L’Hôpital Sud d’Échirolles, « troisième poumon du Chuga », fête ses 50 ans

L’Hôpital Sud d’Échirolles, « troisième poumon du Chuga », fête ses 50 ans

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – L’Hôpital Sud, composante du Chuga basée à Échirolles, fêtait ses 50 ans au soir du mardi 25 septembre. Construit dans la foulée des Jeux olympiques d’hiver de Grenoble de 1968, l’établissement s’est constitué une identité autour de « l’Homme en mouvement », mais accueille également plus de 16 000 visiteurs par an dans son service d’urgences de jour.

 

 

L’année 2018 ne marque pas seule­ment les 50 ans des Jeux olym­piques d’hi­ver de Grenoble, mais aussi ceux de l’Hôpital Sud d’Échirolles, construit pré­ci­sé­ment pour l’ac­cueil des acci­den­tés du ski et autres sports de neige périlleux. Mardi 25 sep­tembre, per­son­nel et offi­ciels étaient réunis dans le hall de l’é­ta­blis­se­ment pour célé­brer ce cin­quan­tième anni­ver­saire et ren­voyer l’i­mage d’un hôpi­tal bien debout.

 

L'Hôpital Sud fête ses 50 ans. Construit dans la foulée des JO de Grenoble, le bâtiment est aujourd'hui le pôle « Homme en mouvement » du CHU de Grenoble.Monique Sorrentino © Paul Turenne - Place Gre'net

Monique Sorrentino © Paul Turenne – Place Gre’net

 

À cette occa­sion, la nou­velle direc­trice du Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble Alpes (Chuga) n’a pas man­qué de rap­pe­ler toute l’im­por­tance de l’Hôpital Sud. Monique Sorrentino vante tout autant un hôpi­tal répon­dant aux besoins de santé d’Échirolles, avec son ser­vice d’ur­gences de jours, qu’un site spé­cia­lisé dans la chi­rur­gie ortho­pé­dique ou trau­ma­to­lo­gique. Des dis­ci­plines qui valent au Chuga de bons clas­se­ments au pal­ma­rès dressé par Le Point, aussi contesté que sur­veillé de près chaque année.

 

 

L’Homme en mouvement

 

L’Hôpital Sud s’est, à par­tir du début des années 2000, construit autour du pro­jet de « l’Homme en mou­ve­ment ». Un pro­jet né au moment où la mater­nité quit­tait le site, après avoir fait figure, durant plu­sieurs années, d’un ser­vice aussi avant-gar­diste que per­for­mant. « Il fal­lait trou­ver une iden­tité et l’Homme en mou­ve­ment s’y prê­tait tout à fait », explique ainsi Dominique Saragaglia, res­pon­sable du ser­vice Orthopédie et trau­ma­to­lo­gie du sport.

 

L'Hôpital Sud fête ses 50 ans. Construit dans la foulée des JO de Grenoble, le bâtiment est aujourd'hui le pôle « Homme en mouvement » du CHU de Grenoble.Une première en France, à l'Hôpital Sud : la pose d’une prothèse de genou avec l'aide du robot Mako. @ Chuga

Une pre­mière en France, à l’Hôpital Sud : la pose d’une pro­thèse de genou avec l’aide du robot Mako. @ Chuga

 

C’est ainsi que les bâti­ments de l’Hôpital Sud ont accueilli un ser­vice de rhu­ma­to­lo­gie, ou encore “recueilli” le centre de réédu­ca­tion du défunt hôpi­tal de Saint-Hilaire-du-Touvet. Et même une école de kiné­si­thé­ra­pie située à proxi­mité du site, mais qui sera bien­tôt ame­née à démé­na­ger. Dominique Saragaglia n’hé­site pas à décrire un véri­table « ins­ti­tut », com­pre­nant l’i­ma­ge­rie, la chi­rur­gie ou la réédu­ca­tion. Et rap­pelle qu’il s’a­git « d’un des seuls sites de ce type en France ».

 

 

Resserrer sur la proximité

 

Avec plus de 4 000 inter­ven­tions chi­rur­gi­cales annuelles et plus de 16 000 pas­sages aux urgences de jour, dif­fi­cile de croire que l’hô­pi­tal a connu des flot­te­ments à la fin des années 80. Et pour­tant… Sa fer­me­ture a même été envi­sa­gée. Quel ave­nir aujourd’­hui pour cet éta­blis­se­ment que Dominique Saragaglia se plaît à consi­dé­rer comme le « troi­sième pou­mon » du Chuga ? Un res­ser­re­ment sur la proxi­mité, répond Monique Sorrentino.

 

 Dominique Saragaglia © Paul Turenne - Place Gre'net

Dominique Saragaglia © Paul Turenne – Place Gre’net

 

« L’Hôpital Sud se prête tout à fait pour construire dès que pos­sible un tra­vail de par­te­na­riat avec les méde­cins de ville », explique la direc­trice, qui veut ainsi répondre à la feuille de route fixée par le gou­ver­ne­ment pour lut­ter contre les déserts médi­caux en milieu rural, comme en zones urbaines dif­fi­ciles. Mais l’Hôpital Sud n’en doit pas moins main­te­nir « son niveau d’ex­cel­lence » sur les acti­vi­tés déve­lop­pées aujourd’­hui, insiste-t-elle.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Plus de 25 % d'établissements de santé concernés par des fermetures de services, selon France Assos Santé
Plus de 25 % d’établissements de santé concernés par des fermetures de services, selon France Assos Santé

FLASH INFO — Quel état des lieux des fermetures de services hospitaliers sur la région Auvergne-Rhône-Alpes? L'association France Assos santé Auvergne-Rhône-Alpes livre les résultats d'une Lire plus

Urgences: face à la pénurie de personnel, le Plan blanc est activé sur le Sud-Isère
Urgences : face à la pénurie de personnel, un plan blanc est activé dans le Sud-Isère

FOCUS - Les établissements de santé du Sud-Isère font face à un tel manque de personnel qu'un plan blanc a été activé sur demande de Lire plus

Les services d'accueil d'urgence du Sud-Isère saturés. Le Chuga s'apprête à affronter le pic de l'épidémie ce week-end. © Tim Buisson – Place Gre’net
Services d’accueil d’urgence en tension : les établissements de santé du Sud-Isère tirent la sonnette d’alarme

FOCUS - Les établissements de santé du Sud-Isère inquiets des retards de prise en charge des patients dans leurs services d'urgence ont tiré la sonnette Lire plus

Covid-19 : pas de troisième vague mais une augmentation du nombre de personnes hospitalisées en Isère

FOCUS - Tandis que la campagne de vaccination des plus de 75 ans se met en place progressivement, le nombre de personnes hospitalisées en Isère Lire plus

Le Dr Olivier Épaulard, infectiologue au CHU de Grenoble, supervise les essais cliniques des antiviraux contre le Covid-19. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Grenoble : le centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes s’apprête à vacciner contre le virus du Covid-19

  FOCUS - Alors que les États-Unis et la Grande-Bretagne vaccinent déjà depuis plusieurs jours, la campagne de vaccination contre le Covid-19 devrait débuter en Lire plus

L'entrée du Chuga avec une pancarte indiquant la direction à suivre pour les patients atteints du covid. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : les services hospitaliers soulagés par la diminution du nombre de patients en Isère mais toujours mobilisés

  FOCUS - Depuis plusieurs semaines, le nombre de personnes hospitalisées diminue en France et en Isère. Une baisse qui marque toutefois le pas ces Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin