Matthieu Chamussy : “Je ne quitte pas le parti Les Républicains en claquant la porte”

Matthieu Chamussy : “Je ne quitte pas le parti Les Républicains en claquant la porte”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À – Matthieu Chamussy, élu municipal et conseiller métropolitain, a récemment officialisé sa décision de quitter le parti Les Républicains. Un départ en douceur, principalement lié à l’effet mécanique du non-renouvellement de son adhésion depuis 2016. En filigrane ? Des fractures survenues lors de la présidentielle de 2017. Et des partis politiques qui n’ont pas, selon l’élu, « évolué avec la société ».

 

 

Trente-deux ans passés au sein du même parti

 

C’est la fin de l’his­toire avec Les Républicains (LR) pour Matthieu Chamussy, pré­sident de l’in­ter­groupe d’op­po­si­tion de droite et du centre au conseil muni­ci­pal de Grenoble.

 

Matthieu Chamussy lors du conseil municipal du 17 décembre 2018 © Place Gre'net

Matthieu Chamussy lors du conseil muni­ci­pal du 17 décembre 2018. © Place Gre’net

Ce der­nier tire en effet défi­ni­ti­ve­ment sa révé­rence au parti qu’il a suc­ces­si­ve­ment connu, depuis ses débuts en poli­tique, sous les noms de RPR puis d’UMP.

 

L’élu qui n’a sciem­ment pas renou­velé sa coti­sa­tion depuis 2016 prend ainsi auto­ma­ti­que­ment le large du parti gaul­liste. Et se retrouve désor­mais, sou­ligne-t-il avec un brin d’hu­mour, « dans la même posi­tion qu’Alain Juppé ». Une nou­velle pos­ture à laquelle le micro­cosme poli­tique local va devoir s’ha­bi­tuer. Et ce alors même que se pro­filent les échéances élec­to­rales municipales.

 

Pour autant, rien de bien éton­nant dans cette déci­sion : il y a bien long­temps que Matthieu Chamussy a pris ses dis­tances avec LR. Jusqu’à peu, voire plus jamais, évo­quer son parti au cours de ses mul­tiples inter­ven­tions poli­tiques. Ni, de son propre aveu, par­ti­ci­per à ses réunions et travaux.

 

La page est donc main­te­nant défi­ni­ti­ve­ment tour­née. Matthieu Chamussy s’en explique.

 

 

Place Gre’net : Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à ne plus reconduire votre adhésion chez Les Républicains depuis 2016. Y a‑t-il eu une fracture particulière ou un événement déclencheur ?

 

Matthieu Chamussy : Il y a eu le choc du main­tien de la can­di­da­ture de François Fillon en 2017, après l’an­nonce de sa mise en exa­men. Ce alors que lui-même avait dit qu’on ne pou­vait pas être à la fois pré­sident de la République et mis en exa­men. Sans rien enle­ver au prin­cipe de la pré­somp­tion d’in­no­cence, je ne voyais pas com­ment c’é­tait pos­sible. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai annoncé mon retrait de la cam­pagne de François Fillon.

 

Matthieu Chamussy, François Fillon et Richard Cazenave

Matthieu Chamussy, François Fillon et Richard Cazenave lord de la cam­pagne des élec­tions muni­ci­pales de 2014. © Véronique Serre

 

Mais il y a aussi eu, juste après les résul­tats du pre­mier tour, le fait que le parti n’ait pas su appe­ler clai­re­ment à voter pour Emmanuel Macron face à la can­di­date du Front natio­nal. Ces ques­tions-là sont, pour moi, essen­tielles. Elles ont struc­turé une grande part de mon engagement.

 

J’ai été élu à la Région en 1998 et j’a­vais déjà, à l’é­poque, refusé l’al­liance de Charles Millon avec le Front natio­nal. Face à un can­di­dat extré­miste, je ne tran­sige pas.

 

Matthieu Chamussy ex Les Républicains. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

C’est encore plus impor­tant aujourd’­hui de l’af­fir­mer parce que je pense que le débat public est en train de chan­ger de nature. Et la crise que l’on connaît ces der­niers mois a accen­tué tout cela. Certaines per­sonnes, sans le dire et même par­fois en le disant, expriment non pas un débat d’i­dées mais leur désir d’a­battre les institutions.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Municipales de Grenoble : le patron des Républicains Christian Jacob apporte son soutien au candidat Alain Carignon

  FIL INFO — Présent à Voreppe le jeudi 30 janvier, le président des Républicains a officiellement affirmé le soutien du parti à la candidature Lire plus

Municipales : Matthieu Chamussy tire sa révérence, après 22 ans de vie politique

  FOCUS — La fin d'une époque ? Le conseiller municipal de Grenoble Matthieu Chamussy annonce se retirer des élections municipales de mars 2020. Alors que Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Finances de Grenoble : Matthieu Chamussy craint la banqueroute

FOCUS - L'élu d'opposition Matthieu Chamussy s'est livré, ce mardi 10 décembre, à une analyse de la santé financière et du budget 2020 de la Lire plus

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Matthieu Chamussy révèle comment il a évité le retour d’Alain Carignon au conseil municipal de Grenoble en 2014

  FOCUS - Alors qu'un jeu de chaises musicales légal permet à Alain Carignon de revenir au conseil municipal, Matthieu Chamussy revient sur les municipales de 2014, alors qu'il était Lire plus

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Matthieu Chamussy : “Je ne me suis pas engagé en politique pour choisir entre Éric Piolle et Alain Carignon !”

  TRIBUNE LIBRE - Matthieu Chamussy, conseiller municipal d'opposition à Grenoble, réagit suite au ralliement de Marie-José Salat et Anouche Agobian à la liste du maire Lire plus

Nathalie Béranger démissionne du conseil municipal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

  FOCUS - Annonce surprise : Alain Carignon siégera au conseil municipal de Grenoble dès le mois de décembre 2019. La conseillère municipale Nathalie Béranger a Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin