Michel Savin appelle l'État à soutenir le secteur du sport pour empêcher son "effondrement"

Michel Savin : #BalanceTonMaire, “un mou­ve­ment insup­por­table qui ter­nit un peu plus notre contrat républicain”

Michel Savin : #BalanceTonMaire, “un mou­ve­ment insup­por­table qui ter­nit un peu plus notre contrat républicain”

TRIBUNE LIBRE – Michel Savin, séna­teur de l’Isère, s’of­fusque du hash­tag #BalanceTonMaire dif­fusé sur les réseaux sociaux par des mili­tants En marche pour dénon­cer les maires ayant aug­menté leur taxe d’ha­bi­ta­tion. Des attaques délé­tères pour l’es­prit répu­bli­cain et injustes, selon l’élu, dans un contexte de baisse des dota­tions de l’État.

Depuis vingt-quatre heures, les élus locaux et les maires de nom­breuses com­munes ont été livrés au tri­bu­nal de l’opinion publique. Alors que de nom­breux Français se plai­gnaient de la hausse de leur taxe d’habitation (contraire à l’engagement de sup­pres­sion du Président Macron), le gou­ver­ne­ment a trouvé bon de nom­mer pré­ci­sé­ment les com­munes où le taux de la taxe d’habitation a aug­menté. Étrangement, il n’a pas réussi à rendre aussi lisible et acces­sible le nom des com­munes pour les­quelles les dota­tions de l’État diminuent…

Les mili­tants mar­cheurs, sou­te­nus par le gou­ver­ne­ment, ont alors trouvé de bon goût de lan­cer le hash­tag #BalanceTonMaire sur les réseaux sociaux. Les maires et les élus locaux sont aujourd’hui les der­niers élus aux­quels les Français font encore confiance. Ce sont eux qui chaque jour sont sur le ter­rain, répondent aux inquié­tudes et agissent pour l’intérêt géné­ral, dans des condi­tions de plus en plus pré­caires. Comme le dit si bien le pré­sident du Sénat Gérard Larcher, les maires sont « à por­tée d’engueulades ».

Face au nombre de com­pé­tences délé­guées par l’État en crois­sance conti­nue, ils font face à des bud­gets tou­jours plus contraints, l’État oubliant sou­vent de délé­guer les bud­gets en même temps que les compétences.

Un moyen de faire oublier le niveau record d’impopularité ?

Finalement, face à l’adversité et sans autres moyens, de nom­breuses com­munes, qui sou­haitent main­te­nir des ser­vices de proxi­mité et de qua­lité et face au retrait mas­sif du sou­tien de l’État, n’ont d’autres choix que d’augmenter la taxe d’habitation.

L’application du prin­cipe du name and shame (nom­mer et faire honte) envers les élus locaux abîme un peu plus notre contrat répu­bli­cain. Peut-être est-ce là un moyen pour le gou­ver­ne­ment et sa majo­rité de faire oublier le niveau record d’impopularité auquel ils font face ? Une telle pra­tique ne peut en tout cas que ren­for­cer le sen­ti­ment de défiance des citoyens envers les élus, ren­for­cer la réponse populiste.

Alors que de plus en plus d’élus locaux démis­sionnent en rai­son de leur impos­si­bi­lité d’agir digne­ment pour les citoyens et de leur sen­ti­ment d’impuissance face à la tech­no­cra­tie éta­tique, il m’est insup­por­table de les voir désor­mais livrés à une vin­dicte popu­laire orches­trée sur les

réseaux sociaux.

Après #BalanceTonMaire, #Balancetongouvernement ?

Aussi, face au bon goût du hash­tag #BalanceTonMaire, pour­quoi ne pas lan­cer le hash­tag #Balancetongouvernement ?

#Balancetongouvernement qui a rompu le lien de confiance entre les élus locaux et l’État ;

#Balancetongouvernement qui annonce la sup­pres­sion de la taxe d’habitation sans trou­ver de moyen viable d’assurer la com­pen­sa­tion des 26 mil­liards d’euros annuels manquants ;

#Balancetongouvernement qui oblige les col­lec­ti­vi­tés à limi­ter à 1,2 % la crois­sance des coûts de fonc­tion­ne­ment quand celui de l’État s’envole ;

#Balancetongouvernement qui envi­sage poten­tiel­le­ment de sup­pri­mer 50 000 postes de fonc­tion­naires mais qui demande aux col­lec­ti­vi­tés d’en sup­pri­mer 70 000 ;

#Balancetongouvernement qui a sup­primé la réserve par­le­men­taire qui été flé­chée pour 100 mil­lions d’euros vers les pro­jets des col­lec­ti­vi­tés (et ne com­pense par­tiel­le­ment qu’à hau­teur de 50 mil­lions d’euros) ;

#Balancetongouvernement qui demande des efforts et des éco­no­mies aux col­lec­ti­vi­tés mais qui creuse chaque année son déficit ;

#Balancetongouvernement qui délègue tou­jours plus de com­pé­tences mais qui oublie de délé­guer les finan­ce­ments et de les maintenir.

***

Rappel : Les tri­bunes publiées sur Place Gre’net ont pour voca­tion de nour­rir le débat et de contri­buer à un échange construc­tif entre citoyens d’opinions diverses. Les pro­pos tenus dans ce cadre ne reflètent en aucune mesure les opi­nions des jour­na­listes ou de la rédac­tion et n’engagent que leur auteur.

Vous sou­hai­tez nous sou­mettre une tri­bune ? Merci de prendre au préa­lable connais­sance de la charte les régis­sant.

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Treize maires de la 2e cir­cons­crip­tion de l’Isère appellent à sou­te­nir Cyrielle Chatelain, can­di­date du Nouveau Front populaire

FOCUS - À l'approche des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet 2024, treize maires de gauche de la deuxième circonscription de l'Isère ont Lire plus

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Tribune libre: "un observatoire de l’eau ne peut être au service d’une vision politique, encore moins d’une industrie"
Tribune libre : « un obser­va­toire de l’eau ne peut être au ser­vice d’une vision poli­tique, encore moins d’une industrie »

TRIBUNE LIBRE - À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, vendredi 22 mars 2024, la branche grenobloise du collectif Scientifiques en rébellion signe une Lire plus

Tribune libre: "Montrons notre reconnaissance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex"
Tribune libre : « Montrons notre recon­nais­sance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex »

TRIBUNE LIBRE - Alors que le cinéma grenoblois historique le 6 Rex va fermer ses portes le mardi 26 mars 2024 à minuit, le militant Lire plus

Tribune libre: "Des boîtes réutilisables dans les pizzérias pour dire stop aux cartons à pizza"
Tribune libre : « Des boîtes réuti­li­sables dans les piz­zé­rias pour dire stop aux car­tons à pizza »

TRIBUNE LIBRE - Matthieu Noirez, qui se décrit comme un "Grenoblois amateur de pizza mobilisé sur la question de la limitation des déchets", propose à Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !