Grenoble Alpes Métropole et GRDF s’engagent sur trois ans pour la transition énergétique

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF — Grenoble-Alpes Métropole et Gaz réseau distribution France (GRDF) ont signé, en novembre, une convention les engageant pour trois ans. Au programme ? Des actions « concrètes » dans les domaines des réductions de consommation d’énergie et des énergies renouvelables. De quoi mieux accompagner les ambitions de la Métro en matière de transition énergétique.

 

 

La Métro et GRDF (Gaz réseau dis­tri­bu­tion France) « main dans la main » ? C’est ainsi, en tout cas, que la col­lec­ti­vité et la société de dis­tri­bu­tion de gaz saluent la conven­tion de trois ans qu’elles ont signée en novembre 2018. Objectif du par­te­na­riat : s’en­ga­ger dans des actions com­munes « et concrètes » pour accom­pa­gner les objec­tifs de Grenoble-Alpes Métropole en matière de tran­si­tion éner­gé­tique.

 

Signature de la convention en faveur de la transition énergétique par la Métropole et GRDF © Grenoble-Alpes Métropole-Lucas Frangella

Signature de la conven­tion en faveur de la tran­si­tion éner­gé­tique par la Métropole et GRDF. © Grenoble-Alpes Métropole-Lucas Frangella

 

Des objec­tifs fixés à l’ho­ri­zon 2030 qui se résument en trois chiffres : la Métro veut réduire de 22 % la consom­ma­tion éner­gé­tique de son ter­ri­toire et de 30 % la consom­ma­tion d’éner­gies fos­siles. En paral­lèle, elle entend aug­men­ter de 35 % sa pro­duc­tion locale « d’éner­gies renou­ve­lables et de récu­pé­ra­tion ».

 

 

Une consolidation du Pôle public de l’énergie

 

À tra­vers sa conven­tion avec GRDF, la Métro affiche en pre­mier lieu sa volonté de « conso­li­der le Pôle public de l’éner­gie ». Un Pôle qui asso­cie aujourd’­hui la col­lec­ti­vité, l’Agence locale de l’éner­gie et du cli­mat (Alec), les com­pa­gnies de chauf­fage et d’élec­tri­cité CCIAG et GEG, ou encore Enedis et, donc, GRDF.

 

« Autant d’acteurs qui ont apporté leur exper­tise et par­ti­cipé acti­ve­ment à la défi­ni­tion du schéma direc­teur de l’énergie », jugent les ser­vices de Grenoble-Alpes Métropole. La conven­tion signée avec GRDF consti­tue ainsi un enga­ge­ment de pour­suivre dans cette voie. Et plus par­ti­cu­liè­re­ment, en matière d’an­ti­ci­pa­tion de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en éner­gie des zones d’ac­ti­vi­tés éco­no­miques.

 

 

Réduire la consommation énergétique

 

Deuxième pan de la conven­tion : la réduc­tion des consom­ma­tions éner­gé­tiques. À cet effet, la Métro et GRDF renou­vellent leur col­la­bo­ra­tion au sein du dis­po­si­tif Mur-Mur. La deuxième “sai­son” de la cam­pagne d’i­so­la­tion ther­mique des habi­ta­tions vise ainsi la réno­va­tion de 5 000 loge­ments pri­vés construits entre 1945 et 1975, ainsi que la réha­bi­li­ta­tion de 5 000 autres. Le rôle de GRDF ? La com­mu­ni­ca­tion et l’in­for­ma­tion auprès des clients, ainsi qu’une contri­bu­tion finan­cières à la réa­li­sa­tion des études ther­miques.

 

GRDF par­ti­cipe aussi à la réduc­tion de la consom­ma­tion éner­gé­tique en four­nis­sant des don­nées de consom­ma­tion sur les entre­prises du sec­teur ter­tiaire privé. La Métro vise, là encore à l’ho­ri­zon 2030, 15 % de réno­va­tion ther­mique dans ce sec­teur. Et compte sur « l’ex­per­tise dans l’accompagnement des entre­prises vers des solu­tions gaz per­for­mantes » de GRDF.

 

Visuel de la plateforme expérimentale Métro Énergies © Grenoble Alpes Métropole

Visuel de la pla­te­forme expé­ri­men­tale Métro Énergies. © Grenoble Alpes Métropole

 

Enfin, les deux par­te­naires veulent « accom­pa­gner les chan­ge­ments de com­por­te­ment » à tra­vers une pla­te­forme, encore en phrase d’ex­pé­ri­men­ta­tion, bap­ti­sée Métro Énergies. Un site qui, une fois déployé, devrait per­mettre à l’u­ti­li­sa­teur d’a­voir accès à sa consom­ma­tion de gaz et d’élec­tri­cité, et « d’é­va­luer [son] degré de sobriété éner­gé­tique » via des modules de com­pa­rai­son. Aucune date de mise en route de la pla­te­forme n’est tou­te­fois men­tion­née.

 

 

Les énergies renouvelables en question

 

La qua­lité de l’air n’est pas oubliée au sein de la conven­tion, avec l’ob­jec­tif de favo­ri­ser les éner­gies renou­ve­lables. À cet effet, la Métro expé­ri­mente sur deux sites pilote la conver­sion de sys­tèmes de chauf­fage au fioul ou pro­pane vers des solu­tions mêlant gaz et chauf­fage solaire ther­mique. Sur Saint-Égrève et Saint-Martin-d’Hères, les deux zones expé­ri­men­tales rete­nues, GRDF pro­pose ainsi aux par­ti­cu­liers des condi­tions avan­ta­geuses pour le rac­cor­de­ment au réseau de gaz natu­rel.

 

Depuis 2016, la station d’épuration Aquapole utilise ses boues méthanisées pour produire du biogaz. DR

Depuis 2016, la sta­tion d’épuration Aquapole uti­lise ses boues métha­ni­sées pour pro­duire du bio­gaz. DR

 

Le cap est éga­le­ment donné en direc­tion de la métha­ni­sa­tion. Après celle de la sta­tion d’é­pu­ra­tion Aquapole, la Métro veut se doter d’une seconde unité de pro­duc­tion de bio­mé­thane d’ici 2025. Si Aquapole métha­nise les boues issues du trai­te­ment de l’eau, la seconde unité uti­li­se­rait pour sa part les déchets ali­men­taires, dont la col­lecte « a voca­tion à être géné­ra­li­sée sur la quasi-tota­lité du ter­ri­toire ». Un pro­jet dans lequel GRDF s’im­plique en tant que par­te­naire.

 

Enfin, GRDF et la Métro s’as­so­cient pour le déve­lop­pe­ment du GNV (Gaz natu­rel pour véhi­cules), sus­cep­tible de réduire de 30 à 70 % les émis­sions d’oxyde d’a­zote et de 10 % (par rap­port au die­sel) celles de CO2. La col­lec­ti­vité et la société de gaz incitent ainsi au rem­pla­ce­ment des véhi­cules, via des aides aux TPE et PME pou­vant aller de 1 500 à 13 000 euros. Sans oublier le renou­vel­le­ment même de la flotte interne de la Métro, au tra­vers notam­ment des véhi­cules de col­lecte de déchets.

 

Florent Mathieu

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2061 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.