Le FC Grenoble va investir 8 à 10 millions d’euros dans une structure de 5 000 m2 « autour de la marque FCG »

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

 

FOCUS – Michel Martinez et Éric Pilaud, respectivement président du FC Grenoble et président du conseil de surveillance, ont présenté leur projet club, ce mercredi 26 juin. La formation est au centre des attentions du FCG. Côté infrastructures, un bâtiment R+2 de 5 000 m² devrait être terminé fin 2021. Il comprendra notamment des espaces pour l’aspect sportif, d’autres pour l’accueil des entreprises et une brasserie.

 

 

Franck Corrihons, Michel Martinez, Eric Pilaud du FC Grenoble rugby lors d'un point presse au stade Lesdiguières mercredi 26 juin. © Laurent Genin

Franck Corrihons, Michel Martinez, Eric Pilaud du FC Grenoble rugby lors d’un point presse au stade Lesdiguières mercredi 26 juin. © Laurent Genin

Actuellement en vacances, les rugbymen du FC Grenoble vont reprendre l’entraînement lundi 1er juillet pour commencer à préparer leur saison en Pro D2.

 

Ceux qui étaient déjà présents la saison dernière découvriront la rénovation de la halle couverte du stade Lesdiguières.

 

Un lieu qui sert notamment pour la “réathlétisation” des joueurs blessés et, l’hiver, pour l’entraînement quand les conditions météo sont trop mauvaises et que le terrain en herbe à l’extérieur est abîmé.

 

 

« Il faut qu’on régénère l’enthousiasme du peuple grenoblois »

 

Les gros problèmes de cette halle étaient son isolation et le manque de luminosité à l’intérieur. Le FCG a souhaité remédier à ces deux problèmes. « Le club investit en permanence dans la qualité de ses infrastructures », a souligné Michel Martinez lors d’un point presse, mercredi 26 juin, au stade Lesdiguières.

 

La halle couverte au stade Lesdiguières avant les travaux réalisés par le FCG ces dernières semaines. © Laurent Genin

La halle couverte au stade Lesdiguières avant les travaux réalisés par le FCG ces dernières semaines. © Laurent Genin

 

Accompagné d’Éric Pilaud, président du conseil de surveillance et de Franck Corrihons, directeur du développement rugby, le président du FCG a surtout parlé des projets du club après une saison où les Grenoblois n’ont pas réussi à se maintenir en Top 14.

 

« Il faut qu’on régénère l’enthousiasme du peuple grenoblois, déçu après la descente, parce qu’on a besoin de notre environnement pour mener à bien notre projet. Notre projet va au-delà des saisons. On le jugera dans quatre, cinq ans quand on aura construit l’édifice grenoblois. » Ce projet repose sur trois piliers : la formation, les infrastructures et le business.

 

 

Objectif : 50 % de l’effectif professionnel formé au club

 

Au niveau de la formation, le club met en place son projet “DAIFI” pour : Détecter, Attirer, Intégrer, Former, Innover. « Notre objectif principal est de connecter les différentes structures du FCG : ça part du « baby rugby » jusqu’aux moins de vingt et un ans, en intégrant évidemment les féminines », expliquait Franck Corrihons.

 

Les joueurs du FC Grenoble rugby saison 2018-2019. © Laurent Genin

Les joueurs du FC Grenoble rugby, saison 2018-2019. © Laurent Genin

Toutes les équipes auront par exemple un référentiel de jeu commun. En 2021, l’objectif est que 50 % de l’effectif professionnel soit constitué de joueurs formés à Grenoble. « Le projet DAIFI est le socle de l’avenir du club », a indiqué Michel Martinez.

 

Concernant les infrastructures, le club a dévoilé son projet “Planète FCG”. « Il est lié surtout aux infrastructures d’entraînement. Et autour des infrastructures d’entraînement, c’est comment développer des ressources complémentaires », a précisé Michel Martinez.

 

 

« “Planète FCG”, c’est 5 000 m2 d’activités autour de la marque FCG »

 

Un bâtiment en rez-de-chaussée plus deux étages (R+2) va être érigé au stade Lesdiguières. Le club devrait pouvoir en disposer fin 2021.

 

Le stade Lesdiguières de Grenoble où s'entraînent les rugbymen du FCG. © Laurent Genin

Le stade Lesdiguières de Grenoble où s’entraînent les rugbymen du FCG. © Laurent Genin

« “Planète FCG”, c’est 5 000 mètres carrés d’activités autour de la marque FCG », a résumé le président grenoblois. Concrètement, il s’agira d’un centre de performance sportive pour les rugbymen du club, mais aussi d’espaces de séminaires pour les entreprises qui pourront accueillir 350 à 400 personnes. Le tout avec des offres loisir, un escape game et du “gaming”, et de la restauration, avec une brasserie. Sans oublier un espace parking de 250 places qui va voir le jour à proximité.

 

« Ce projet doit aussi intégrer des pelouses hybrides, a ajouté Michel Martinez. On travaille avec la Ville de Grenoble pour que notre terrain d’honneur et l’annexe passent en hybride. Notre pelouse est surutilisée et donc dégradée. On a blessé des joueurs cette année. » L’investissement pour “Planète FCG” ? Il se situera entre 8 et 10 millions d’euros.

 

Laurent Genin

 

 

Une deuxième augmentation de capital prévue en fin de semaine

 

L’an dernier, le FCG avait annoncé une augmentation de capital en trois tranches de l’ordre d’un million d’euros chacune. La première a eu lieu en 2018, la seconde est en train d’être réalisée. Elle s’élèvera à environ 950 000 euros.

 

Eric Pilaud, président du FCG. © Archive LG

Eric Pilaud, président du FCG. © Archive LG

Le cœur de cette capitalisation du club de rugby grenoblois est réalisé par une holding “Sport, Passion, Promotion” constituée de neuf associés, dont Michel Martinez et Éric Pilaud, actionnaires du FCG à 74 %.

 

« À l’issue de l’augmentation de capital qui se terminera en fin de semaine, nous serons à un peu plus de 80 %, a précisé Éric Pilaud.

 

Nous sommes presque tous à égalité dans cette société. Il s’agit de vrais acteurs économiques de la région grenobloise, des chefs d’entreprise qui apportent leur réseau, leur expérience. Quand on parle de projet à 8 ou 10 millions d’investissements, il vaut mieux avoir ces gens-là comme cautions pour des emprunts bancaires. »

 

commentez lire les commentaires
1899 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.