La loi Santé qui doit être adoptée d'ici l'été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont prévues pour être légiférées par ordonnances.

Loi Santé légiférée par ordonnances : la CGT interpelle les députés de l’Isère

Loi Santé légiférée par ordonnances : la CGT interpelle les députés de l’Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La loi Santé qui doit être adoptée d’ici l’été inquiète la CGT en Isère. Plusieurs mesures de fond sont prévues pour être légiférées sans débat, par ordonnances, comme le statut des personnels hospitaliers ou la gouvernance et le financement des hôpitaux de proximité. Le syndicat dénonce une organisation de plus en plus libérale.

 

 

Médecins, personnel soignant, hopital couple enfant, CHU La tronche© Chloé Ponset - Place Gre'net

CHU La tronche © Chloé Ponset – Place Gre’net

Le pro­jet de loi Santé qui vient d’être pré­senté en Conseil des ministres inquiète les repré­sen­tants de la CGT Isère. Alors que la loi Santé doit pas­ser en com­mis­sion des affaires sociales le 12 mars pro­chain, le syn­di­cat inter­pelle les dépu­tés isé­rois dans un cour­rier. Parmi les­quels, Olivier Véran, son rap­por­teur général.

 

La CGT s’in­quiète notam­ment de plu­sieurs mesures qui doivent être prises par ordon­nances. Seraient ainsi légi­fé­rés sans débat la for­ma­tion conti­nue des méde­cins, les condi­tions d’exer­cice et le sta­tut des per­son­nels hos­pi­ta­liers, l’or­ga­ni­sa­tion, le finan­ce­ment et la gou­ver­nance des six cents hôpi­taux de proxi­mité, la gra­da­tion des éta­blis­se­ments de santé, le rendu obli­ga­toire des pres­crip­tions déma­té­ria­li­sées, les moda­li­tés d’exer­cice des agences régio­nales de santé (ARS), avec un ren­for­ce­ment de leur pou­voir. Tout comme la sim­pli­fi­ca­tion du régime de fusion des éta­blis­se­ments de santé.

 

 

La CGT réclame un vrai débat citoyen, social et parlementaire

 

À l’heure du grand débat natio­nal, rien pour la CGT ne jus­ti­fie un tel choix ni une telle pré­ci­pi­ta­tion. Le syn­di­cat réclame un vrai débat « citoyen, social et par­le­men­taire » sur la santé. Sans quoi on s’a­che­mine, selon elle, vers une orga­ni­sa­tion de plus en plus libé­rale et une dégra­da­tion crois­sante du sys­tème de soins français.

 

Malaise au CHU de Grenoble : après le rapport Couty, la direction a mis en place un plan d'actions pour améliorer les conditions de travail. Verdict dans un un ?

© Patricia Cerinsek

 

Les urgences, la CGT les voit ailleurs. Dans l’en­gor­ge­ment des urgences hos­pi­ta­lières, l’ab­sence de per­ma­nence de soins la nuit et les week-ends, le déve­lop­pe­ment des déserts médi­caux, l’aug­men­ta­tion des restes à charge avec les dépas­se­ments d’ho­no­raires, les for­faits hos­pi­ta­liers ou les péna­li­tés… Sans par­ler du manque de personnel.

 

 

Les missions des hôpitaux de proximité repensées

 

Ce manque de moyens humains, la ministre de la Santé entend y répondre en redé­fi­nis­sant les mis­sions des hôpi­taux de proxi­mité, qui seront recen­trés sur la méde­cine géné­rale, la géria­trie et la réédu­ca­tion. Sans chi­rur­gie ni mater­nité, donc.

 

Université de Grenoble, Medecine et Pharmacie, La Tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net

Université de Grenoble, Médecine et Pharmacie. © Chloé Ponset – Place Gre’net

En sup­pri­mant aussi le nume­rus clau­sus et le concours de fin de pre­mière année d’é­tudes de santé. Deux mesures qui per­met­traient d’aug­men­ter d’en­vi­ron 20 % le nombre de méde­cins for­més. Sans que l’on sache encore quelle forme de sélec­tion sera mise en place à la fin de la pre­mière année…

 

Le pro­jet de loi pré­voit aussi la régio­na­li­sa­tion des for­ma­tions médi­cales. Une mesure qui laisse scep­tique la CGT Isère. « L’état de déla­bre­ment des moyens alloués aux uni­ver­si­tés et leur impos­si­bi­lité d’augmenter le nombre d’étudiants laissent pla­ner un doute sur la réa­lité d’une mesure plus média­tique qu’effective », sou­ligne-t-elle dans son courrier.

 

Après son pas­sage devant la com­mis­sion des affaires sociales, la loi Santé sera pré­sen­tée devant les deux assem­blées pour être adop­tée avant l’été.

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Virginie Velazquez (à gauche) et Corine Pichelin (à droite) font leurs premiers pas à Force Ouvrière et comptent bien rester mobilisées face à la réforme. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Réforme des retraites : les syndicats restent mobilisés malgré l’examen du texte à l’Assemblée

  EN BREF – Les opposants à la retraite à points maintiennent la pression. Ils étaient ainsi environ 3 500 selon la CGT à défiler dans Lire plus

© Planning Familial de l'Isère
Le Planning familial de l’Isère émet des réserves sur le projet de loi de Marlène Schiappa

FIL INFO - Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a présenté, le 21 mars en Conseil des ministres, son Lire plus

Le député de l’Isère Olivier Véran présente un projet de loi contre la prolifération du moustique-tigre

  FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l'Isère, soutenu par le groupe La République Lire plus

Le député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM) ne votera pas le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes.
Néonicotinoïdes : en Isère, un député LREM s’oppose au projet de loi

FLASH INFO - Le projet de loi réautorisant certains néonicotinoïdes n'est pas du goût du député de l'Isère Jean-Charles Colas-Roy (LREM). Qui a annoncé ne Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin