UNE Cherif Boutafa, militant associatif, délégué syndical se présente pour les municipales 2020 à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Cherif Boutafa : ”Quand vous n’êtes pas issu du sérail, il est dif­fi­cile de per­cer en politique !”

Cherif Boutafa : ”Quand vous n’êtes pas issu du sérail, il est dif­fi­cile de per­cer en politique !”

TRIBUNE – Militant asso­cia­tif, délé­gué syn­di­cal et cadre à Grenoble-Alpes Métropole, Cherif Boutafa revient sur les réac­tions qui ont suivi sa déci­sion de bri­guer le poste de maire de Grenoble pour 2020… sous les cou­leurs d’En Marche. N’en déplaise à ses détrac­teurs, ce citoyen « non pro­fes­sion­nel » de la poli­tique, « hors du sérail », comme il se défi­nit lui-même, se déclare prêt à ras­sem­bler « une équipe sou­dée de femmes et d’hommes volon­taires, créa­tifs, confiants en un ave­nir meilleur ».

Cherif Boutafa, militant associatif, délégué syndical se présente pour les municipales 2020 à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Cherif Boutafa, mili­tant asso­cia­tif, délé­gué syn­di­cal se pré­sente pour les muni­ci­pales 2020 à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Quand votre jour­nal a annoncé ma can­di­da­ture pour les muni­ci­pales de Grenoble, les réac­tions ont été diverses et variées. Toutefois, la ten­dance a été plu­tôt positive.

Néanmoins, nous pou­vons dire, que quand vous n’êtes pas issu du sérail, il est dif­fi­cile de per­cer en poli­tique ! Alors que vous vous inves­tis­sez sim­ple­ment dans la « chose publique » locale (res publi­cae en latin) en tant que citoyen concerné, beau­coup s’acharnent à vous dénigrer !

« La démo­cra­tie locale est un champ acces­sible à tout citoyen »

Il est impor­tant de noter que j’ai annoncé une can­di­da­ture et non une inves­ti­ture par un appa­reil poli­tique, ce qui me laisse tout loi­sir de débattre de la « res publi­cae » et de ren­con­trer nombre de per­sonnes sou­hai­tant par­ta­ger leurs idées.

Cherif Boutafa, militant associatif, délégué syndical se présente pour les municipales 2020 à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Cherif Boutafa, can­di­dat aux muni­ci­pales de 2020 à Grenoble, devant la mai­rie. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La démo­cra­tie locale est un champ acces­sible à tout citoyen dési­reux de s’investir. Malheureusement, seuls les pro­fes­sion­nels de la poli­tique se réservent l’accès à ce champ, pré­ten­dant repré­sen­ter et com­prendre les citoyens !

Ces pro­fes­sion­nels forment un cercle res­treint, confor­tés par leurs appa­reils poli­tiques res­pec­tifs et ne laissent point de place à des can­di­dats non « pro­fes­sion­nels ».

Ainsi, ce cercle est essen­tiel­le­ment mas­cu­lin, et comme nous pou­vons le consta­ter, les citoyennes et citoyens issus de quar­tiers popu­laires qui n’ont pu être adou­bés, n’y ont pas leur place ! Le constat est réel, alors que Grenoble est une ville cos­mo­po­lite, com­po­sée de citoyens d’origine et de confes­sions diverses, voire laïcs.

Concernant ma can­di­da­ture, les rares réac­tions néga­tives ne por­taient pas tant sur la démarche ou la vision poli­tique que j’ai que sur le choix du mou­ve­ment ou des asso­cia­tions inves­ties : cer­tains ont réclamé ma démis­sion. Vous por­tez des idées nova­trices pour enga­ger un ave­nir meilleur dans votre ville et la réponse de cer­tains est de vous rap­pe­ler d’où vous êtes issu !

Quand un citoyen non “pro­fes­sion­nel”, sou­cieux de sa ville et dési­reux de s’engager, pourra-t-il se pré­sen­ter, quelle que soit l’étiquette, sans sus­ci­ter des juge­ments aussi hâtifs ?

« C’est en tant que citoyen, tota­le­ment investi, de Grenoble, que je m’exprime »

Grenoble est ma ville d’adoption, cœur incon­tour­nable du dépar­te­ment : c’est dans cette ville que j’ai évo­lué tout jeune enfant, dans cette ville que je me suis éman­cipé humai­ne­ment, pro­fes­sion­nel­le­ment et sur le plan associatif.

Cherif Boutafa, militant associatif, délégué syndical se présente pour les municipales 2020 à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Cherif Boutafa. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

C’est à Grenoble que j’ai pu ren­con­trer et connaître des gens for­mi­dables, construc­tifs, tolé­rants et, parmi eux, je tiens à le sou­li­gner, cer­tains élus, maires, dépu­tés de toutes ten­dances politiques !

C’est à Grenoble, par l’école et le col­lège de la République que j’ai pu m’instruire, et c’est encore à Grenoble que je me suis investi en tant que citoyen chez les pom­piers (bonne école de la vie au demeu­rant), dans dif­fé­rentes asso­cia­tions et collectivités.

Je pense qu’il est impor­tant de savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va : le phi­lo­sophe Thalès avait écrit « Le temps met tout en lumière ». Il faut res­tau­rer et redé­cou­vrir la mémoire indi­vi­duelle et col­lec­tive de nos conci­toyens afin de construire notre ave­nir com­mun. Depuis Joseph-Marie Barral (1790) à Eric Piolle (2014), en pas­sant par Hubert Dubedout, Alain Carignon, et Michel Destot, chaque maire et son équipe ont façonné et mar­qué de leur empreinte notre belle ville et lui ont per­mis de rayonner.

C’est donc en tant que citoyen, tota­le­ment investi, de Grenoble, que je m’exprime et pré­sente ce jour ma can­di­da­ture, hors du sérail, sans lobby, ni appa­reil poli­tique, mais avec une réelle volonté d’être accom­pa­gné d’une équipe sou­dée de femmes et d’hommes volon­taires, créa­tifs, confiants en un ave­nir meilleur et sur­tout enga­gés col­lé­gia­le­ment dans la ges­tion de notre ville.

Cherif Boutafa

***

Rappel : Les tri­bunes publiées sur Place Gre’net ont pour voca­tion de nour­rir le débat et de contri­buer à un échange construc­tif entre citoyens d’opinions diverses. Les pro­pos tenus dans ce cadre ne reflètent en aucune mesure les opi­nions des jour­na­listes ou de la rédac­tion et n’engagent que leur auteur. 

Vous sou­hai­tez nous sou­mettre une tri­bune ? Merci de prendre au préa­lable connais­sance de la charte les régis­sant.

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : pas de pro­cès avant sep­tembre 2025 pour Chérif Boutafa, son épouse et son ancien associé

FOCUS - Après un premier renvoi en janvier 2024, Chérif Boutafa et ses coprévenus devaient comparaître, mardi 2 juillet, devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Lire plus

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Tribune libre: "un observatoire de l’eau ne peut être au service d’une vision politique, encore moins d’une industrie"
Tribune libre : « un obser­va­toire de l’eau ne peut être au ser­vice d’une vision poli­tique, encore moins d’une industrie »

TRIBUNE LIBRE - À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, vendredi 22 mars 2024, la branche grenobloise du collectif Scientifiques en rébellion signe une Lire plus

Tribune libre: "Montrons notre reconnaissance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex"
Tribune libre : « Montrons notre recon­nais­sance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex »

TRIBUNE LIBRE - Alors que le cinéma grenoblois historique le 6 Rex va fermer ses portes le mardi 26 mars 2024 à minuit, le militant Lire plus

Tribune libre: "Des boîtes réutilisables dans les pizzérias pour dire stop aux cartons à pizza"
Tribune libre : « Des boîtes réuti­li­sables dans les piz­zé­rias pour dire stop aux car­tons à pizza »

TRIBUNE LIBRE - Matthieu Noirez, qui se décrit comme un "Grenoblois amateur de pizza mobilisé sur la question de la limitation des déchets", propose à Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !