Sophie Cluzel a lancé à Grenoble le numéro d’urgence en « conversation totale » pour sourds et malentendants

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Sophie Cluzel, la secrétaire d’État en charge des personnes handicapées était à Grenoble, ce vendredi 22 février. La ministre a lancé le 114, numéro d’appel d’urgence national pour les sourds et malentendants, en « conversation totale ». Et notamment participé à un “grand débat” sur le handicap et la société inclusive.

 

 

Sophie Cluzel à son arrivée au CHU de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sophie Cluzel à son arri­vée au CHU de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sophie Cluzel, la secré­taire d’État en charge des per­sonnes han­di­ca­pées auprès du Premier ministre, était de pas­sage à Grenoble, ce ven­dredi 22 février.

 

Une visite orga­ni­sée en vue de ren­con­trer des pro­fes­sion­nels isé­rois du sec­teur, dans le cadre de la Conférence natio­nale du han­di­cap (CNH) 2018 – 2019.

 

 

Le 114, un numéro d’appel d’urgence pour sourds et malentendants

 

L’occasion pour la ministre de par­ti­ci­per à des échanges sur la prise en charge du han­di­cap et de la dépen­dance à la Maison dépar­te­men­tale de l’au­to­no­mie (MDA). Mais aussi, en fin de jour­née, de contri­buer à une réunion orga­ni­sée dans le cadre du Grand débat natio­nal sur les thèmes du han­di­cap et de la société inclu­sive (lire enca­dré).

 

© CNR 114

© CNR 114

Le temps fort de la jour­née ? La visite du Centre natio­nal relais des appels d’urgence pour per­sonnes sourdes et mal­en­ten­dantes (CNR 114) du CHU de Grenoble. Un ser­vice public créé en 2011, cou­vrant l’ensemble du ter­ri­toire natio­nal, en métro­pole et Outremer, pour répondre à l’o­bli­ga­tion légale d’ac­ces­si­bi­lité. Sophie Cluzel y a offi­ciel­le­ment lancé le 114, numéro d’ap­pel d’ur­gence pour les sourds et mal­en­ten­dants, en conver­sa­tion totale.

 

Autrement dit, une pla­te­forme mul­ti­mé­dia per­met­tant l’a­lerte des ser­vices d’ur­gence par visio­pho­nie, conver­sa­tion tex­tuelle en temps réel et voix, SMS et fax. Le tout en langue des signes et en fran­çais.

 

 

De 80 000 à 100 000 sourds profonds en France

 

Le ser­vice CNR 114 est une pla­te­forme unique au monde repo­sant sur une appli­ca­tion dédiée – Urgence 114 – dis­po­nible sur smart­phones IOS et Android. Mais aussi acces­sible sur inter­net depuis un ordi­na­teur grâce au site web www.urgences114.fr.

 

L'application en fonctionnement lors d'un appel. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’application en fonc­tion­ne­ment lors d’un appel. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Son objec­tif ? Permettre aux per­sonnes ne pou­vant entendre ou par­ler d’a­gir dans l’ur­gence mal­gré leur han­di­cap. Et de joindre, comme tout citoyen, le Samu, la police ou les pom­piers.

 

Ce ser­vice, cofi­nancé par les minis­tères de l’Intérieur et de la Santé, répond à la loi du 11 février 2005 sur l’é­ga­lité des droits pour les per­sonnes han­di­ca­pées. Il fonc­tionne grâce à une équipe d’ur­gen­tistes très spé­cia­li­sés pilo­tée par Benoît Mongourdin, méde­cin res­pon­sable du CNR 114.

 

Retour en images sur quelques séquences de cette visite minis­té­rielle dont la visite du CNR 114, avec la simu­la­tion d’une situa­tion proche de la réa­lité mon­trant le fonc­tion­ne­ment de la pla­te­forme 114.

 

 

 

En France, 80 000 à 100 000 personnes sont des sourds profonds

 

« La créa­tion d’un ser­vice pou­vant répondre aux appels d’ur­gence [de ces per­sonnes] est une demande très ancienne et légi­time des usa­gers », explique le CNR 114. De fait, en France, sur 4 mil­lions de per­sonnes en défi­cience audi­tive, près de 450 000 seraient dans l’in­ca­pa­cité d’u­ti­li­ser leur télé­phone.

 

De sur­croît, « 80 000 à 100 000 d’entre elles sont des sourds pro­fonds de nais­sance dont la langue des signes est la langue de vie », pré­cise le centre natio­nal. D’où la néces­sité de faire trai­ter leurs appels par des agents spé­cia­li­sés.

 

De gauche à droite : Monique Sorrentino, directrice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. © Joël Kermabon - Place Gre'netDe gauche à droite : Monique Sorrentino, directrice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Monique Sorrentino, direc­trice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secré­taire d’État en charge des per­sonnes han­di­ca­pées. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En l’oc­cur­rence, des agents de régu­la­tion sourds ou enten­dants, « tous for­més au trai­te­ment des appels d’ur­gence, à la langue des signes et à l’é­crit spé­ci­fique uti­lisé par les sourds ». Les infor­ma­tions néces­saires sont ensuite trans­mises aux ser­vices appro­priés, via les numé­ros prio­ri­taires dits coupe-file, que sont le 15, le 17 ou le 18.

 

Pour assu­rer ce ser­vice vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, le CNR 114 emploie 18 agents, à rai­son d’un sourd pour deux enten­dants. « Ce dis­po­si­tif nova­teur au plan inter­na­tio­nal ouvre des pers­pec­tives d’ac­ces­si­bi­lité inédites dans le ser­vice public », se réjouissent les urgen­tistes spé­cia­li­sés.

 

D’une part, sur le plan lin­guis­tique, avec la langue des signes, le fran­çais écrit et oral. D’autre part, sur le plan fonc­tion­nel, à tra­vers les appels mixtes texte-voix et l’u­ti­li­sa­tion du Braille pour les aveugles. Des pers­pec­tives « qui inté­ressent déjà les ser­vices d’ur­gence tra­di­tion­nels mais aussi ceux des pays voi­sins », se féli­cite le CNR 114.

 

Joël Kermabon

 

 

À la rencontre des professionnels isérois du handicap

 

L’inauguration du CNR 114 en conver­sa­tion totale n’é­tait pas le seul objec­tif de la visite de Sophie Cluzel. Dès le matin, cette der­nière a visité la Maison dépar­te­men­tale de l’autonomie (MDA) et y a par­ti­cipé à des échanges avec des pro­fes­sion­nels accom­pa­gnant les per­sonnes en situa­tion de han­di­cap.

 

La Maison départementale de l’autonomie (MDA). © Joël Kermabon - Place Gre'net

La Maison dépar­te­men­tale de l’autonomie (MDA). © Joël Kermabon – Place Gre’net

Elle était accom­pa­gnée de Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du Département, Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère et Laura Bonnefoy, vice-pré­si­dente du Département char­gée des dépen­dances et des han­di­caps.

Une simplification des procédures pour les personnes handicapées

 

Lors d’une table ronde, la secré­taire d’État a pu échan­ger sur plu­sieurs sujets liés aux spé­ci­fi­ci­tés du sec­teur. Notamment les mis­sions d’é­va­lua­tion des besoins d’accompagnement des par­cours dans le péri­mètre de la MDPH. Quelles demandes des per­sonnes han­di­ca­pées satis­faire ? Quelles évo­lu­tions des pra­tiques pro­fes­sion­nelles envi­sa­ger ?

 

Il a été aussi ques­tion de la trans­for­ma­tion de l’offre ter­ri­to­riale. Comment le Département sou­tient-il l’émergence des réponses inclu­sives ? En quoi l’organisation en MDA faci­lite-t-elle l’adaptation de ces mêmes réponses ?

 

Sophie Cluzel lors de son arrivée devant la MDA. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sophie Cluzel à son arri­vée devant la MDA. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L’occasion pour Sophie Cluzel de rap­pe­ler « son enga­ge­ment quant à la sim­pli­fi­ca­tion des pro­cé­dures des per­sonnes han­di­ca­pées ». Notamment pour l’attribution des droits à vie acté par le décret du 27 décembre der­nier.

 

La ministre a aussi insisté sur « l’importance de la trans­for­ma­tion de l’offre au ser­vice d’un meilleur accom­pa­gne­ment des par­cours de vie des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap ».

 

Deux cents personnes au Grand débat sur le handicap et la société inclusive

 

Après son pas­sage au CHU,  Sophie Cluzel s’est ren­due à la Maison des asso­cia­tions pour par­ti­ci­per à une réunion dans le cadre du Grand débat natio­nal. Un débat coor­ga­nisé par l’as­so­cia­tion Handicap 38 et Olivier Véran, député LREM de la 1re cir­cons­crip­tion.

 

Les thèmes ? Le han­di­cap et la société inclu­sive. Des sujets sur les­quels près de 200 per­sonnes ont plan­ché deux heures durant.

 

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3274 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.