Grenoble signe un pacte avec l’État pour renforcer les restrictions de circulation

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Comme treize autres métropoles françaises, Grenoble vient de signer un pacte d’engagement avec l’État visant à renforcer sa zone faibles émissions, traduction officielle d’un dispositif sur les rails depuis le 1er janvier 2017. Objectif : écarter progressivement de la circulation les véhicules les plus polluants.

 

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek

Le dis­po­si­tif était sur les rails, il a été offi­cia­lisé ce 8 octobre. La Métropole et la Ville de Grenoble viennent en effet de signer avec l’État le pacte d’en­ga­ge­ment visant à déployer ou à ren­for­cer les zones à faibles émis­sions (ZFE).

 

Ces zones créées dans la conti­nuité des zones à cir­cu­la­tion res­treinte (ZCR) visent à limi­ter la cir­cu­la­tion des véhi­cules les plus pol­luants afin de jugu­ler les émis­sions de pol­luants issus du tra­fic rou­tier.

 

« Après la géné­ra­li­sa­tion du 30 km/h et la mise en place des cer­ti­fi­cats qua­lité de l’air, Grenoble est à nou­veau pion­nière dans le déve­lop­pe­ment de l’é­co­mo­bi­lité et dans la lutte pour la qua­lité de l’air », s’est féli­cité le maire de Grenoble Eric Piolle dans un com­mu­ni­qué. « La Ville de Grenoble a en effet sou­tenu et encou­ragé très tôt la créa­tion d’une ZFE sur un péri­mètre élargi. »

 

 

Les Villes libres de fixer leurs propres règles dans leur ZFE

 

Le dis­po­si­tif adopté par qua­torze métro­poles fran­çaises* était déjà en place à Paris depuis fin 2015 et à Grenoble depuis 2017. Toutes seront libres de fixer leurs propres règles : caté­go­rie de véhi­cules visés, horaires d’ap­pli­ca­tions, zones concer­nées… À charge pour les auto­mo­bi­listes de pas­sage de s’y retrou­ver.

 

Camion de livraisons, déménagements. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Les livrai­sons sont régle­men­tées dans le centre-ville élargi de Grenoble depuis 2007. © Léa Raymond – placegrenet.fr

Dans la capi­tale du Dauphiné, les véhi­cules de livrai­son les plus pol­luants sont, depuis un an et demi, exclus du centre-ville élargi. Au 1er jan­vier pro­chain, cette inter­dic­tion s’é­ten­dra à dix com­munes autour de Grenoble, dont le domaine uni­ver­si­taire de Saint-Martin-d’Hères. Avec l’ob­jec­tif d’ex­clure en 2025 les véhi­cules de livrai­son estam­pillés Crit’air 3 ou plus.

 

La Ville de Grenoble a même fait part de son sou­hait d’é­tendre ce dis­po­si­tif aux véhi­cules de par­ti­cu­liers. Un dis­po­si­tif pas encore tout à fait au point dans la capi­tale du Dauphiné. Mis en œuvre sur la rive droite du Drac, il exclut pour l’heure la rive gauche. Plus toutes les autres com­munes qui pour­raient poten­tiel­le­ment être inté­res­sées pour ne pas finir en ter­ri­toire de déles­tage par le jeu du report de tra­fics. Quant à son contrôle, au niveau natio­nal là, il est pour le moins limité. Pour l’heure, seule la vignette Crit’air vient régle­men­ter le dis­po­si­tif.

 

Cet enga­ge­ment, qui vise à favo­ri­ser les alter­na­tives à la voi­ture indi­vi­duelle et doit se tra­duire par un sou­tien logis­tique de l’État, table sur un objec­tif en 2020 de 23 mil­lions de Français concer­nés par ces zones faibles émis­sions. Soit un tiers de la popu­la­tion. Manière d’é­chap­per à des sanc­tions de la jus­tice euro­péenne pour non-res­pect des normes de qua­lité de l’air ? Bruxelles a déferré la France devant la cour de jus­tice en mai der­nier.

 

PC

 

 

* Paris, Lyon, Aix-Marseille, Toulouse, Montpellier, Nice, Strasbourg, Toulon, Rouen, Reims, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand, Grenoble et Fort-de-France.

 

 

commentez lire les commentaires
3042 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Et ce pacte per­met il aussi de vidéo sur­veiller de nou­velles infrac­tions dans la ZFE ? A la manière de l’Italie qui ver­ba­lise les véhi­cules qui n’ont pas le droit de cir­cu­ler dans ce type de zone…

    sep article