La loi Santé qui doit être adoptée d'ici l'été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont prévues pour être légiférées par ordonnances.

Loi Santé légi­fé­rée par ordon­nances : la CGT inter­pelle les dépu­tés de l’Isère

Loi Santé légi­fé­rée par ordon­nances : la CGT inter­pelle les dépu­tés de l’Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La loi Santé qui doit être adop­tée d’ici l’été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont pré­vues pour être légi­fé­rées sans débat, par ordon­nances, comme le sta­tut des per­son­nels hos­pi­ta­liers ou la gou­ver­nance et le finan­ce­ment des hôpi­taux de proxi­mité. Le syn­di­cat dénonce une orga­ni­sa­tion de plus en plus libérale.

Médecins, personnel soignant, hopital couple enfant, CHU La tronche© Chloé Ponset - Place Gre'net

CHU La tronche © Chloé Ponset – Place Gre’net

Le pro­jet de loi Santé qui vient d’être pré­senté en Conseil des ministres inquiète les repré­sen­tants de la CGT Isère. Alors que la loi Santé doit pas­ser en com­mis­sion des affaires sociales le 12 mars pro­chain, le syn­di­cat inter­pelle les dépu­tés isé­rois dans un cour­rier. Parmi les­quels, Olivier Véran, son rap­por­teur général.

La CGT s’in­quiète notam­ment de plu­sieurs mesures qui doivent être prises par ordon­nances. Seraient ainsi légi­fé­rés sans débat la for­ma­tion conti­nue des méde­cins, les condi­tions d’exer­cice et le sta­tut des per­son­nels hos­pi­ta­liers, l’or­ga­ni­sa­tion, le finan­ce­ment et la gou­ver­nance des six cents hôpi­taux de proxi­mité, la gra­da­tion des éta­blis­se­ments de santé, le rendu obli­ga­toire des pres­crip­tions déma­té­ria­li­sées, les moda­li­tés d’exer­cice des agences régio­nales de santé (ARS), avec un ren­for­ce­ment de leur pou­voir. Tout comme la sim­pli­fi­ca­tion du régime de fusion des éta­blis­se­ments de santé.

La CGT réclame un vrai débat citoyen, social et parlementaire

À l’heure du grand débat natio­nal, rien pour la CGT ne jus­ti­fie un tel choix ni une telle pré­ci­pi­ta­tion. Le syn­di­cat réclame un vrai débat « citoyen, social et par­le­men­taire » sur la santé. Sans quoi on s’a­che­mine, selon elle, vers une orga­ni­sa­tion de plus en plus libé­rale et une dégra­da­tion crois­sante du sys­tème de soins français.

Malaise au CHU de Grenoble : après le rapport Couty, la direction a mis en place un plan d'actions pour améliorer les conditions de travail. Verdict dans un un ?

© Patricia Cerinsek

Les urgences, la CGT les voit ailleurs. Dans l’en­gor­ge­ment des urgences hos­pi­ta­lières, l’ab­sence de per­ma­nence de soins la nuit et les week-ends, le déve­lop­pe­ment des déserts médi­caux, l’aug­men­ta­tion des restes à charge avec les dépas­se­ments d’ho­no­raires, les for­faits hos­pi­ta­liers ou les péna­li­tés… Sans par­ler du manque de personnel.

Les mis­sions des hôpi­taux de proxi­mité repensées

Ce manque de moyens humains, la ministre de la Santé entend y répondre en redé­fi­nis­sant les mis­sions des hôpi­taux de proxi­mité, qui seront recen­trés sur la méde­cine géné­rale, la géria­trie et la réédu­ca­tion. Sans chi­rur­gie ni mater­nité, donc.

Université de Grenoble, Medecine et Pharmacie, La Tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net

Université de Grenoble, Médecine et Pharmacie. © Chloé Ponset – Place Gre’net

En sup­pri­mant aussi le nume­rus clau­sus et le concours de fin de pre­mière année d’é­tudes de santé. Deux mesures qui per­met­traient d’aug­men­ter d’en­vi­ron 20 % le nombre de méde­cins for­més. Sans que l’on sache encore quelle forme de sélec­tion sera mise en place à la fin de la pre­mière année…

Le pro­jet de loi pré­voit aussi la régio­na­li­sa­tion des for­ma­tions médi­cales. Une mesure qui laisse scep­tique la CGT Isère. « L’état de déla­bre­ment des moyens alloués aux uni­ver­si­tés et leur impos­si­bi­lité d’augmenter le nombre d’étudiants laissent pla­ner un doute sur la réa­lité d’une mesure plus média­tique qu’effective », sou­ligne-t-elle dans son courrier.

Après son pas­sage devant la com­mis­sion des affaires sociales, la loi Santé sera pré­sen­tée devant les deux assem­blées pour être adop­tée avant l’été.

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La colère monte à Grenoble après l'adoption de la loi de programmation de la recherche. Et du satisfecit d'Emilie Chalas.
Loi de pro­gram­ma­tion de la recherche : le ton monte à Grenoble après le satis­fe­cit d’Émilie Chalas

  EN BREF - Alors que la députée de l'Isère Émilie Chalas salue le vote de la loi de programmation de la recherche, la colère Lire plus

Le député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM) ne votera pas le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes.
Néonicotinoïdes : en Isère, un député LREM s’op­pose au pro­jet de loi

FLASH INFO - Le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes n'est pas du goût du député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM). Qui a annoncé ne Lire plus

Emilie Chalas nommée vice-présidente de la commission d’examen du projet de loi “ASAP”
Emilie Chalas nom­mée vice-pré­si­dente de la com­mis­sion d’examen du pro­jet de loi “ASAP”

  Flash info – La députée de l’Isère et ex-candidate à la mairie de Grenoble annonce sa nomination en tant que vice-présidente de la commission Lire plus

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Réforme des retraites : les syn­di­cats res­tent mobi­li­sés mal­gré l’examen du texte à l’Assemblée

  EN BREF – Les opposants à la retraite à points maintiennent la pression. Ils étaient ainsi environ 3 500 selon la CGT à défiler dans Lire plus

Le député de l’Isère Olivier Véran pré­sente un pro­jet de loi contre la pro­li­fé­ra­tion du moustique-tigre

  FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l'Isère, soutenu par le groupe La République Lire plus

La proposition d'Olivier Véran (LRM) d'une prime pour les hôpitaux réorientant les patients des urgences a suscité un tollé sur les bancs de l'opposition.
Un amen­de­ment du député Olivier Véran élar­git la liberté d’exer­cer des méde­cins retraités

FIL INFO - Le député de l'Isère Olivier Véran (LREM) a fait adopter un amendement permettant aux professeurs des universités retraités d'exercer quelques années encore, Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin