De gauche à droite : Olivier Corneloup, Adrien Fodil, Dominique Spini, Romain Branche, Jean-Luc Rizzi, Sharah Bentaled et Antony Moulin. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des citoyens de la société civile lancent le débat sur le pro­jet d’Alain Carignon à tra­vers un nou­veau site web

Des citoyens de la société civile lancent le débat sur le pro­jet d’Alain Carignon à tra­vers un nou­veau site web

FOCUS – Ils sont enga­gés dans la recon­quête de Grenoble aux côtés d’Alain Carignon, l’an­cien maire de la ville. Des citoyens de la société civile ont pré­senté, fin novembre, un site web flam­bant neuf. Objec­tifs ? Poursuivre, élar­gir et appro­fon­dir en direct avec les Grenoblois le débat sur le pro­jet d’une alter­nance espé­rée. Une seconde étape dans leur che­mi­ne­ment en vue des élec­tions muni­ci­pales « pour pas­ser de l’op­po­si­tion à la pro­po­si­tion », assure le collectif.

Présentation du nouveau site web au restaurant Le 5. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Présentation du nou­veau site web au res­tau­rant Le 5. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Restaurateur, consul­tant en immo­bi­lier, archi­tecte, com­mer­çant, chef d’en­tre­prise ou encore cadre dans l’in­dus­trie… Sept membres1Antony Moulin, res­tau­ra­teur, Jean-Luc Rizzi, consul­tant en immo­bi­lier, Olivier Corneloup, com­mer­çant, Romain Branche, cadre d’en­tre­prise, Sharah Bentaled, archi­tecte, Dominique Spini, cadre indus­triel, et Adrien Fodil, chef d’en­tre­prise de la société civile sou­te­nant le retour aux manettes d’Alain Carignon, ancien maire de Grenoble, étaient pré­sents autour d’une table du res­tau­rant Le 5, ce ven­dredi 23 novembre, pour pré­sen­ter le site web flam­bant neuf, “La société civile avec les citoyens”, dédié au pro­jet d’al­ter­nance porté par le collectif.

Une manière pour ces citoyens tra­vaillant aux côtés de l’an­cien édile de pas­ser à la vitesse supé­rieure, après les « forums citoyens pour l’al­ter­nance » menés dans les dif­fé­rents quar­tiers de Grenoble. « Avec la créa­tion de ce site, nous pas­sons […] de l’op­po­si­tion à la pro­po­si­tion », explique Romain Branche, cadre d’entreprise.

« Un site de propositions »

Romain Branche n’a pas l’ombre d’un doute sur la per­ti­nence de ce nou­vel outil. « Nous allons [ainsi] pou­voir faire connaître notre pro­jet, recueillir les avis, sug­ges­tions et pro­po­si­tions afin de construire ensemble un autre des­tin pour notre ville », lance-t-il.

« Une fois le diag­nos­tic par­tagé sur la situa­tion de la ville, le moment est en effet venu pour les Grenoblois de retrou­ver la confiance, de savoir que notre cité peut trou­ver les che­mins de sor­tie de la crise », pour­suit le jeune cadre. Qui ne manque pas de rap­pe­ler que, sur tous les dos­siers – sécu­rité, pro­preté, dépla­ce­ment et attrac­ti­vité – le col­lec­tif a éla­boré des solu­tions inno­vantes, pour les­quelles « [ils sont] les seuls à pro­po­ser des moyens de finan­ce­ment ».

page d'accueil du site web flambant neuf, “La société civile avec les citoyens”. © La société civile avec les citoyens

Page d’ac­cueil du site web flam­bant neuf, “La société civile avec les citoyens”. © La société civile avec les citoyens

Quid du site web brû­lot Grenoble le chan­ge­ment, récem­ment piraté ? « C’est un site où nous fai­sions des constats sur la situa­tion de Grenoble alors que ce nou­veau site est un site de pro­po­si­tions », nuance Romain Branche. Des pro­po­si­tions que ces par­ti­sans d’Alain Carignon comptent bien affi­ner. Comment ? En les sou­met­tant au débat contra­dic­toire pour les amé­lio­rer, tout « en appe­lant tous les citoyens, le tissu asso­cia­tif, cultu­rel, spor­tif et social à s’im­pli­quer dans son pro­jet ».

« Aucun apport d’où qu’il vienne n’est exclu »

Comment ce site va-t-il vivre d’ici les échéances muni­ci­pales ? Géré par des membres du col­lec­tif, il sera ouvert à tous. « Nous allons l’en­ri­chir chaque jour des contri­bu­tions de cha­cun afin de mieux mon­trer que notre ouver­ture est totale, qu’au­cun apport d’où qu’il vienne n’est exclu et que nous ne sommes fer­més à per­sonne », rétorque Romain Branche. Le citoyen gre­no­blois en est convaincu, « la nou­velle vita­lité col­lec­tive que nous vou­lons mettre en œuvre pour Grenoble résul­tera de la par­ti­ci­pa­tion de tous », affirme-t-il sans sourciller.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Romain Branche, Olivier Corneloup et Jean-Luc Rizzi. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Quant au site web, l’in­ter­naute est invité à y consul­ter dif­fé­rentes rubriques, comme celle des thèmes abor­dés par le col­lec­tif au fil des mois, à contri­buer à tra­vers des publi­ca­tions sur un mur par­ti­ci­pa­tif, ou à prendre connais­sance des actua­li­tés. Mais aussi à s’ins­crire à une news­let­ter, faire des dons ou encore deman­der à ren­con­trer cer­tains membres de l’é­quipe pour peut-être s’en­ga­ger et appor­ter sa pierre à l’édifice.

« On veut un vote d’adhé­sion à notre pro­jet. L’important c’est que les gens se l’ap­pro­prient, qu’on en dis­cute. Nous recher­chons un maxi­mum d’in­te­rac­tions avec les gens », assure Olivier Corneloup. Des inter­ac­tions avec les citoyens sans les­quels, assure Olivier Corneloup, « Rudy Giuliani, l’an­cien maire de New York, n’au­rait pas réussi son pro­jet de tolé­rance zéro ».

Joël Kermabon

Convaincre abs­ten­tion­nistes et com­mer­çants de s’ins­crire sur les listes électorales

De gauche à droite : Adrien Fodil, Dominique Spini et Sharah Bentaled. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Adrien Fodil, Dominique Spini et Sharah Bentaled. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Bien évi­dem­ment, la pré­sen­ta­tion du nou­veau site web du col­lec­tif a été éga­le­ment l’oc­ca­sion de par­ler des élec­tions muni­ci­pales de 2020. Et tout par­ti­cu­liè­re­ment de l’abstention.

« On ne peut pas voci­fé­rer pen­dant six ans et ne pas aller voter alors qu’on en a la pos­si­bi­lité. C’est pri­mor­dial ! », s’in­surge Olivier Corneloup. D’où le tra­vail de fond pris à bras le corps par le col­lec­tif de citoyens.

Ses membres qua­drillent ainsi tous les quar­tiers pour convaincre les poten­tiels abs­ten­tion­nistes de voter. « C’est pour ça qu’on com­mence tôt ! », explique le com­mer­çant. Qui insiste, « il faut s’ins­crire sur les listes élec­to­rales ! »

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Adrien Fodil, chef d’en­tre­prise, rebon­dit et livre quelques chiffres. « Après ana­lyse, on s’est aperçu qu’en moyenne sur les trente der­nières années, 47 % des gens ne votent pas. Dont la moi­tié réside dans les cités sub­ur­baines », expose-t-il.

L’objectif ? Récupérer 10 à 15 % d’entre eux. « Ils ne votent pas parce qu’ils ne se sentent pas concer­nés mais parce qu’on ne les concerne pas, en tout cas pas les élus », ajoute Adrien Fodil. Qui pour­suit : « Personne ne vient les voir, per­sonne ne vient dis­cu­ter avec eux, tan­dis que, nous, nous allons à leur ren­contre », affirme le dirigeant.

« On ne leur demande pas de voter pour nous ! »

Adrien Fodil, qui n’en a pas ter­miné, embraye aus­si­tôt sur le pro­blème du vote des com­mer­çants exer­çant à Grenoble mais n’y rési­dant pas. Un vrai pro­blème pour beau­coup d’entre eux, estime-t-il. Jusqu’à ce que soit votée en 2016 la loi de sim­pli­fi­ca­tion des ins­crip­tions sur les listes élec­to­rales qui entrera en vigueur au plus tard avant la fin de l’an­née 2019.

De gauche à droite : Olivier Corneloup, Adrien Fodil, Dominique Spini, Romain Branche, Jean-Luc Rizzi, Sharah Bentaled et Antony Moulin. © Joël Kermabon - Place Gre'netDe gauche à droite : Olivier Corneloup, Adrien Fodil, Dominique Spini, Romain Branche, Jean-Luc Rizzi, Sharah Bentaled et Antony Moulin. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Olivier Corneloup, Adrien Fodil, Dominique Spini, Romain Branche, Jean-Luc Rizzi, Sharah Bentaled et Antony Moulin. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Cette loi per­met à tout com­mer­çant ou pro­fes­sion libé­rale de s’ins­crire sur les listes élec­to­rales de son lieu de tra­vail, dès lors qu’il s’est acquitté de deux années de contri­bu­tion fon­cière des entre­prises (CFE) », détaille Adrien Fodil. De quoi moti­ver le col­lec­tif pour lequel chaque voix comp­tera. « On les ren­contre et, s’ils sont par­tants, c’est là qu’on leur demande de nous suivre et de voter à Grenoble pour gagner la bataille », enchaîne Olivier Corneloup. « On ne leur demande pas de voter pour nous », démine aus­si­tôt Adrien Fodil, « mais au moins ils auront voté ! », se félicite-t-il. 

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L’opposition Société Civile de Grenoble dénonce des écoles en « état de dégra­da­tion avan­cée » à l’oc­ca­sion de la rentrée

FLASH INFO - Le groupe d'opposition de Grenoble Société civile faisait lui aussi sa rentrée jeudi 1er septembre. Ses élus Brigitte Boer, Nathalie Béranger, Dominique Lire plus

Les réseaux de transports Tag et Tougo gratuits à l'occasion de la rentrée scolaire jeudi 1er septembre
Le groupe d’op­po­si­tion Société Civile veut rendre publiques les don­nées sur la sécu­rité du réseau Tag

FLASH INFO — Le groupe d'opposition de Grenoble Société civile et son président Alain Carignon appellent à ce que "le rapport semestriel sur l’insécurité dans Lire plus

Le groupe d'Alain Carignon fustige une rentrée "marquée par une improvisation municipale"
Le groupe d’Alain Carignon fus­tige une ren­trée « mar­quée par une impro­vi­sa­tion municipale »

FLASH INFO — Une rentrée scolaire à Grenoble "marquée par une improvisation municipale et une absence de concertation particulièrement choquantes"? C'est ce qu'estime, dans un Lire plus

Les huit premiers colistiers entourant Alain Carignon. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Huit pre­miers colis­tiers d’Alain Carignon pré­sentent leurs pro­jets pour Grenoble

  FOCUS - Alain Carignon a présenté, ce mardi 18 février, les huit premiers noms de la liste La Société civile portant son projet municipal Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
« Une fleur dans l’Isère » en mémoire des Algériens mas­sa­crés en 1961 et contre le racisme et la xénophobie

FOCUS - Un rassemblement en mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 octobre 1961 à Paris était organisé ce mercredi 17 octobre devant la plaque commémorative Lire plus

Une proche de Carignon a déposé plainte contre la Ville de Grenoble qu'elle accuse d'avoir tenté de contrarier l'organisation d'un forum, le 8 septembre.
« Forum citoyen pour l’al­ter­nance » : Alain Carignon occupe le ter­rain en vue des municipales

REPORTAGE VIDÉO - Dix-huit mois avant les élections municipales de 2020, Alain Carignon, ancien ministre et maire de Grenoble, officialise (presque) son entrée en campagne. Lire plus

Flash Info

|

01/10

15h25

|

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Flash info| Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

Agenda

Je partage !