Partis politiques, syndicats et associations appellent au rassemblement contre l’antisémitisme mardi 19 février à Grenoble

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Organisé par la Licra, un rassemblement contre l’antisémitisme est prévu à Grenoble, mais également au Grand-Lemps, à Chambéry et Annecy, ce mardi 19 février. Un mouvement qui s’observe dans toute la France et fait suite à la forte recrudescence d’actes antisémites en 2018.

 

 

Alors que l’an­née 2018 a été mar­quée par une forte aug­men­ta­tion d’actes anti­sé­mites sur l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal, un ras­sem­ble­ment contre l’an­ti­sé­mi­tisme est prévu mardi 19 février dans plu­sieurs villes de France. À Grenoble, un grand nombre de par­tis poli­tiques, de syn­di­cats et d’as­so­cia­tions lancent un appel à la mobi­li­sa­tion, ori­gi­nel­le­ment por­tée par la Licra. Rendez-vous est donné place Verdun, devant la pré­fec­ture de l’Isère, à 18 h 30.

 

L'avocat grenoblois Denis Dreyfus avait été visé en 2018 par des propos antisémites d'une rare violence, émanant d'un site se revendiquant clairement du nazisme © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’avocat gre­no­blois Denis Dreyfus a été visé en 2018 par des pro­pos anti­sé­mites d’une rare vio­lence, éma­nant d’un site se reven­di­quant clai­re­ment du nazisme. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Nous sommes tous concernés. L’antisémitisme n’est pas l’affaire des Juifs. Il est l’affaire de la Nation toute entière », écrivent les orga­ni­sa­tions poli­tiques dans un texte com­mun. Si les for­ma­tions disent « por­ter dans le débat public des orien­ta­tions dif­fé­rentes », toutes clament leur refus d’ac­cep­ter la « bana­li­sa­tion de la haine ». Et rap­pellent que « l’an­ti­sé­mi­tisme n’est pas une opi­nion, mais un délit ».

 

 

Des rassemblements également à Chambéry et Annecy

 

Parmi les signa­taires de l’ap­pel à la mobi­li­sa­tion, se côtoient le Parti socia­liste de l’Isère, EELV, La République en Marche, Génération.s, La France insou­mise, Les Républicains, Go Citoyenneté ou encore le Modem. Sans oublier la CGT Isère, SOS Racisme et SOS Homophobie, ainsi que l’as­so­cia­tion Le Printemps Républicain. Le Rassemblement natio­nal n’est pas inclus dans la liste, la Licra ayant spé­ci­fié que le mou­ve­ment de Marine Le Pen n’é­tait pas le bien­venu.

 

Exemple des menaces antisémites, un courrier reçu par la Synagogue de Saint-Maur, rue Saint-Hilaire. DR

Exemple des menaces anti­sé­mites : un cour­rier reçu par la syna­gogue de Saint-Maur, rue Saint-Hilaire. DR

Le ras­sem­ble­ment n’ef­face pas les dis­sen­sions poli­tiques, et les met même en exergue. Ainsi, dans un com­mu­ni­qué, le PCF de l’Isère annonce-t-il sa par­ti­ci­pa­tion… non sans juger qu’un « cli­mat de rela­ti­visme géné­ral s’ins­talle pro­gres­si­ve­ment jus­qu’au plus haut som­met de l’État ». Et de men­tion­ner Emmanuel Macron, qui avait qua­li­fié le Maréchal Pétain de « grand sol­dat » lors des com­mé­mo­ra­tions de la Grande Guerre. Le parti En marche appré­ciera l’al­lu­sion.

 

Le ras­sem­ble­ment de Grenoble n’est pas le seul à se dérou­ler dans la région. Ainsi, la fédé­ra­tion En marche de la sep­tième cir­cons­crip­tion de l’Isère appelle à la mobi­li­sa­tion au Grand-Lemps, à 18 h 30 sur le par­vis du foyer muni­ci­pal.

 

En Savoie, un ras­sem­ble­ment est orga­nisé à Chambéry à 19 heures, place de l’Hôtel de Ville. Et en Haute-Savoie, une mobi­li­sa­tion se tien­dra à Annecy, éga­le­ment à 19 heures, devant le monu­ment aux Combattants, place du Souvenir.

 

FM

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2930 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.