Appel Forêt -
De gauche à droite : Monique Sorrentino, directrice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sophie Cluzel a lancé à Grenoble le numéro d’urgence en « conversation totale » pour sourds et malentendants

Sophie Cluzel a lancé à Grenoble le numéro d’urgence en « conversation totale » pour sourds et malentendants

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Sophie Cluzel, la secrétaire d’État en charge des personnes handicapées était à Grenoble, ce vendredi 22 février. La ministre a lancé le 114, numéro d’appel d’urgence national pour les sourds et malentendants, en « conversation totale ». Et notamment participé à un “grand débat” sur le handicap et la société inclusive.

 

 

Sophie Cluzel à son arrivée au CHU de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sophie Cluzel à son arri­vée au CHU de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sophie Cluzel, la secré­taire d’État en charge des per­sonnes han­di­ca­pées auprès du Premier ministre, était de pas­sage à Grenoble, ce ven­dredi 22 février.

 

Une visite orga­ni­sée en vue de ren­con­trer des pro­fes­sion­nels isé­rois du sec­teur, dans le cadre de la Conférence natio­nale du han­di­cap (CNH) 2018 – 2019.

 

 

Le 114, un numéro d’appel d’urgence pour sourds et malentendants

 

L’occasion pour la ministre de par­ti­ci­per à des échanges sur la prise en charge du han­di­cap et de la dépen­dance à la Maison dépar­te­men­tale de l’au­to­no­mie (MDA). Mais aussi, en fin de jour­née, de contri­buer à une réunion orga­ni­sée dans le cadre du Grand débat natio­nal sur les thèmes du han­di­cap et de la société inclu­sive (lire encadré).

 

© CNR 114

© CNR 114

Le temps fort de la jour­née ? La visite du Centre natio­nal relais des appels d’urgence pour per­sonnes sourdes et mal­en­ten­dantes (CNR 114) du CHU de Grenoble. Un ser­vice public créé en 2011, cou­vrant l’ensemble du ter­ri­toire natio­nal, en métro­pole et Outremer, pour répondre à l’o­bli­ga­tion légale d’ac­ces­si­bi­lité. Sophie Cluzel y a offi­ciel­le­ment lancé le 114, numéro d’ap­pel d’ur­gence pour les sourds et mal­en­ten­dants, en conver­sa­tion totale.

 

Autrement dit, une pla­te­forme mul­ti­mé­dia per­met­tant l’a­lerte des ser­vices d’ur­gence par visio­pho­nie, conver­sa­tion tex­tuelle en temps réel et voix, SMS et fax. Le tout en langue des signes et en français.

 

 

De 80 000 à 100 000 sourds profonds en France

 

Le ser­vice CNR 114 est une pla­te­forme unique au monde repo­sant sur une appli­ca­tion dédiée – Urgence 114 – dis­po­nible sur smart­phones IOS et Android. Mais aussi acces­sible sur inter­net depuis un ordi­na­teur grâce au site web www​.urgen​ces114​.fr.

 

L'application en fonctionnement lors d'un appel. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’application en fonc­tion­ne­ment lors d’un appel. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Son objec­tif ? Permettre aux per­sonnes ne pou­vant entendre ou par­ler d’a­gir dans l’ur­gence mal­gré leur han­di­cap. Et de joindre, comme tout citoyen, le Samu, la police ou les pompiers.

 

Ce ser­vice, cofi­nancé par les minis­tères de l’Intérieur et de la Santé, répond à la loi du 11 février 2005 sur l’é­ga­lité des droits pour les per­sonnes han­di­ca­pées. Il fonc­tionne grâce à une équipe d’ur­gen­tistes très spé­cia­li­sés pilo­tée par Benoît Mongourdin, méde­cin res­pon­sable du CNR 114.

 

Retour en images sur quelques séquences de cette visite minis­té­rielle dont la visite du CNR 114, avec la simu­la­tion d’une situa­tion proche de la réa­lité mon­trant le fonc­tion­ne­ment de la pla­te­forme 114.

 

 

 

En France, 80 000 à 100 000 personnes sont des sourds profonds

 

« La créa­tion d’un ser­vice pou­vant répondre aux appels d’ur­gence [de ces per­sonnes] est une demande très ancienne et légi­time des usa­gers », explique le CNR 114. De fait, en France, sur 4 mil­lions de per­sonnes en défi­cience audi­tive, près de 450 000 seraient dans l’in­ca­pa­cité d’u­ti­li­ser leur téléphone.

 

De sur­croît, « 80 000 à 100 000 d’entre elles sont des sourds pro­fonds de nais­sance dont la langue des signes est la langue de vie », pré­cise le centre natio­nal. D’où la néces­sité de faire trai­ter leurs appels par des agents spécialisés.

 

De gauche à droite : Monique Sorrentino, directrice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. © Joël Kermabon - Place Gre'netDe gauche à droite : Monique Sorrentino, directrice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Monique Sorrentino, direc­trice du CHU de Grenoble et Sophie Cluzel, secré­taire d’État en charge des per­sonnes han­di­ca­pées. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En l’oc­cur­rence, des agents de régu­la­tion sourds ou enten­dants, « tous for­més au trai­te­ment des appels d’ur­gence, à la langue des signes et à l’é­crit spé­ci­fique uti­lisé par les sourds ». Les infor­ma­tions néces­saires sont ensuite trans­mises aux ser­vices appro­priés, via les numé­ros prio­ri­taires dits coupe-file, que sont le 15, le 17 ou le 18.

 

Pour assu­rer ce ser­vice vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, le CNR 114 emploie 18 agents, à rai­son d’un sourd pour deux enten­dants. « Ce dis­po­si­tif nova­teur au plan inter­na­tio­nal ouvre des pers­pec­tives d’ac­ces­si­bi­lité inédites dans le ser­vice public », se réjouissent les urgen­tistes spécialisés.

 

D’une part, sur le plan lin­guis­tique, avec la langue des signes, le fran­çais écrit et oral. D’autre part, sur le plan fonc­tion­nel, à tra­vers les appels mixtes texte-voix et l’u­ti­li­sa­tion du Braille pour les aveugles. Des pers­pec­tives « qui inté­ressent déjà les ser­vices d’ur­gence tra­di­tion­nels mais aussi ceux des pays voi­sins », se féli­cite le CNR 114.

 

Joël Kermabon

 

 

À la rencontre des professionnels isérois du handicap 

 

L’inauguration du CNR 114 en conver­sa­tion totale n’é­tait pas le seul objec­tif de la visite de Sophie Cluzel. Dès le matin, cette der­nière a visité la Maison dépar­te­men­tale de l’autonomie (MDA) et y a par­ti­cipé à des échanges avec des pro­fes­sion­nels accom­pa­gnant les per­sonnes en situa­tion de handicap.

 

La Maison départementale de l’autonomie (MDA). © Joël Kermabon - Place Gre'net

La Maison dépar­te­men­tale de l’autonomie (MDA). © Joël Kermabon – Place Gre’net

Elle était accom­pa­gnée de Jean-Pierre Barbier, le pré­sident du Département, Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère et Laura Bonnefoy, vice-pré­si­dente du Département char­gée des dépen­dances et des handicaps.

Une simplification des procédures pour les personnes handicapées

 

Lors d’une table ronde, la secré­taire d’État a pu échan­ger sur plu­sieurs sujets liés aux spé­ci­fi­ci­tés du sec­teur. Notamment les mis­sions d’é­va­lua­tion des besoins d’accompagnement des par­cours dans le péri­mètre de la MDPH. Quelles demandes des per­sonnes han­di­ca­pées satis­faire ? Quelles évo­lu­tions des pra­tiques pro­fes­sion­nelles envisager ?

 

Il a été aussi ques­tion de la trans­for­ma­tion de l’offre ter­ri­to­riale. Comment le Département sou­tient-il l’émergence des réponses inclu­sives ? En quoi l’organisation en MDA faci­lite-t-elle l’adaptation de ces mêmes réponses ?

 

Sophie Cluzel lors de son arrivée devant la MDA. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sophie Cluzel à son arri­vée devant la MDA. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L’occasion pour Sophie Cluzel de rap­pe­ler « son enga­ge­ment quant à la sim­pli­fi­ca­tion des pro­cé­dures des per­sonnes han­di­ca­pées ». Notamment pour l’attribution des droits à vie acté par le décret du 27 décembre dernier.

 

La ministre a aussi insisté sur « l’importance de la trans­for­ma­tion de l’offre au ser­vice d’un meilleur accom­pa­gne­ment des par­cours de vie des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap ».

 

Deux cents personnes au Grand débat sur le handicap et la société inclusive

 

Après son pas­sage au CHU,  Sophie Cluzel s’est ren­due à la Maison des asso­cia­tions pour par­ti­ci­per à une réunion dans le cadre du Grand débat natio­nal. Un débat coor­ga­nisé par l’as­so­cia­tion Handicap 38 et Olivier Véran, député LREM de la 1re circonscription.

 

Les thèmes ? Le han­di­cap et la société inclu­sive. Des sujets sur les­quels près de 200 per­sonnes ont plan­ché deux heures durant.

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Des locataires en situation de handicap interpellent les dirigeants de Grenoble Habitat

  FOCUS - Une quinzaine de locataires en situation de handicap, accompagnés par des membres de l’Alliance citoyenne de Grenoble, se sont réunis devant les Lire plus

Signature convention Meylan/Andyamo
La Ville de Meylan signe un partenariat avec la société Andyamo à l’occasion de la Journée mondiale de l’accessibilité

  FIL INFO – En ce vendredi 30 avril, journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité, la Ville de Meylan officialise un partenariat de trois Lire plus

La secrétaire d'État aux personnes handicapées Sophie Cluzel en visite à Grenoble jeudi 29 avril
La secrétaire d’État aux Personnes handicapées Sophie Cluzel en visite à Grenoble jeudi 29 avril

  FLASH INFO — Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du premier ministre en charge des Personnes handicapées effectue une visite à Grenoble jeudi 29 avril. Lire plus

L'Alliance citoyenne annonce une tournée des députés pour défendre le changement de calcul de l'AAH
Grenoble : les “handi-citoyens” interpellent les politiques locaux sur les « pannes-prisons » d’ascenseurs

  FOCUS - Des membres du Syndicat des handi-citoyens de l'Alliance citoyenne de Grenoble ont interpellé les responsables politiques locaux devant le siège de la Lire plus

Semaine des métiers du numérique du 25 au 29 janvier 2021 DR
« La semaine des métiers du numérique » du 25 au 29 janvier pour les demandeurs d’emploi et les entreprises

  FLASH INFO - Pôle emploi Auvergne-Rhône Alpes organise la troisième édition de La semaine des métiers du numérique, du lundi 25  au vendredi 29 Lire plus

Des animations handi-nature au Parc national des Écrins mercredi 29 juillet

  FLASH INFO - Le Parc national des Écrins cherche à rendre la montagne accessible aux personnes handicapées. Une première animation handi-nature est prévue le Lire plus

Flash Info

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin