Bellamy

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR en visite à Grenoble, veut « offrir une alter­na­tive aux Français »

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR en visite à Grenoble, veut « offrir une alter­na­tive aux Français »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – À quelques jours du scru­tin des euro­péennes, la tête de liste LR François-Xavier Bellamy s’est rendu à Grenoble, le temps d’une jour­née, pour y ren­con­trer les mili­tants de LR38. Il a ensuite visité Soitec, fabri­cant local de maté­riaux uti­li­sés pour la confec­tion de puces élec­tro­niques, en com­pa­gnie d’Hervé Morin, pré­sident des Centristes et de ses colis­tières isé­roises Nathalie Béranger et Sandrine Chaix. Un dépla­ce­ment tourné vers l’actualité poli­tique et les nou­velles tech­no­lo­gies de pointes, l’une des forces de Grenoble.

« Offrir une alter­na­tive aux Français », tel a été le leit­mo­tiv du can­di­dat des Républicains aux élec­tions euro­péennes lors de sa venue dans la cuvette. À cette occa­sion, il a été accueilli par de nom­breuses per­son­na­li­tés de sa famille poli­tique, telles qu’Alain Carignon, can­di­dat à la mai­rie de Grenoble, Yannick Neuder, pré­sident de la fédé­ra­tion isé­roise, ou encore Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département.

François-Xavier Bellamy, à la rencontre des militants LR38

François-Xavier Bellamy à la ren­contre des mili­tants LR38. © Joël Kermabon

Sa visite tom­bait le jour de la publi­ca­tion d’une tri­bune d’Emmanuel Macron dans la presse régio­nale au sujet des élec­tions euro­péennes. Une sor­tie média­tique vive­ment cri­ti­quée par le can­di­dat LR. « Monsieur Macron nous vole le débat dont on a besoin, il a entre­tenu ce grand débat qui a saturé nos télé­vi­sions et, aujourd’hui, il s’implique en nous expli­quant que cette élec­tion est un refe­ren­dum natio­nal, une sorte de troi­sième tour de l’élection pré­si­den­tielle dont per­sonne ne veut. »

Et ce der­nier d’ac­cu­ser le pré­sident « d’avoir peur que la droite relève la tête », tout en dénon­çant un « jeu dan­ge­reux qui consiste à entre­te­nir le déses­poir poli­tique dans lequel se trouvent les fran­çais ». Bref, pour lui, l’af­faire est enten­due : « C’est un cal­cul poli­ti­cien cousu de fil blanc qui doit être dénoncé. »

Une visite pla­cée sous le signe des nou­velles technologies

Après avoir ren­con­tré les mili­tants, François-Xavier Bellamy s’est rendu à Bernin pour visi­ter les locaux de Soitec, une entre­prise à la pointe de la tech­no­lo­gie, et sur­tout à l’i­mage de la « French Silicon Valley ». Soitec conçoit et fabrique des maté­riaux semi-conduc­teurs, pré­sents sur tous les smart­phones dans le monde.

La tête de liste a réaf­firmé sa volonté d’accompagner les entre­prises euro­péennes pour tenir la dra­gée haute aux Gafa. « Pour se déve­lop­per, des entre­prises comme Soitec ont besoin que l’Europe n’ait pas seule­ment une doc­trine de la concur­rence mais aussi une stra­té­gie, en matière indus­trielle, en matière de nou­velles tech­no­lo­gies. »

François-Xavier Bellamy appelle ainsi à sor­tir « de la naï­veté », avec une Europe qui assume ses entre­prises, et déplore d’être « le seul conti­nent au monde à être ouvert à tous les acteurs inter­na­tio­naux sans aucune réci­pro­cité ». Le can­di­dat espère tou­te­fois uti­li­ser le droit euro­péen « comme un levier pour se déve­lop­per dans le mar­ché mon­dial ».

La tête de liste des Républicains, accompagné de ses collistières Sandrine Chaix ( Centristes ) et Nathalie Béranger ( LR )

La tête de liste des Républicains, accom­pa­gné de ses colis­tières Sandrine Chaix (Centristes) et Nathalie Béranger (LR). © Joël Kermabon

Bien au fait de l’ac­tua­lité, il a réagi au trem­ble­ment de terre qui a secoué le monde de la high-tech : la fin de la col­la­bo­ra­tion entre Google et l’entreprise chi­noise Huawei. Le groupe amé­ri­cain s’est en effet plié au décret de Donald Trump inter­di­sant aux entre­prises de télé­com­mu­ni­ca­tion amé­ri­caines de col­la­bo­rer avec des socié­tés « à risque ».

Une déci­sion saluée par le can­di­dat LR : « Huawei est un acteur d’État très lié aux inté­rêts de la sécu­rité et du ren­sei­gne­ment de la Chine. On ne peut pas lais­ser Huawei entrer sur le ter­ri­toire euro­péen. Les Américains l’ont par­fai­te­ment compris. »

Mohamed Benmaazouz

TROIS QUESTIONS À – Nathalie Béranger, conseillère muni­ci­pale à la Ville de Grenoble et seule repré­sen­tante des Républicains en Isère sur la liste de

François-Xavier Bellamy

Nathalie Beranger 66 ème sur la liste LR

Nathalie Béranger est 66e sur la liste LR – Centristes. © Mohamed Benmaazouz – Placegrenet​.fr

En quoi une ville comme Grenoble est-elle impor­tante pour l’Europe ?

L’un des trois grands pôles euro­péens en terme de nano-tech­no­lo­gies se trouve à Grenoble. Une ville comme Grenoble est impor­tante de par sa capa­cité d’in­no­va­tion. Une entre­prise comme Soitec par exemple, est en constante crois­sance – envi­ron 40 % par an – et crée beau­coup d’emplois. Pourtant, le maire de Grenoble n’en parle jamais, il ne les valo­rise pas en tout cas.

Quel est l’é­tat d’es­prit des troupes à quelques jours du scrutin ?

Nos mee­tings ras­semblent beau­coup de monde à chaque fois. Il y a une forte mobi­li­sa­tion. Aujourd’hui, la droite est bien vivante, alors qu’elle a été mise à mal durant les pré­si­den­tielles. Et les son­dages, même si on ne s’y fie pas tou­jours, sont encou­ra­geants. Nous sommes pas­sés de 8 % d’in­ten­tions de vote à 12 % à 14 %.

Que pen­sez-vous de la per­sonne de François Xavier-Bellamy ?

C’est une per­sonne qui sort des sen­tiers bat­tus. Il amène de la fraî­cheur. Laurent Wauquiez a bien fait de le nom­mer tête de liste. Il fédère beau­coup, même au-delà des Républicains. Il crée une vraie bonne dyna­mique pour ces élec­tions européennes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L’AFEI, association pluraliste d’élues de l'Isère, accompagnée d'autres collectifs s'inquiètent de voir autorisé le port du burkini dans les piscines de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : des voix s’é­lèvent contre une éven­tuelle déli­bé­ra­tion sur le port du bur­kini lors du conseil muni­ci­pal de mai

FOCUS - L'Association des femmes élues de l'Isère (AFEI) s'inquiète de voir une potentielle délibération autoriser le port du burkini dans les piscines de Grenoble Lire plus

La Région distribue des boutons d'alerte connecté aux associations de lutte contre les violences faites aux femmes
La Région Aura dis­tri­bue des bou­tons d’a­lerte connec­tés aux asso­cia­tions de lutte contre les vio­lences faites aux femmes

FOCUS - À l'occasion de la journée du 8 mars 2022, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a distribué à des associations de lutte contre les violences faites Lire plus

Vitalité du centre-ville de Grenoble: le groupe Société Civile adresse à la Ville ses "contre-propositions"
Alain Carignon appelle Éric Piolle à démis­sion­ner… et les Grenoblois à voter Yannick Jadot à la pri­maire EELV

FOCUS - Pas question pour Alain Carignon de laisser passer la candidature d'Éric Piolle à la primaire écologiste. Entouré d'élus de son groupe d'opposition et Lire plus

Laurent Wauquiez présente sa liste pour l'Isère des élections régionales de juin 2021
Laurent Wauquiez pré­sente sa liste pour l’Isère des élec­tions régio­nales de juin 2021

  FLASH INFO — Le président sortant de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a présenté mercredi 12 mai la liste "La Région avec toutes ses Lire plus

Les élues de la régions en visite aux Charmilles. © Tim Buisson – Place Gre’net
Saint-Martin-d’Hères : le centre de for­ma­tion des Charmilles va ouvrir une licence infor­ma­tique dédiée à la cybersécurité

  EN BREF - Le centre de formation des Charmilles proposera une licence informatique dédiée à la cybersécurité en septembre 2020. Une nouvelle offre répondant Lire plus

Les élus de la région ont visité l'atelier Cycles & Co à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net
Fontaine : l’as­so­cia­tion Cycles & Go qui fait rimer inser­tion et réno­va­tion a le vent en poupe

  FOCUS – Basée à Fontaine, l'association Cycles & Go donne une seconde vie aux vélos qu'elle récupère en s'appuyant principalement sur des personnes en Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Un comité de sou­tien mené par Franck Longo pour la réélec­tion d’Émilie Chalas dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin