Le collectif de citoyens Grenoble innove présente ses objectifs et ses temps forts pour 2019

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

FIL INFO – Le collectif de citoyens « engagés et non partisans » Grenoble innove a présenté, ce samedi 12 janvier, ses objectifs et actions prévues pour l’année 2019. Impulsé par Philippe de Longevialle, le collectif ambitionne de créer « les conditions du changement » avec, en ligne de mire, les échéances municipales de 2020.

 

 

« Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. » C’est par cette citation de Pierre de Coubertin que le collectif Grenoble innove tient à illustrer son état d’esprit, à l’aube de l’année 2019. Une année « importante pour Grenoble », estiment ces « citoyens engagés et non partisans » lorgnant vers les municipales de 2020. Ces derniers, soutenus par Philippe de Longevialle, l’ex-adjoint à l’urbanisme de Michel Destot, espèrent bien créer en 2019 à Grenoble « les conditions du changement ».

 

Quelques-uns des participants à la galette des rois. © Grenoble innove

Quelques-uns des participants à la galette des rois. © Grenoble innove

 

Dans cette perspective, le collectif a organisé une réunion d’information, ce samedi 12 décembre, à l’occasion de ses vœux. Son but ? Exposer les objectifs à atteindre et annoncer les temps forts prévus au cours des trois prochains mois. Ce moment de convivialité autour d’un verre et d’une galette des rois a réuni près de quarante personnes au café Le France, situé à l’angle du cours Jean-Jaurès et de l’avenue Alsace-Lorraine.

 

 

Une soirée pour « sortir de la logique de quartiers »

 

Ces objectifs, quels sont-ils ? Le collectif souhaite l’émergence d’une équipe en capacité de porter le projet d’alternance, en cours d’élaboration. « Ce groupe, qui compte déjà plus de soixante participants quelques mois après son lancement, s’étoffe jour après jour. [Ce qui témoigne] du besoin de proposer un nouveau projet pour Grenoble impliquant largement les citoyens », se félicite Grenoble innove.

 

Un projet en gestation qui vise à « rétablir le rayonnement de Grenoble ». Mais aussi, ajoute le groupe de citoyens, à « rétablir la qualité de vie que chacun est en droit d’attendre ». Pour parvenir à ses fins, Grenoble Innove veut poser ses premiers jalons dans la course au fauteuil de maire. À cet effet, le collectif s’organise pour animer le débat citoyen à travers plusieurs temps forts.

 

Notamment l’organisation d’une soirée autour de l’insertion des jeunes dans la cité. Un regard nouveau, promet le collectif, « pour sortir de la logique de quartier ». Ce par l’entremise d’un film réalisé avec des jeunes. Une jeunesse « qui découvre une autre réalité et retrouve des perspectives d’avenir », explique Grenoble Innove.

 

 

Réfléchir aux évolutions de la société et de la ville

 

L’espace public figure également au rang des préoccupations du collectif. Ce dernier va ainsi proposer « un temps autour de sa valorisation, de sa sécurité et de sa propreté ». Mais pas seulement, puisqu’il sera aussi question de sa mixité d’usage et du retour de la nature en ville.

 

Enfin, Grenoble innove prévoit une rencontre avec Dominique Wolton, sociologue et écrivain français, directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication. L’occasion de réfléchir plus largement aux évolutions de la société et de la ville. Tout autant que de s’interroger « sur la place de chacun dans le contexte médiatique troublé actuel ». Pour autant, là ne s’arrête pas la liste. Grenoble Innove le promet, « d’autres temps forts suivront ».

 

JK

 

commentez lire les commentaires
1176 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.