Entre 2 500 et 4 000 personnes ont manifesté à Grenoble pour la défense de la fonction publique

Entre 2 500 et 4 000 personnes ont manifesté à Grenoble pour la défense de la fonction publique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Comme dans 140 villes de France, les agents de la fonction publique ont manifesté leur mécontentement ce mardi 22 mai à Grenoble. Ils étaient entre 2 500 et 4 000 à avoir répondu à l’appel de syndicats, à l’unisson pour protester contre la réforme menée par le gouvernement. Et ce pour la seconde fois depuis dix ans. 

 

 

Entre 2 500 et 4 000 agents ont manifesté pour la défense de la fonction publique et contre les réformes du gouvernement, ce mardi 22 mai à Grenoble.© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

La police a compté 2 500 mani­fes­tants, les syn­di­cats 4 000. Toujours est-il que cette nou­velle mobi­li­sa­tion pour la défense de la fonc­tion publique ce mardi 22 mai à Grenoble a été un peu plus forte que celle enre­gis­trée lors de la mani­fes­ta­tion du 10 octobre 2017. De 2 200 à 3 500 fonc­tion­naires avaient alors arpenté les rues de Grenoble.

 

Fait notable, pour la seconde fois depuis dix ans, l’u­nité syn­di­cale a pré­valu et ce « mal­gré le gou­ver­ne­ment qui essaie d’i­so­ler la CGT », s’est féli­cité un syn­di­ca­liste de cette même cen­trale. De fait, tous les syn­di­cats étaient repré­sen­tés : on pou­vait voir flot­ter au-des­sus des mani­fes­tants les cou­leurs de la CGT, de la CFDT, de FO en pas­sant par la FSU et Solidaires, ou encore l’Unef, l’Unsa et la CNT.

 

 

« Pas de culture sans service public »

 

C’est un cor­tège com­posé d’é­tu­diants, d’en­sei­gnants, d’a­gents hos­pi­ta­liers ou ter­ri­to­riaux, de che­mi­nots, de repré­sen­tants de par­tis poli­tiques ou encore d’acteurs de la culture qui a che­miné, dans le calme, du par­vis de la gare de Grenoble jus­qu’à la place de Verdun. « Non à  l’aus­té­rité et à la casse du ser­vice public », « Pas de culture sans ser­vices publics », « Faisons dérailler le gou­ver­ne­ment ! » ou encore « Les ser­vices publics ne sont pas à vendre », pou­vait-on lire sur quelques-unes des ban­de­roles ouvrant la marche.

 

Retour en images sur quelques séquences de cette mani­fes­ta­tion qui, de bout en bout, s’est dérou­lée sous de géné­reux rayons de soleil, ce qui n’a rien gâté.

 

 

 

Pour autant, pas ques­tion d’en res­ter là. Après la dis­lo­ca­tion du cor­tège, les syn­di­cats avaient aussi pro­grammé, à 13 heures sur cette même place de Verdun, juste devant la pré­fec­ture, « une réunion publique de coor­di­na­tion du sec­teur de l’éducation ». Tandis que les acteurs cultu­rels invi­taient les mani­fes­tants à se rendre le soir même à la Salle noire, le fief de la com­pa­gnie des Barbarins four­chus, pour une soi­rée spec­tacle de « mobi­li­sa­tion et de sou­tien au mou­ve­ment social ».

 

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Entre 1400 et 3000 personnes ont manifesté ce mardi 5 octobre 2021 à Grenoble dans le cadre de la journée de grève nationale. © Paul Turenne - Place Gre'net
Entre 1400 et 3000 manifestants à Grenoble pour l’emploi et les salaires et contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage

REPORTAGE - De 1400 (selon la police) à 3000 (selon les organisateurs) manifestants ont défilé, ce mardi 5 octobre 2021, dans les rues de Grenoble Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

Rassemblement intersyndical contre le maintien des épreuves du baccalauréat 2021

FIL INFO – La dénonciation du maintien des épreuves du baccalauréat était au centre du rassemblement de professeurs devant le rectorat de Grenoble ce jeudi Lire plus

Pour garder sa capacité d'investir, la Métro a choisi d'échelonner le rachat des actions que la ville de Grenoble détient dans Gaz Électricité de Grenoble.
Gaz électricité de Grenoble au secours de la Tag ? La redistribution des dividendes fait des étincelles

  FOCUS – À Grenoble, les dividendes de Gaz électricité de Grenoble, détenue à majorité par la Ville et la Métro, seront redistribués pour venir Lire plus

Mobilisation des salariés de Teisseire sur le site de Crolles. Photo DR
Inquiets pour l’avenir de leur usine à Crolles, les salariés de Teisseire entament une grève reconductible

  EN BREF - Les salariés de l'entreprise Teisseire basée à Crolles ont entamé une grève reconductible jeudi 8 avril. Ils souhaitent "un dialogue plus Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-Chômage samedi 10 avril 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : plusieurs centaines de manifestants dans la rue pour protester contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 500 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble pour protester contre la réforme de l'Assurance-chômage qui doit entrer en Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin