Le partenariat scellé par la ville de Grenoble avec AG2R hérisse les oppositions de gauche. Qui dénoncent des contradictions et renoncements d'engagement.

Ville de Grenoble-AG2R : un pas en avant pour les per­sonnes âgées, un pas en arrière pour les engagements

Ville de Grenoble-AG2R : un pas en avant pour les per­sonnes âgées, un pas en arrière pour les engagements

FOCUS - Vilipendé par les oppositions de gauche, le partenariat de la Ville de Grenoble et du centre communal d'action sociale avec AG2R a été voté le 18 juin. Objectif visé : favoriser l’accès aux droits des personnes âgées, via la mise en œuvre d'actions, comme la caravane des droits ou les ateliers aidants-aidés. Un pas en faveur des personnes âgées avec le risque pour la majorité rouge-verte-citoyenne de fouler du pied ses engagements de campagne…

 

 

photo d'archives © Séverine Cattiaux

Comme prévu, la Ville de Grenoble va mettre en œuvre aux côtés d'AG2R un dispositif d'action sociale à destination des personnes âgées. La convention de partenariat, qui avait hérissé les oppositions de gauche avant son examen par les élus, a été votée lundi 18 juin par un conseil municipal très divisé, sans les voix du Rassemblement de gauche et de progrès ni celles d'Ensemble à gauche.

 

Pendant trois ans, la Ville, le centre communal d'action sociale (CCAS)* et le groupe mutualiste AG2R s'associent pour mener à bien un ensemble d'actions afin de favoriser l’accès aux droits des personnes âgées. Le premier groupe de protection sociale français va donc verser 300 000 euros au total à la Ville de Grenoble (100 000 euros par an).

 

En échange, AG2R se verra communiquer tous les éléments de suivi de l’activité et d’évaluation, mais aussi toutes les informations concernant les travaux et l’activité du CCAS de Grenoble. Le nom et le logo de la Ville de Grenoble seront mis à disposition d’AG2R. Et vice-versa. Le soutien d’AG2R au projet sera mentionné sur tous les supports de la Ville, « évènements compris », précise la convention.

 

 

AG2R un cheval de Troie et la porte ouverte à la privatisation du social ?

 

Un échange de bons procédés pour la municipalité. Accusée par Anouche Agobian (Rassemblement de gauche et de progrès - société civile) de laisser entrer un « cheval de Troie prémices à la privatisation de certaines actions du CCAS » et de brader ses données, la Ville a bien tenté de rassurer. Mais sans véritablement convaincre les oppositions.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !