Budget contre biodiversité : le Département de l’Isère et son opposition écologiste ne parlent plus le même langage

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FOCUS – À la veille du conseil départemental du 21 juin tourné en grande partie vers les questions budgétaires, la majorité du Département de l’Isère vante son action en matière d’investissement, de contrôle des dépenses de fonctionnement et de fiscalité. C’est sur un tout autre terrain que les élus d’opposition ferraillent, en tirant le signal d’alarme sur la question de la biodiversité.

 

 

L’une parle budget, l’autre biodiversité. À la veille du conseil départemental du 21 juin, la majorité du Département de l’Isère et son opposition écologiste ne tiennent décidément par le même langage. Et si la première veut mettre en avant son bilan financier et le respect de ses engagements, la deuxième n’a de cesse de pointer du doigt ce qu’elle considère comme des carences de sa politique environnementale. Le tout en prévision… des élections départementales de 2021 ?

 

Jean-Pierre Barbier ne manque pas de clamer son slogan favori : « dire ce que l'on fait, faire ce que l'on dit ». © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier ne manque pas de rappeler son slogan favori : « dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit ». © Florent Mathieu – Place Gre’net

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1279 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. sep article
  2. Dialogue de sourd avec le RCSE? Les Grenoblois connaissent par cœur leurs monologues, dogmatisme et intransigeance.

    sep article
  3. C’est vraiment lamentable. Zéro arguments scientifiques, que du bla-bla gauchiste écolo

    sep article