A480 : l’arrêté préfectoral limitant la vitesse à 70 km/h sur 3,5 kilomètres signé

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Comme le réclamait le maire de Grenoble, l’arrêté préfectoral limitant la vitesse sur l’A480 à 70 km/h sur 3,5 kilomètres a été signé. Alors que promoteurs et détracteurs du projet d’élargissement de l’A480 s’arc-boutent sur la question de la vitesse maximale à respecter, la justice doit se prononcer le 26 février sur la poursuite ou l’arrêt des travaux.

 

 

A480 : l'arrêté préfectoral limitant la vitesse à 70 km/h sur 3,5 kilomètres a été signé.L’arrêté pré­fec­to­ral limi­tant la vitesse à 70 km/h sur l’A480 entre les échan­geurs du Vercors et Louise Michel a été signé le 21 février.

 

La vitesse maxi­male est donc réduite de 20 kilomètres/heure, non sur la tota­lité de la tra­ver­sée de Grenoble qui fait l’ob­jet des tra­vaux d’é­lar­gis­se­ment, mais sur 3,5 kilo­mètres. Soit un peu moins de la moi­tié du tron­çon concerné.

 

Avec la mise en œuvre des tra­vaux, l’ar­rêté rentre de facto en vigueur. La vitesse est donc d’ores et déjà limi­tée sur cette por­tion et elle le res­tera après les tra­vaux, comme le récla­mait le maire de Grenoble Eric Piolle, le 15 février der­nier.

 

Cet objec­tif de limi­ter la vitesse était un des points ins­crits dans le pro­to­cole d’in­ten­tion signé en novembre 2016 entre les dif­fé­rentes par­ties. « Du fait du rap­pro­che­ment des échan­geurs sur la sec­tion cen­trale com­prise entre le dif­fu­seur du Vercors et le dif­fu­seur Louise Michel, des condi­tions de flui­dité de jour et de bruit de jour comme de nuit, dans les zones d’ur­ba­ni­sa­tion plus dense aux abords de l’au­to­route sur cette même séquence, les par­ties pre­nantes conviennent de l’in­té­rêt d’une vitesse limi­tée à 70 km/h », sou­li­gnait le docu­ment.

 

 

Saisie, la justice doit se prononcer le 26 février sur la poursuite ou l’arrêt des travaux

 

Volonté d’ap­por­ter des gages et d’a­pai­ser le débat ? Dans la fou­lée de l’an­nonce de l’ar­rêté fixant à 70 km/h la vitesse maxi­male auto­ri­sée, le pré­fet de l’Isère Lionel Beffre rap­pelle son enga­ge­ment à expé­ri­men­ter sur huit kilo­mètres au nord de Grenoble une voie réser­vée au covoi­tu­rage.

 

La jus­tice, elle, doit se pro­non­cer le 26 février. En décembre der­nier, quatre citoyens gre­no­blois avaient saisi en urgence le juge des réfé­rés pour deman­der l’an­nu­la­tion de l’ar­rêté d’au­to­ri­sa­tion envi­ron­ne­men­tale signé par le pré­fet et l’ar­rêt des tra­vaux.

 

PC

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
3840 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : 55 – Réduire la vitesse à 70 km/h sur l’A480 et la Rocade Sud | Conseils municipaux de Grenoble

  2. font chier. lamen­table de voir le pré­fet de l’Isère se plier devant un grou­pus­cule des pseudo-éco­los hys­té­rique. Heureusement per­sonne ne va pas res­pec­ter ces 70 km/h

    sep article
  3. Ils nous prennent la tête d’une force les rouges et verts de l’ades !

    sep article