Manifestation lycées professionnels jeudi 27 septembre Rectorat © Florent Mathieu - Place Gre'net

Réduction des postes et des heures d’en­sei­gne­ment : les profs des lycées pro­fes­sion­nels mobi­li­sés à Grenoble

Réduction des postes et des heures d’en­sei­gne­ment : les profs des lycées pro­fes­sion­nels mobi­li­sés à Grenoble

FOCUS — Les ensei­gnants des lycées pro­fes­sion­nels appe­laient à la grève et à la mani­fes­ta­tion jeudi 27 sep­tembre. Un mou­ve­ment natio­nal relayé au niveau local, où un groupe de pro­fes­seurs de l’Isère mais aussi de la Drôme est allé crier sa colère sous les fenêtres du rec­to­rat de Grenoble.

Après les AESH et la cité sco­laire Stendhal, c’é­tait au tour des ensei­gnants en lycée pro­fes­sion­nel (LP) de mani­fes­ter devant le rec­to­rat de Grenoble, jeudi 27 sep­tembre. Le Syndicat natio­nal uni­taire de l’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel (Snuep-FSU), la CGT Éduc’action, Sud Éducation et le Syndicat natio­nal de l’é­du­ca­tion phy­sique (Snep-FSU) appe­laient les pro­fes­seurs des LP de l’Isère, mais aussi de la Drôme, à par­ti­ci­per au mou­ve­ment natio­nal de grève et à crier leur colère. 

Malgré une affluence modérée devant le Rectorat, la police était très présente pour surveiller les manifestants © Florent Mathieu - Place Gre'net

Malgré une affluence modé­rée devant le rec­to­rat, la police était très pré­sente pour sur­veiller les mani­fes­tants. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Motif de la grogne ? La réforme de la fonc­tion publique annon­cée par le gou­ver­ne­ment, qui pré­voit la sup­pres­sion de 2 600 postes dans l’Éducation natio­nale. Les mani­fes­tants sont en effet convain­cus que l’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel sera en pre­mière ligne. Pour Pascal Michelon, membre du Snuep et ensei­gnant de mathé­ma­tiques, le cal­cul est simple : « On pense que les lycées pro­fes­sion­nels auront au moins les deux tiers des 2 600 ».

Une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle « Kleenex » ?

Et la réduc­tion des postes ne s’ar­rête pas là. « La réforme pré­voit 50 000 postes en moins dans la fonc­tion publique d’ici 2022. Notre cal­cul, a minima, c’est entre 3 500 et 4 000 postes en moins sur les trois pour l’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel », ajoute Pascal Michelon. Qui dénonce, à l’i­mage de ses cama­rades et confrères syn­di­ca­listes, une volonté pure­ment bud­gé­taire, dénuée de prise en compte de la réa­lité des établissements.

Quelles consé­quences ? Une réduc­tion des temps d’en­sei­gne­ment géné­ral, sur des matières comme les lettres, l’his­toire, les sciences ou les mathé­ma­tiques. Un posi­tion­ne­ment qui révolte

Nathalie Geldhof, de la CGT Éduc’action. « On a besoin de jeunes avec une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle diplô­mante mais de longue durée, que ce ne soit pas une for­ma­tion Kleenex qui, dans deux ans, ne ser­vira plus à rien ! », dénonce-t-elle.

Les bache­liers pro­fes­sion­nels, pre­miers “réca­lés” de Parcoursup

Exemple de ces réduc­tions : « Pour un CAP, on a actuel­le­ment 228 heures d’en­sei­gne­ment pure­ment dis­ci­pli­naire, et on va pas­ser à 110 heures », détaille la syn­di­ca­liste. Des baisses nui­sibles à l’ac­cès à l’u­ni­ver­sité. « Ce n’est pas en leur don­nant moins d’enseignement géné­ral que ces élèves pour­ront accé­der aux pré­re­quis mis en place par Parcoursup », s’a­gace Pascal Michelon. « 60 à 80 % des élèves qui n’ont pas trouvé de place sont des bache­liers pro­fes­sion­nels, il fau­drait peut-être le dire ! », ajoute-t-il.

Nathalie Geldhof (CGT Éduc'action) et Yann Queinnec (Snep-FSU) © Florent Mathieu - Place Gre'net

Nathalie Geldhof (CGT Éduc’action) et Yann Queinnec (Snep-FSU). © Florent Mathieu – Place Gre’net

L’éducation phy­sique n’est pas mieux lotie. Yann Queinnec, pro­fes­seur d’é­du­ca­tion phy­sique à Sassenage, nous explique que ses cours vont dimi­nuer d’une demi-heure par semaine en pre­mière et ter­mi­nale. « On voit évo­luer la com­po­si­tion cor­po­relle de nos élèves. On voit une réelle épi­dé­mie d’o­bé­sité, et on va encore réduire la place du corps et de la pra­tique phy­sique dans leurs études ! », s’indigne-t-il.

N’en jetez plus ? Les heures d’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel seraient éga­le­ment tou­chées par les réduc­tions. 300 heures en moins sur un Bac de trois ans, affirme Nathalie Geldhof. Et Pascal Michelon d’i­ro­ni­ser : « Peut-être que c’est une volonté de dire à ces élèves qu’ils n’ont pas besoin de for­ma­tion ou de culture com­mune, mais juste à tra­ver­ser la rue pour trou­ver un emploi… »

Une « casse de l’Éducation nationale »

Plus sérieu­se­ment, le syn­di­ca­liste du Snuep voit sur­tout dans ces mesures tou­chant en pre­mier lieu les lycées pro­fes­sion­nels du cynisme poli­tique. « C’est tou­jours plus facile de taper sur les familles les plus défa­vo­ri­sées, sur les élèves les plus en dif­fi­culté. Le reten­tis­se­ment dans les urnes et sur la scène média­tique est moins impor­tant », estime-t-il.

Pose volontaire pour des enseignants qui ne veulent pas être oubliés © Florent Mathieu - Place Gre'net

Pose volon­taire pour des ensei­gnants qui ne veulent pas être oubliés © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et le reten­tis­se­ment média­tique, c’est bien ce que les ensei­gnants des LP ont voulu obte­nir avec cette jour­née de grève, spé­ci­fique à ces éta­blis­se­ments du secon­daire. « Les médias parlent moins des lycées pros, qui concernent tout de même 30 % des élèves », juge encore Pascal Michelon. Et de conclure : « Comme nous sommes les prin­ci­paux impac­tés dans cette casse de l’Éducation natio­nale, il nous a sem­blé impor­tant de nous mobi­li­ser sur cette ques­tion pré­cise ! »

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Big Ukulélé Syndicate est l'invité du Théâtre en Rond le soir du 31 décembre. La promesse d'un début de réveillon endiablé auprès d'une formation qui fête son dixième anniversaire. © Nadine Barbançon
Le Théâtre en Rond de Sassenage compte bien ter­mi­ner l’an­née dans la joie et en musique

FOCUS - Une comédie musicale, un faux orchestre mais un vrai violoncelliste et un grand concert de spécialistes du ukulélé : à partir du vendredi Lire plus

Un "plaidoyer" en faveur du RER grenoblois signé par plus de 150 acteurs du territoire isérois
Un « plai­doyer » en faveur du RER gre­no­blois signé par plus de 150 acteurs du ter­ri­toire isérois

FOCUS - Plus de 150 acteurs du territoire isérois ont signé un "plaidoyer" en faveur du projet de RER grenoblois. Un document grâce auquel les Lire plus

Réunion de coordination d'enseignants en lycées professionnels opposés à la réforme de Carole Grandjean. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme de l’en­sei­gne­ment pro­fes­sion­nel : ensei­gnants et syn­di­cats comptent ampli­fier la mobi­li­sa­tion à Grenoble

FOCUS - Toujours mobilisés contre le projet de réforme des lycées professionnels de Carole Grandjean, une trentaine d'enseignants et syndicalistes se sont réunis ce jeudi Lire plus

Simulation d'accident (gravissime) à l'aéroport Grenoble-Alpes Isère dans le cadre d'un exercice
Simulation d’ac­ci­dent (gra­vis­sime) à l’aé­ro­port Grenoble-Alpes Isère dans le cadre d’un exercice

FLASH INFO - Les services de la préfecture de l'Isère et les équipes de l'aéroport Grenoble-Alpes Isère (Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs) ont procédé à un exercice d'organisation de Lire plus

La troisième édition du Prix littéraire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats
La troi­sième édi­tion du Prix lit­té­raire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats

FLASH INFO - C'est dans les salons d'honneur de la préfecture que s'est tenue la soirée de révélation des lauréats de la troisième édition du Lire plus

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant mis en exa­men pour meurtre et écroué

EN BREF - Après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, le 18 Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !