Le Conseil d'État a dans une décision rendue le 28 juin confirmé la validité de la prorogation de la déclaration d'utilité publique du tunnel du Lyon-Turin.

Ligne Lyon-Turin : soixante-trois grands élus de Rhône-Alpes en appellent à Emmanuel Macron

Ligne Lyon-Turin : soixante-trois grands élus de Rhône-Alpes en appellent à Emmanuel Macron

FIL INFO – Dans un cour­rier adressé à Emmanuel Macron, 63 élus de Rhône-Alpes plaident en faveur du Lyon-Turin et de la coor­di­na­tion entre les dif­fé­rentes phases du chan­tier. Alors que la loi sur les mobi­li­tés doit, avant l’été, se pen­cher sur l’a­ve­nir des accès à la ligne fer­ro­viaire, les élus, et der­rière le Comité pour la Transalpine, pro­posent de divi­ser les coûts par deux.

Dans un courrier adressé à Emmanuel Macron, 63 élus de Rhône-Alpes réclament que soient coordonnées les différents chantiers du Lyon-Turin. Quitte à diviser les coûts par deux. (pour ouvrir le document, cliquer sur l'image)

Dans un cour­rier adressé à Emmanuel Macron, 63 élus de Rhône-Alpes réclament que soient coor­don­nées les dif­fé­rents chan­tiers du Lyon-Turin. (cli­quer sur l’image)

Soixante-trois élus de Rhône-Alpes ont cosi­gné un cour­rier à Emmanuel Macron. Ils y inter­pellent le pré­sident de la République au sujet de la ligne fer­ro­viaire Lyon-Turin dont l’a­ve­nir semble de plus en plus compromis.

Alors que le conseil d’o­rien­ta­tion des infra­struc­tures (COI) a pré­co­nisé, en février der­nier, de repor­ter au-delà de 2038 les accès à la ligne et que le nou­veau gou­ver­ne­ment ita­lien s’in­ter­roge, les pro-Lyon-Turin montent à la charge. À l’i­ni­tia­tive de la manœuvre ? Le Comité pour la Transalpine, pro­mo­teur du Lyon-Turin, et son pré­sident Jacques Gounon.

Si ces grands élus, dépu­tés, séna­teurs et pré­si­dents d’exé­cu­tif, de droite comme de gauche mais sans les éco­lo­gistes et les extrêmes, montent au cré­neau, c’est qu’il y a urgence.

La loi d’o­rien­ta­tion des mobi­li­tés devrat être exa­mi­née par le par­le­ment avant la fin de l’an­née*. Et dira donc si elle suit ou non les pré­co­ni­sa­tions de la COI. Ce que réclament les élus de Rhône-Alpes ? La coor­di­na­tion des deux phases du chan­tier, tun­nel d’un côté, accès à la ligne de l’autre. Le tun­nel devant être mis en ser­vice en 2030, repor­ter les accès au-delà est jugé inco­hé­rent par les signataires.

Les élus et la Transalpine pro­posent de divi­ser le coût des accès à la ligne par… deux

« Fruit de plu­sieurs trai­tés inter­na­tio­naux et d’engagements auprès de l’Union euro­péenne, mais aussi de trente années de quasi-consen­sus poli­tique à tous les étages du pro­ces­sus déci­sion­nel, la liai­son Lyon-Turin a été conçue comme un tout cohé­rent, com­posé du tun­nel trans­fron­ta­lier et des voies d’accès à l’ouvrage, sou­lignent les élus dans leur mis­sive. C’est la réa­li­sa­tion coor­don­née de l’ensemble des com­po­santes du pro­gramme qui garan­tira sa pleine effi­ca­cité et toute sa per­ti­nence, et par là même l’optimisation des impor­tants inves­tis­se­ments déjà engagés. »

La contribution de la France au financement du Lyon-Turin a-t-elle été inscrite au budget de l'État ? Un document officiel atteste du contraire...

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. A ce jour, 1,5 mil­liard d’eu­ros ont été inves­tis et 23 km de gale­ries creu­sées. © Telt

D’autant que, d’a­près la Transalpine, il est tout à fait pos­sible d’al­lé­ger la fac­ture et de divi­ser par deux les 7,7 mil­liards d’eu­ros du coût du chan­tier des accès à la ligne **. Comment ? « Grâce à un pha­sage plus sobre per­met­tant, tout en res­tant dans le cadre de la DUP [décla­ra­tion d’u­ti­lité publique, ndlr] de 2013, valable quinze ans, de ne rete­nir que les infra­struc­tures essen­tielles à l’ex­ploi­ta­tion du tun­nel trans­fron­ta­lier lors de sa mise en ser­vice ». Comme par exemple en repous­sant les tun­nels de Belledone et Glandon.

« Une telle démarche per­met­trait en outre d’é­lar­gir éli­gi­bi­lité des accès fran­çais aux finan­ce­ments euro­péens », assurent les élus. Reste à convaincre Bruxelles. L’Union euro­péenne, qui s’est enga­gée à finan­cer à hau­teur de 40 % le seul tun­nel trans­fron­ta­lier jus­qu’en 2019, ne s’est pas encore pro­non­cée pour la période 2021 – 2027.

Mais le délé­gué géné­ral du Comité pour la Transalpine reste serein sur ce point. « L’Europe n’a pas vrai­ment l’habitude de finan­cer le début d’un chan­tier pour s’arrêter au milieu, sou­ligne Stéphane Guggino. Le Lyon-Turin est un chan­tier stra­té­gique et prio­ri­taire pour l’Union euro­péenne, comme l’a rap­pelé mardi offi­ciel­le­ment le coor­don­na­teur chargé par la Commission euro­péenne du déve­lop­pe­ment de l’axe de trans­port Lyon-Turin-Milan-Budapest, Laurens Jan Brinkhorst » ***.

PC

* La loi ini­tia­le­ment pré­vue pour être exa­mi­née par le par­le­ment avant l’été devrait plus sûre­ment être repous­sée à la fin de l’an­née voire en début d’an­née pro­chaine. Article mis à jour le 24 mai 2018.

** Ces 7,7 mil­liards concernent les phases 1 et 2 des voies d’ac­cès fran­çaises, sans inté­grer donc les phases 3 et 4 (7 mil­liards d’eu­ros) lais­sées en option, ni le contour­ne­ment fer­ro­viaire de Lyon (un mil­liard) qui avec ou sans Lyon-Turin devrait voir le jour. Article mis à jour le 24 mai 2018.

*** Article com­plété le 24 mai 2018 avec cette pré­ci­sion du délé­gué géné­ral du Comité pour la Transalpine.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble, ville amie des aînés... ou fuie par les personnes âgées? Le débat s'invite au conseil municipal
Grenoble, ville amie des aînés… ou fuie par les per­sonnes âgées ? Le débat s’est invité au conseil municipal

FOCUS - La politique en direction des personnes âgées, ou des "aîné-es" selon la terminologie de la Ville, était au programme du conseil municipal de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !