Le 20 septembre, un mail de Paris enjoignait Génération.s Grenoble de faire alliance avec le maire sortant Eric Piolle en vue des élections municipales.

Benoît Hamon en visite à Grenoble : « je défends un pro­gramme euro­péen, pas franco-français »

Benoît Hamon en visite à Grenoble : « je défends un pro­gramme euro­péen, pas franco-français »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO - Benoît Hamon était en visite à Grenoble, ce mardi 14 mai, dans le cadre de la campagne pour les élections européennes. Au centre de cette visite, un thème qui lui est cher : la défense du service public. Après avoir rencontré des salariés et des syndicats et être passé par la Villeneuve d'Échirolles, le leader de Génération.s a mené une « agora citoyenne » sous la halle de la place aux Herbes.

 

 

Benoît Hamon en route vers la place aux Herbes où allait se dérouler un meeting. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Benoît Hamon en route vers la place aux Herbes où allait se dérouler un meeting. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Je n'ai pas fait un programme franco-français. Le programme que je défends est un programme qui va être immédiatement européen », a déclaré Benoît Hamon, en visite ce mardi 14 mai à Grenoble.

 

Le chef de file de Génération.s, numéro un de la liste citoyenne du Printemps européen aux élections européennes, s'exprimait ainsi juste avant l'agora citoyenne programmée en début de soirée sous la halle de la place aux Herbes. Non sans être allé, dans l'après-midi, à la rencontre de salariés et de syndicats d'EDF et de GE Hydro et à la Villeneuve d'Échirolles pour visiter une épicerie solidaire ainsi qu'une maison de santé.

 

 

La défense du service public au centre de la visite de Benoît Hamon

 

Lors de cette visite de campagne dans la capitale des Alpes, Benoît Hamon était accompagné de Sarah Soilihi, numéro deux sur la liste, et des deux candidats locaux de l'étape que sont Zerrin Bataray et Paul Bron.

 

Benoît Hamon en route vers la place aux Herbes où allait se dérouler un meeting. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Benoît Hamon, Paul Bron et Zerrin Bataray. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bien des thèmes ont été abordés au cours du meeting auquel ont participé de 150 à 200 personnes. Notamment la manière dont certains pays européens traitent les migrants et l'instauration d'un « délit de solidarité ». Ou encore le « danger » qu'il y a à prédire comme inéluctable le seul affrontement entre les listes du Rassemblement national (RN) et de la République en marche (LREM). Sans oublier la division qui règne à gauche, avec sa mosaïque de listes en compétition.

 

Au centre de cette visite, s'est également imposé un thème cher à Benoît Hamon : la défense du service public, selon lui mal en point. Retour en images sur quelques séquences captées en fin d'après-midi.

 

 

 

« Macron a déjà joué ce coup-là lors des présidentielles »

 

Sur la multiplicité des propositions et des listes à gauche, Benoît Hamon ne décolère pas. Surtout après avoir appris que le directeur de campagne de LREM annonce une alliance probable entre les socialistes, les Verts, « les libéraux de M. Macron » et les conservateurs au parlement européen. « Si c'est le cas, ça veut dire que tous les engagements pris par les listes dites de gauche qui s'allieraient avec la droite et les libéraux tombent immédiatement », prédit-il.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Que préconise Génération.s ? « Nous, nous disons, par esprit de clarté, qu'il faut des coalitions d'écologistes et de gens de gauche pour mener le combat sur la transition écologique », martèle la tête de liste. Une préoccupation toute autre que celle d'un possible duel entre LREM et le RN.

 

Pour Benoît Hamon, c'est du réchauffé. « Macron a déjà joué ce coup-là lors des présidentielles et pense qu'il peut le rejouer », estime l'ex-ministre. Un jeu qui pourrait être dangereux car, à force de crier au loup, « un jour, le RN pourrait prendre le pouvoir », s'inquiète Benoît Hamon.

 

 

« L'idée que je me fais de mon job c'est d'unir et non pas de diviser »

 

« Je m'attache à faire une campagne là où beaucoup de citoyens sont éloignés de la politique. Beaucoup de gens me disaient “ne va pas là-bas, ça ne sert à rien, les gens ne votent pas” », se souvient Benoît Hamon. De fait, pour une frange de la population, la perception des élections européennes s'apparente bien souvent à un événement lointain qui ne les concernerait que peu.

 

De 150 à 200 personnes ont assisté au meeting de Benoît Hamon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De 150 à 200 personnes ont assisté au meeting de Benoît Hamon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Mais le leader de Génération.s réfute l'idée d'une pêche aux voix dans les quartiers populaires. « Je ne fais que mon boulot de responsable politique. L'idée que je me fais de mon job c'est d'unir et non pas de diviser », affirme Benoît Hamon. Ceux qui divisent beaucoup à son sens ? Macron, Le Pen. Et de s'indigner : « Rien ne m'insupporte plus que ceux qui mettent de l'huile sur le feu ! »

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grève et manifestation à Grenoble pour "l’augmentation des salaires et des pensions" jeudi 17 mars
Entre 1400 et 3000 mani­fes­tants à Grenoble pour l’emploi et les salaires et contre les réformes des retraites et de l’as­su­rance chômage

REPORTAGE - De 1400 (selon la police) à 3000 (selon les organisateurs) manifestants ont défilé, ce mardi 5 octobre 2021, dans les rues de Grenoble Lire plus

Grève du service Métrovélo à Grenoble, mercredi 8 septembre 2021. DR
Grève illi­mi­tée à Métrovélo : écon­duits par le délé­ga­taire privé Cykleo, les sala­riés se tournent vers Grenoble-Alpes Métropole

FOCUS - Depuis le mardi 7 septembre 2021, le service Métrovélo, qui gère l'une des plus importantes flottes de vélos en location de France, est Lire plus

Digitalisation et territorialisation du service Métrovélo à partir de début juin 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Métrovélo : le ser­vice de loca­tion de vélos de Grenoble-Alpes Métropole en « grève illi­mi­tée » en rai­son de nom­breux dysfonctionnements

EN BREF - «Le service Métrovélo est en roue libre». C'est par ce jeu de mots révélateur d'un profond malaise que les salariés du service Lire plus

Plus d'une centaine de personnes étaient rassemblées sur le barrage de Saint-Égrève pour demander le retrait du projet Hercule. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Salariés, syn­di­cats et élus réunis sur le pont-bar­rage de Saint-Égrève contre le pro­jet Hercule de réor­ga­ni­sa­tion d’EDF

REPORTAGE VIDÉO – Une centaine de personnes se sont rassemblées sur le pont-barrage de Saint-Égrève ce samedi 8 mai contre le projet Hercule de réorganisation Lire plus

Grenoble adopte une gestion naturelle des espaces verts Le nouveau plan de gestion naturelle des espaces verts de la ville de Grenoble laisse plus de place aux fleurs sauvages. ©Léa Meyer - Place Gre'net
Grenoble adopte un plan de ges­tion natu­relle des espaces verts

  FOCUS - Après deux mois de confinement, la nature a repris ses droits dans les parcs et jardins de Grenoble. Fleurs sauvages et insectes Lire plus

Le Dr. Nicolas Albin a défendu la reprise du GHM par la SCIC afin de préserver la mission de service public du groupe hospitalier. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
La coopé­ra­tive pour la reprise du groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste de Grenoble vient de dépo­ser son offre

  EN BREF – Salariés, syndicats et collectif d’usagers ont déposé, lundi 10 janvier, leur offre de reprise du groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin