Fête des Tuiles : une plainte déposée pour délit d’octroi d’avantage injustifié et trafic d’influence

sep article

Internationaux de France de patinage du 1er au 3 novembre 2019 à Grenoble

FIL INFO – Alors que le procureur de la République de Valence a ouvert une enquête préliminaire pour favoritisme dans l’affaire de la fête des Tuiles à Grenoble, le porte-parole du groupe d’analyse métropolitain porte plainte avec constitution de partie civile

pour délit d’octroi d’avantage injustifié et trafic d’influence. Objectif : obtenir la désignation d’un juge d’instruction sans passer par la case parquet.

 

 

Défilé de la Fête des Tuiles. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Défilé de la Fête des Tuiles 2015. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le porte-parole du groupe d’analyse métropolitain (Gam) vient de porter plainte contre X avec constitution de partie civile pour délit d’octroi d’avantage injustifié et trafic d’influence dans l’affaire de la fête des Tuiles.

 

En cause, la passation des marchés des éditions 2015 et 2016 de la fête des Tuiles et l’octroi de postes de vacataires aux dirigeants de Fusées, l’association bénéficiaire de ces marchés et dont le principal dirigeant a pris une part active dans la campagne d’Eric Piolle en 2014. La procédure de constitution de partie civile n’est pas anodine. Elle vise à saisir directement un juge d’instruction, sans passer par la case parquet.

 

 

Plusieurs signalements à la justice et un rapport de la chambre régionale des comptes

 

La plainte de Pascal Clérotte fait suite au rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la Ville de Grenoble. Mais aussi à plusieurs signalements à la justice depuis trois ans.

 

Nouvelle plainte dans l'affaire de la fête des tuiles à Grenoble pour délit d'octroi d'avantage injustifié et trafic d'influence.Défilé des géants lors de la fête des tuiles 2015 sur le cours Jean Jaurès à Grenoble. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

Défilé des géants lors de la fête des tuiles 2015 sur le cours Jean-Jaurès à Grenoble. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

En octobre 2015, le porte-parole du Gam avait déjà déposé une plainte pour octroi d’avantage injustifié et détournement de fonds publics auprès du parquet de Grenoble. Sans plus de réaction.

 

Fin 2017, il avait remis le couvert et porté plainte contre X avec constitution de partie civile auprès du parquet national financier cette fois.

 

Lequel avait renvoyé la balle vers… Grenoble. Sans plus de nouvelles non plus. C’est finalement sur un signalement de la chambre régionale des comptes que le procureur de la République se saisira de l’affaire au printemps dernier. L’enquête préliminaire, ouverte sur le seul chef de favoritisme et confiée au parquet de Valence, est d’après nos informations toujours en cours.

 

Deux autres citoyens grenoblois ont, via leur avocat le 14 septembre dernier, annoncé leur intention de porter plainte pour favoritisme.

 

Saisi d’un recours en référé en juillet 2015, le tribunal administratif de Grenoble avait, de son côté, rejeté la requête d’un citoyen qui demandait que soient annulées les conventions passées avec l’association, les marchés ayant été passés sans appel d’offres. Estimant que le plaignant n’était pas habilité à poursuivre car pas directement lésé, le juge administratif avait rejeté le recours.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
2036 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Et re-bim, c’est bon ça😊 Les amis habituels de Pinopiolle sur PGre et ailleurs, ils n’aiment pas c’est sur. Souhaitons que la justice face sont travail sans parisianisme.

    sep article
  2. J’aimerai bien savoir qui est « le GAM » ,
    rien sur internet, seul un nom.
    Et des posts de partout. Un illuminé seul dans son coin? un citoyen attentif? un vrai collectif?
    C’est aussi mystérieux qu’une loge maçonique. Avec les questions associées au mystère du membre unique et de ses membres.

    Un article en vue des municipale sur les figures et les forces en présence serait intéressant : candidats, anciens barons et réseaux (réseau des asso de quartier, de commerçants, réseau « alter », rapport de force Ville Vs Metro) il y a de quoi faire une série

    sep article
    • Pour répondre à votre question, le GAM est exactement ce qu’il dit être.

      C’est à dire un groupe informel d’habitants de la Métro, d’horizons et d’opinions divers. Le GAM analyse la gestion du bien commun que font les élus afin de rendre lisible au plus grand nombre des problématiques techniques compliquées, arides mais qui affectent la vie quotidienne des habitants. Il vise également à tenir les élus comptables et responsables de leurs décisions. Le travail du Groupe d’Analyse Métropolitain est non partisan.

      Non, ce n’est pas le fait d’un seul illuminé dans son coin, même si notre porte-parole est excentrique et parfois farfelu.

      Non il n’y a aucun mystère, juste un accord de fonctionnement où seul le porte-parole apparaît, parce qu’il a les moyens de se faire em… et que les autres membres eux n’ont aucune envie de l’être (quand on touche aux élus de manière rationnelle, juridique et technique donc assez difficilement rebuttable , on peut vous rendre la vie difficile).

      Non, le GAM ne fait pas partie d’un « réseau » non plus.

      Avons-nous répondu à vos questions?

      sep article
      • Oui 🙂 et merci pour le ton de la réponse (j’ai souri).
        Cela n’enlève rien au « flou » que je perçois. La forme interroge toujours. (interroge au sens intéressant)

        Les remarques de je formule doivent être certainement partagés par d’autres: ce qui refuse de se définir / se montrer interroge, suscite question ou fantasme. Est toujours un peu suspect. Et votre définition est claire sans rien non plus expliquer, ce qui est normal si les membres qui composent le GAM pourraient souffrir de leur position – alors qu’un travail « off » permet d’alimenter le débat (vous ne m’enlèverez pas de l’idée que c’est très « loge »)
        La vérité est basé sur des faits ou des conceptions / point de vue. C’est la somme de ces points de vue aussi où j’ai du mal à cerner le GAM (en gros, quelle doctrines, valeurs, conceptions..).
        A noter: si vous souhaitez pouvoir être la voix de ceux qui ne peuvent parler montrez votre indépendance et n’hésitez pas à faire une boite mail / postale où des infos peuvent être déposés. Sur certains AO gérés pas Madame SALLA il y aurait eu de quoi rire (ce que fait / est le canard enchainé en fait, un moyen de faire sortir des infos).

        sep article
      • C’est vrai, le GAM, vous n’êtes pas partisan, juste « antipiolle » 😉

        sep article
        • Anti Piolle ou anti certaines pratiques?

          Soyez justes avec votre « idole », Monsieur PIOLLE a fait de bonnes choses, il y des autres choses discutables. Acceptez les points de vue différents. Je n’adhère pas à ce que tout ce que fait le « GAM », les deux plaintes posées « démontent » en effet la mairie, et cela la met en difficulté, je ne crois pas que ce soit simplement contre notre maire.
          A suivre, l’avenir et le champ d’action du « GAM » nous le dira

          sep article