP.
Il est depuis décerné chaque année à un phy­si­cien impli­qué dans une col­la­bo­ra­tion franco-ita­lienne, en recon­nais­sance de l’excellence de ses tra­vaux en phy­sique. L’occasion toute trou­vée de res­ser­rer les liens entre les deux socié­tés savantes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'ESRF de Grenoble révèle que la météorite (probablement) responsable de la fin des dinosaures a touché la Terre au printemps
L’ESRF de Grenoble révèle que la météo­rite (pro­ba­ble­ment) res­pon­sable de la fin des dino­saures a tou­ché la Terre au printemps

FLASH INFO – C'est au printemps que s'est scellée la fin du règne des dinosaures. Telle est la conclusion d'une équipe internationale de scientifiques, composée Lire plus

Le Synchrotron, le CEA et l'ILL de Grenoble unis pour "développer les batteries du futur"
Le Synchrotron, le CEA et l’ILL de Grenoble unis pour « déve­lop­per les bat­te­ries du futur »

FLASH INFO — "Développer les batteries du futur". Tel est l'objectif affiché par le Synchrotron de Grenoble (ESRF), l’Institut Laue-Langevin (ILL) et le CEA de Lire plus

L'ESRF va créer des conditions extrêmes. M. Laurent Prevost, préfet de l'Isère, lors de la visite du nouveau laboratoire de l'ESRF. © ESRF
L’ESRF ouvre une ligne de lumière pour mener des expé­riences sous ultra-hautes pres­sions et températures

FLASH INFO - Le synchrotron européen de Grenoble (ESRF) vient d'ouvrir une nouvelle ligne de lumière capable de reproduire les conditions extrêmes de pression et Lire plus

Étude des œufs de Mussaurus patagonicus à l’ESRF © ESRF
Grâce à l’ESRF, la data­tion des com­por­te­ments sociaux chez les dino­saures est recu­lée de plus de 40 mil­lions d’années !

FOCUS – Traversés par les rayons X du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), des œufs fossilisés de dinosaures provenant d’un vaste site à fossiles de Lire plus

La nou­velle source de rayon­ne­ment « extrême » du Synchrotron de Grenoble souffle sa pre­mière bougie

FLASH INFO — Mercredi 25 août 2021, le Synchrotron de Grenoble soufflera la première bougie de sa nouvelle source de rayonnement. Le 25 août 2020, Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’en­tre­prise phi­lan­thro­pique de Mark Zuckerberg, fon­da­teur de Facebook, finance un pro­jet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin