Partis politiques, syndicats et associations appellent au rassemblement contre l’antisémitisme mardi 19 février à Grenoble

sep article



FIL INFO – Organisé par la Licra, un rassemblement contre l’antisémitisme est prévu à Grenoble, mais également au Grand-Lemps, à Chambéry et Annecy, ce mardi 19 février. Un mouvement qui s’observe dans toute la France et fait suite à la forte recrudescence d’actes antisémites en 2018.

 

 

Alors que l’an­née 2018 a été mar­quée par une forte aug­men­ta­tion d’actes anti­sé­mites sur l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal, un ras­sem­ble­ment contre l’an­ti­sé­mi­tisme est prévu mardi 19 février dans plu­sieurs villes de France. À Grenoble, un grand nombre de par­tis poli­tiques, de syn­di­cats et d’as­so­cia­tions lancent un appel à la mobi­li­sa­tion, ori­gi­nel­le­ment por­tée par la Licra. Rendez-vous est donné place Verdun, devant la pré­fec­ture de l’Isère, à 18 h 30.

 

L'avocat grenoblois Denis Dreyfus avait été visé en 2018 par des propos antisémites d'une rare violence, émanant d'un site se revendiquant clairement du nazisme © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’avocat gre­no­blois Denis Dreyfus a été visé en 2018 par des pro­pos anti­sé­mites d’une rare vio­lence, éma­nant d’un site se reven­di­quant clai­re­ment du nazisme. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Nous sommes tous concernés. L’antisémitisme n’est pas l’affaire des Juifs. Il est l’affaire de la Nation toute entière », écrivent les orga­ni­sa­tions poli­tiques dans un texte com­mun. Si les for­ma­tions disent « por­ter dans le débat public des orien­ta­tions dif­fé­rentes », toutes clament leur refus d’ac­cep­ter la « bana­li­sa­tion de la haine ». Et rap­pellent que « l’an­ti­sé­mi­tisme n’est pas une opi­nion, mais un délit ».

 

 

Des rassemblements également à Chambéry et Annecy

 

Parmi les signa­taires de l’ap­pel à la mobi­li­sa­tion, se côtoient le Parti socia­liste de l’Isère, EELV, La République en Marche, Génération.s, La France insou­mise, Les Républicains, Go Citoyenneté ou encore le Modem. Sans oublier la CGT Isère, SOS Racisme et SOS Homophobie, ainsi que l’as­so­cia­tion Le Printemps Républicain. Le Rassemblement natio­nal n’est pas inclus dans la liste, la Licra ayant spé­ci­fié que le mou­ve­ment de Marine Le Pen n’é­tait pas le bien­venu.

 

Exemple des menaces antisémites, un courrier reçu par la Synagogue de Saint-Maur, rue Saint-Hilaire. DR

Exemple des menaces anti­sé­mites : un cour­rier reçu par la syna­gogue de Saint-Maur, rue Saint-Hilaire. DR

Le ras­sem­ble­ment n’ef­face pas les dis­sen­sions poli­tiques, et les met même en exergue. Ainsi, dans un com­mu­ni­qué, le PCF de l’Isère annonce-t-il sa par­ti­ci­pa­tion… non sans juger qu’un « cli­mat de rela­ti­visme géné­ral s’ins­talle pro­gres­si­ve­ment jus­qu’au plus haut som­met de l’État ». Et de men­tion­ner Emmanuel Macron, qui avait qua­li­fié le Maréchal Pétain de « grand sol­dat » lors des com­mé­mo­ra­tions de la Grande Guerre. Le parti En marche appré­ciera l’al­lu­sion.

 

Le ras­sem­ble­ment de Grenoble n’est pas le seul à se dérou­ler dans la région. Ainsi, la fédé­ra­tion En marche de la sep­tième cir­cons­crip­tion de l’Isère appelle à la mobi­li­sa­tion au Grand-Lemps, à 18 h 30 sur le par­vis du foyer muni­ci­pal.

 

En Savoie, un ras­sem­ble­ment est orga­nisé à Chambéry à 19 heures, place de l’Hôtel de Ville. Et en Haute-Savoie, une mobi­li­sa­tion se tien­dra à Annecy, éga­le­ment à 19 heures, devant le monu­ment aux Combattants, place du Souvenir.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2866 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.