Appel Forêt -
© Joël Kermabon - Place Gre'net

Plusieurs centaines de personnes rassemblées à Grenoble contre l’antisémitisme

Plusieurs centaines de personnes rassemblées à Grenoble contre l’antisémitisme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées place de Verdun, ce mardi 19 février, à Grenoble pour protester contre l’antisémitisme. Elles répondaient localement à l’appel de la Licra, relayé par plusieurs organisations syndicales et politiques. L’objectif ? Dire « ça suffit » face à la recrudescence des actes antisémites en France.

 

 

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Grenoble ce 19 février 2019 pour protester contre la recrudescence de l'antisémitisme en France.© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

La place de Verdun était noire de monde en ce début de soi­rée du mardi 19 février à Grenoble. En effet, plu­sieurs cen­taines de per­sonnes ont répondu à l’ap­pel de la Ligue inter­na­tio­nale contre le racisme et l’an­ti­sé­mi­tisme (Licra) invi­tant à se ras­sem­bler pour pro­tes­ter contre l’antisémitisme.

 

Un appel relayé par de nom­breuses orga­ni­sa­tions poli­tiques et syn­di­cales, aux­quelles se sont joints de nom­breux ano­nymes. Une manière de dire « ça suf­fit ! » face à la recru­des­cence et la bana­li­sa­tion des actes anti­sé­mites, en hausse de 74 % en France pour l’an­née 2018.

 

 

Un rassemblement silencieux pour exprimer un ras-le-bol contre l’antisémitisme

 

Dispersés dans la foule, on pou­vait recon­naître de nom­breux élus, repré­sen­tants de par­tis poli­tiques, d’as­so­cia­tions ou d’or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales. Pour autant, point de dis­cours. Pas plus que de signes osten­ta­toires d’ap­par­te­nances politiques.

 

Les gens se par­laient à voix basse et c’est dans un rela­tif silence que s’est déroulé ce ras­sem­ble­ment. Quelques pan­cartes émer­geaient. « Non à tous les racismes et xéno­pho­bies ! » ou encore « Contre l’an­ti­sé­mi­tisme, les racismes et leur ins­tru­men­ta­li­sa­tion ! », pou­vait-on lire au-des­sus des têtes.

 

Mais quoi de mieux que quelques images pour mon­trer l’am­biance de ce ras­sem­ble­ment ? L’occasion aussi de tendre le micro à Aurélien Py, secré­taire géné­ral de la Licra Dauphiné-Savoies, ren­con­tré sur place.

 

 

« Il faut sortir de la loi de 1881 sur la presse les actes à caractères racistes et antisémites »

 

Ces der­nières semaines, les actes et attaques anti­sé­mites se sont mul­ti­pliés en France. Pour n’en men­tion­ner que cer­tains, rap­pe­lons l’arbre en sou­ve­nir d’Ilan Halimi scié à la base et le tag sur la vitrine d’un res­tau­rant Bagelstein. Citons encore la décou­verte de croix gam­mées tra­cées sur la repré­sen­ta­tion du visage de Simone Veil.

 

Mais ce n’est pas tout. Pas plus tard que ce mardi 19 février, près de quatre-vingt tombes d’un cime­tière juif de Strasbourg ont été pro­fa­nées. C’en est trop pour Aurélien Py, qui tente de déga­ger quelques-unes des causes de cette recrudescence.

 

Antisémitisme en hausse. Aurélien Py, secrétaire général de la Licra Dauphiné-Savoies. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Aurélien Py, secré­taire géné­ral de la Licra Dauphiné-Savoies. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Je l’ex­plique par les idées extré­mistes, qu’elles soient de gauche ou de droite. Mais aussi par cet inté­grisme musul­man contre lequel il va fal­loir lut­ter très dure­ment au cours des pro­chains mois et des pro­chaines années », explique-t-il. Le secré­taire géné­ral ne se berce d’ailleurs pas d’illu­sions sur l’é­ven­tua­lité d’autres actes antisémites.

 

« Ces ras­sem­ble­ments ne peuvent suf­fire à nous en pré­mu­nir […]. Il est temps pour le gou­ver­ne­ment de prendre des mesures à la hau­teur des enjeux », appuie Aurélien Py. Légiférer ? Oui, en pre­nant en compte plu­sieurs aspects dont les réseaux sociaux, vec­teurs de pro­pos anti­sé­mites notoires.

 

« Il faut sor­tir de la loi de 1881 sur la presse les actes à carac­tères racistes et anti­sé­mites », pro­pose-t-il. Une modi­fi­ca­tion des textes à laquelle il aime­rait joindre la condam­na­tion de l’anti­sio­nisme. À cet effet, la Licra n’a pas man­qué de dépo­ser ses contri­bu­tions dans le cadre du grand débat national.

 

 

Internet : une zone de non-droit sur laquelle il va falloir légiférer

 

Un exemple concret ? Le futur ser­vice natio­nal uni­ver­sel (SNU), l’un des enga­ge­ments  d’Emmanuel Macron qui prend forme et va être expé­ri­menté dès ce mois de juin 2019. « Ce SNU d’une durée d’un mois seule­ment ne ser­vira à rien ! », pré­dit Aurélien Py. « Il faut qu’il dure au moins douze mois, afin que les jeunes puissent retrou­ver le goût de vivre ensemble. Le tout avec des mesures d’ins­truc­tion civique qui soient fortes », estime Aurélien Py.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Autre sujet de pré­oc­cu­pa­tion : la perte des valeurs et de la notion d’au­to­rité chez les jeunes. Pour preuve ? Ne serait-ce que la dif­fi­culté qu’é­prouvent les ensei­gnants à par­ler de la Shoa à leurs élèves. Difficulté qui exis­tait déjà en 2004, quand le rap­port Obin est sorti. Ce deux ans après les conclu­sions avan­cées (et cri­ti­quées) dans l’ou­vrage Les ter­ri­toires per­dus de la République. 

 

« Depuis lors, rien ou si peu n’a été fait en la matière », regrette Aurélien Py. En cause éga­le­ment, selon le secré­taire géné­ral, le déve­lop­pe­ment d’in­ter­net, une « zone de non-droit ». Là aussi, « il va fal­loir légi­fé­rer dans les pro­chains mois », se prend à espé­rer le membre de la Licra.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

Rassemblement intersyndical contre le maintien des épreuves du baccalauréat 2021

FIL INFO – La dénonciation du maintien des épreuves du baccalauréat était au centre du rassemblement de professeurs devant le rectorat de Grenoble ce jeudi Lire plus

Pour garder sa capacité d'investir, la Métro a choisi d'échelonner le rachat des actions que la ville de Grenoble détient dans Gaz Électricité de Grenoble.
Gaz électricité de Grenoble au secours de la Tag ? La redistribution des dividendes fait des étincelles

  FOCUS – À Grenoble, les dividendes de Gaz électricité de Grenoble, détenue à majorité par la Ville et la Métro, seront redistribués pour venir Lire plus

Mobilisation des salariés de Teisseire sur le site de Crolles. Photo DR
Inquiets pour l’avenir de leur usine à Crolles, les salariés de Teisseire entament une grève reconductible

  EN BREF - Les salariés de l'entreprise Teisseire basée à Crolles ont entamé une grève reconductible jeudi 8 avril. Ils souhaitent "un dialogue plus Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-Chômage samedi 10 avril 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : plusieurs centaines de manifestants dans la rue pour protester contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 500 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble pour protester contre la réforme de l'Assurance-chômage qui doit entrer en Lire plus

Le site de l'usine FerroPem en Savoie. Photo DR
Fermetures d’usines Ferropem en Isère et Savoie : 352 emplois menacés, des élus montent au créneau

  FOCUS - Le comité d'entreprise européen de FerroGlobe, dont FerroPem est une filiale, a détaillé son plan de restructuration, le 20 mars 2021. Les usines Lire plus

Flash Info

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin