Appel Forêt -
FIL INFO Le collectif Le Vélo qui marche © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Serveurs internet communs : Le Vélo qui marche conteste tout lien avec Alain Carignon

Serveurs internet communs : Le Vélo qui marche conteste tout lien avec Alain Carignon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO — Pas question pour Le Vélo qui marche de laisser dire qu’il a des liens avec Alain Carignon. Réagissant aux accusations d’un internaute qui avait relevé une similitude de serveurs entre le site du collectif et celui de la campagne de l’ancien maire de Grenoble, les adversaires du plan Chronovélo nient tout lien et annoncent changer d’hébergeur.

 

 

« Le Vélo qui marche n’est pas un “faux-nez” de l’an­cien maire de Grenoble condamné pour cor­rup­tion en 1996 », annonce d’emblée le col­lec­tif. Pourquoi une telle sus­pi­cion ? Parce qu’un compte Twitter, iro­ni­que­ment porté par « Alain C., ex maire de Grenoble », avait révélé que le site du Vélo qui marche était hébergé sur le même ser­veur que le site de cam­pagne d’Alain Carignon. « Bonnes vieilles méthodes du sys­tème Carignon », concluait le twittos.

 

Le collectif Le vélo qui marche © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Le col­lec­tif Le vélo qui marche. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Nous sommes d’origines et de sen­si­bi­li­tés très variées, asso­ciés uni­que­ment pour réflé­chir à de bonnes solu­tions pour pro­mou­voir le vélo en ville, dans le res­pect des autres usa­gers », écrit à pré­sent le col­lec­tif dans un com­mu­ni­qué. Avant d’ex­pli­quer avoir pris le parti en sep­tembre de créer son propre site Internet, de type WordPress, après avoir « com­pris que le comité de liai­son des unions de quar­tier ne sou­hai­tait pas héber­ger nos tra­vaux sur son site web ».

 

 

Un même fournisseur de services d’hébergement

 

L’achat du nom de domaine du site et de l’es­pace d’hé­ber­ge­ment a été fait auprès de la société Online, qui héberge éga­le­ment… le site de cam­pagne d’Alain Carignon. D’où la simi­li­tude de ser­veurs. Mais le Vélo qui marche tient à signa­ler que l’on trouve sur ce ser­veur bien d’autres sites Web, tel celui d’un éle­vage de Skye Terrier pro­met­tant des chiens « indemnes de luxa­tion de rotules ». Un enga­ge­ment qui aurait le mérite d’é­gayer une cam­pagne municipale.

 

Un même technicien pour la mise en place du site Le Vélo qui marche et celui de Grenoble le changement.

Un même tech­ni­cien a mis en place le site Le Vélo qui marche et celui de Grenoble le changement.

 

Le Vélo qui marche concède tou­te­fois que le tech­ni­cien rému­néré pour créer l’in­fra­struc­ture de son site est éga­le­ment « le sup­port de main­te­nance » du site cari­gno­nien Grenoble Le Changement. Une acti­vité « dont il ne nous a jamais informé quand nous l’avons mis­sionné », assure le col­lec­tif. Et d’in­sis­ter : « Ce tech­ni­cien n’a en rien par­ti­cipé à l‘élaboration de ce qui est l’essentiel d’un site : ses conte­nus. Il nous a juste fourni un “sque­lette” vide que nous avons rem­pli à notre guise ».

 

 

Le Vélo qui marche change d’hébergeur

 

Désireux de mettre fin aux sus­pi­cions, Le Vélo qui marche annonce chan­ger d’hé­ber­geur : « D’ici trois jours, le temps de prendre un nou­vel abon­ne­ment et de faire le trans­fert tech­nique du site, nous devrions être héber­gés sur le ser­veur d’un nou­veau four­nis­seur », écrit-il. Non sans fus­ti­ger ses détrac­teurs : « Sans doute est-il plus facile pour cer­tains d’imaginer les pires com­plots ou mani­pu­la­tions et d’éviter ainsi tout débat public rai­sonné de fond sur la nature des Chronovélos et leurs tra­cés. »

 

Bruno de Lescure, et Pierre Belli-Riz du collectif Le Vélo qui marche durant la réunion de concertation sur le plan Chronovélo du mardi 4 décembre © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bruno de Lescure et Pierre Belli-Riz du col­lec­tif Le Vélo qui marche durant la réunion de concer­ta­tion sur le plan Chronovélo du mardi 4 décembre. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Des soup­çons qui per­durent ? Revenant à la charge et visi­ble­ment motivé, le compte Twitter Alain C. a éplu­ché les pro­prié­tés des images publiées sur le site du Vélo qui marche. Pour en tirer la conclu­sion que l’un des membres du col­lec­tif est éga­le­ment membre de Grenoble à Cœur, à ses yeux (encore) proche d’Alain Carignon.

 

« Il y a beau­coup de liens bizarres dans cette his­toire », écrit le twit­tos, bien décidé à éta­blir des liens entre l’an­cien maire de Grenoble et les adver­saires du plan Chronovélo de la Métro et de la Ville de Grenoble.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires
Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires

FOCUS - En partenariat avec le Secours catholique, le centre de vaccination de la Ville de Grenoble se déplaçait dans la cour du diocèse pour Lire plus

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’opposition d’Alain Carignon crie au “bétonnage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Vers une société d'économie mixte public-privé dans le cadre de la fusion entre Actis et Grenoble Habitat?
Rapprochement d’Actis et de Grenoble Habitat : la société d’économie mixte, scénario privilégié ?

FOCUS - Pour le Collectif contre la privatisation d'Actis, la preuve est faite: le "rapprochement" entre Actis et Grenoble Habitat (GH), voulue par la Métropole Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat
La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat

FLASH INFO — La Ville de Grenoble donne le départ de ses "piétonnisations estivales" pour l'été 2021, à compter du samedi 3 juillet. "La dynamique Lire plus

Flash Info

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin