L'école musulmane privée hors contrat d'Échirolles Philippe-Grenier, passée devant le tribunal correctionnel de Grenoble le 8 janvier 2019, pourrait fermer.

L’école musul­mane Philippe-Grenier d’Échirolles devant la jus­tice : manque de moyens… ou “lavage de cerveau” ?

L’école musul­mane Philippe-Grenier d’Échirolles devant la jus­tice : manque de moyens… ou “lavage de cerveau” ?

FOCUS - L'école privée musulmane Philippe-Grenier d'Échirolles est passée devant le tribunal correctionnel le 8 janvier dernier. Il est notamment reproché à l'établissement de dispenser un enseignement insuffisant à ses élèves, au nombre d'une centaine. Le tout sur fond de suspicion de salafisme, formulée par le procureur dans ses réquisitions. De quoi faire bondir l'avocat de l'établissement.

 

 

Une nouvelle école privée musulmane comparaît devant la justice. Après l'école Al-Badr de Toulouse en 2016 ou l'école Mine-de-Savoirs de Raismes (Nord), c'est au tour de l'école privée hors contrat Philippe-Grenier, basée à Échirolles, de devoir se présenter à la barre du tribunal. En la personne du cofondateur et directeur de l'établissement, qui a comparu devant le tribunal correctionnel de Grenoble mardi 8 janvier.

 

Une salle de classe de CE2 à l'école Philippe-Grenier d'Échirolles © École Philippe-Grenier, page facebook

Photographie de salle de classe (vide) de CE2 figurant sur la page Facebook à l'école Grenier d'Échirolles. Le journaliste de Place Gre'net n'a quant à lui pas pu pénétrer dans l'école. © École Philippe-Grenier

 

Les faits reprochés ? L'école aurait tenté de se soustraire à un contrôle de l'Éducation nationale, en empêchant durant une heure des inspecteurs de l'Académie de Grenoble d'accéder à ses locaux*. Mais au-delà de cette question, c'est aussi le procès de l'enseignement même délivré par l'école qui s'est tenu devant la justice. Ce sur la base d'un rapport catastrophique concernant le niveau de la centaine d'élèves. Et d'accusations de salafisme, d’obscurantisme et de lavage de cerveau dans les réquisitions du procureur.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 82 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Vélos de Doisneau s'exposent au Couvent Sainte-Cécile de Grenoble jusqu'au 21 janvier 2023
Les Vélos de Doisneau s’ex­posent au Couvent Sainte-Cécile de Grenoble jus­qu’au 21 jan­vier 2023

FOCUS - Après Allons voir la mer en 2018, Robert Doisneau est de retour au Couvent Sainte-Cécile à Grenoble avec l'exposition Les Vélos de Doisneau, Lire plus

Dieudonné à Grenoble : un col­lec­tif anti­fas­ciste et anti­ra­ciste s’in­surge contre « ses idées com­plo­tistes et antisémites »

FLASH INFO - Le très controversé humoriste Dieudonné s'arrête à Grenoble, dimanche 27 novembre 2022, dans le cadre de la tournée de son spectacle « Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Saint-Laurent-du-Pont : un homme retrouvé mort à son domi­cile, un sus­pect en garde à vue

FLASH INFO - Un homme de 37 ans a été retrouvé mort à son domicile, ce vendredi 25 novembre 2022, à Saint-Laurent-du-Pont (Isère). La piste Lire plus

Rassemblement d'agents des Ehpad du CCAS André Léo et Lucie Pellat, devant la mairie de Grenoble, mardi 22 novembre 2022, à l'appel de la CFDT et la CGT. © Manuel Pavard - Place Gre'net
CCAS de Grenoble : le cri de détresse des agents des Ehpad Lucie-Pellat et André-Léo

ENQUÊTE - En grève du 17 au 24 novembre 2022, des agents des Ehpad du CCAS de Grenoble André-Léo et Lucie-Pellat3à Montbonnot-Saint-Martin se sont rassemblés Lire plus

Journée contre les vio­lences faites aux femmes : une cam­pagne de la Métro signée Petite Poissone

EN BREF - Alors que le vendredi 25 novembre 2022 marque une nouvelle Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, la Métropole de Lire plus

De gauche à droite : Sarah Marcato, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité, Laurent Prévost, préfet de l'Isère et Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Lutte contre les vio­lences faites aux femmes : un bilan « encou­ra­geant » mal­gré la hausse du phé­no­mène en Isère

FOCUS - En amont de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes qui se tient ce vendredi 25 novembre 2022, Laurent Lire plus

Flash Info

|

26/11

9h37

|

|

25/11

19h40

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Environnement| Le Smmag, la Métropole et le Grésivaudan annoncent la mise en place de primes (cumu­lables) pour l’a­chat d’un vélo neuf ou d’occasion

Agenda

Je partage !