En attente de travaux, le restaurant le Téléférique reste fermé au détriment de ses salariés

En attente de travaux, le restaurant le Téléférique reste fermé au détriment de ses salariés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Le restaurant Le Téléférique est resté portes closes au sortir de sa fermeture annuelle. La raison ? Le nouveau gestionnaire, désigné par la régie du Téléphérique, juge l’établissement trop dégradé et refuse d’engager des travaux. La régie se dit quant à elle prête à faire un effort, tandis que l’affaire prend une tournure politique.

 

 

Le res­tau­rant le Téléférique de Grenoble reste portes closes mal­gré la fin de sa fer­me­ture annuelle. L’établissement situé juste à côté de la sta­tion d’ar­ri­vée des “bulles” de Grenoble devait en effet rou­vrir le 2 février. Mais son nou­vel exploi­tant, la société O2, en a décidé autre­ment. En cause ? L’état du res­tau­rant trop dégradé à ses yeux, ce qu’elle n’é­tait pas en mesure de véri­fier durant la pro­cé­dure de mise en concurrence.

 

La terrasse du Restaurant le Téléférique offre une vue imprenable sur la ville de Grenoble. DR

La ter­rasse du res­tau­rant le Téléférique offre une vue impre­nable sur la ville de Grenoble. DR

 

Le res­tau­rant le Téléférique appar­tient en effet à la régie du Téléphérique Grenoble-Bastille, pré­si­dée par Pierre Mériaux, conseiller muni­ci­pal de Grenoble délé­gué au Tourisme et à la Montagne. L’exploitation du res­tau­rant dépend ainsi d’une conven­tion d’oc­cu­pa­tion du domaine public, renou­ve­lée en décembre 2018. Mais après un état des lieux effec­tué en jan­vier 2019, la société O2, rete­nue par la régie, renâcle fina­le­ment à signer le pré­cieux document.

 

Conséquence : le res­tau­rant reste fermé, et ses huit sala­riés font face à un ave­nir incer­tain. Auprès du Dauphiné Libéré, Pierre Mériaux veut faire preuve de bonne volonté : la régie finan­ce­rait des tra­vaux à hau­teur de 100 000 euros et ferait cadeau à la société des trois pre­miers mois de loyers de l’an­née 2019.  Pas ques­tion en revanche de prendre en charge la rému­né­ra­tion des sala­riés… ce que réclame pour­tant la société O2.

 

 

Matthieu Chamussy en appelle à Éric Piolle

 

Il n’en fal­lait pas plus pour que l’af­faire prenne une tour­nure poli­tique. Dans un com­mu­ni­qué, Matthieu Chamussy n’a pas man­quer de sou­li­gner « l’incapacité de la Ville à assu­rer l’ouverture du res­tau­rant de la Bastille », jugée « incom­pré­hen­sible et scan­da­leuse ». Pour le conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion de Grenoble, son homo­logue de la majo­rité Pierre Mériaux est direc­te­ment impli­qué, et c’est au maire Éric Piolle de four­nir « des expli­ca­tions cir­cons­tan­ciées sur cette situa­tion ubuesque ».

 

Matthieu Chamussy interpelle directement le maire de Grenoble Éric Piolle sur la question du Restaurant Le Téléférique. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Matthieu Chamussy inter­pelle direc­te­ment le maire de Grenoble Éric Piolle sur la ques­tion du Restaurant Le Téléférique. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Enfin, Matthieu Chamussy s’in­ter­roge sur les tra­vaux et les efforts pro­mis par la régie du Téléphérique. « Je demande toute la lumière sur leur nature, leur coût et qu’il soit clai­re­ment indi­qué si ce sont les contri­buables qui vont devoir en sup­por­ter la charge », écrit-il. Tout en appe­lant à ce que les tra­vaux soient « lan­cés sans délai » pour venir en aide à un éta­blis­se­ment « dont le rayon­ne­ment métro­po­li­tain est indé­niable ».

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

F. Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Alors que l'épidémie de Covid-19 ralentit sa progression, l'heure est à la reprise de l'économie en Isère. Malgré les alertes des scientifiques.
Vers une reprise des activités économiques à marche forcée en Isère

  DÉCRYPTAGE - La suspension des activités jugées non essentielles, réclamée par des partis, élus et organisations syndicales de gauche, n'est pas à l'ordre du Lire plus

Le restaurant du Téléphérique rouvrira en mai, après plusieurs mois de galère

DÉCRYPTAGE - Le restaurant grenoblois le Téléférique rouvrira ses portes au mois de mai. C'est ce qu'annonce la Régie du Téléphérique, mettant ainsi fin à Lire plus

Le belvédère Vauban rénové. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénové, belvédère Vauban du fort de la Bastille entame une nouvelle vie

FOCUS - Fermé au public pour cause de rénovation depuis le début de l'automne, le belvédère Vauban du fort de la Bastille est à nouveau Lire plus

Personnels de la Ville, Retraités, Gilets Jaunes... un mardi 17 novembre riche en rassemblements à Grenoble
Personnels de la Ville, retraités, Gilets jaunes… un mardi 17 novembre riche en rassemblements à Grenoble

FOCUS – Le confinement n'empêche (visiblement) pas les mouvements sociaux. Pas moins de quatre rassemblements sont ainsi organisés à Grenoble ce mardi 17 novembre. Depuis Lire plus

Flash Info

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

|

14/06

14h40

|

|

14/06

11h40

|

|

12/06

16h21

|

|

11/06

15h36

|

|

11/06

10h06

|

|

11/06

9h34

|

|

09/06

19h27

|

|

08/06

18h19

|

Les plus lus

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

À voir| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Culture| Grenoble Calling, une « histoire orale » du punk (et des punks) à Grenoble, des années 80 à nos jours

Abonnement| Régionales 2021 : la liste « Agir pour ne plus subir » souhaite faire entendre la voix des musulmans lors des élections

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin