Manifestation unitaire à Grenoble pour la défense du service public le mardi 22 mai

sep article



FIL INFO – Marquée par une forte unité syndicale, une nouvelle journée d’action de défense du service public est prévue mardi 22 mai partout en France. À Grenoble, rendez-vous est donné aux manifestants à 10 heures, devant la gare SNCF.

 

 

Une « unité d’une ampleur inédite depuis dix ans » : c’est ainsi que les syn­di­cats pré­sentent la mobi­li­sa­tion pour la jour­née de grève et de mani­fes­ta­tion du ser­vice public, le mardi 22 mai. En Isère comme par­tout en France, la quasi-tota­lité des orga­ni­sa­tions syn­di­cales joignent en effet leur voix, depuis la CGT ou la CFDT en pas­sant par FO, FSU, Solidaires, ou encore l’Unef et la CNT.

 

Manifestation pour la défense du service public à Grenoble le 22 mars 2018. © Léa Raymond - Place Gre'net

Manifestation pour la défense du ser­vice public à Grenoble le 22 mars 2018. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

À Grenoble, ren­dez-vous est donné aux mani­fes­tants à 10 heures, place de la gare. « À l’is­sue de la mani­fes­ta­tion, à 13 heures, nous orga­ni­sons une réunion publique de coor­di­na­tion du sec­teur de l’é­du­ca­tion sur la place de la pré­fec­ture », indiquent les syn­di­cats. Moment fes­tif, une « soi­rée spec­tacle de sou­tien au mou­ve­ment social » est éga­le­ment pré­vue à par­tir de 19 heures à la Salle Noire de Grenoble, avec confé­rence ges­ti­cu­lée et concerts.

 

 

Un « rendez-vous incontournable » pour les syndicats grenoblois

 

Le mot d’ordre de la mobi­li­sa­tion ? « Rejetons le pro­jet d’Emmanuel Macron. » Sont visés la hausse de la CSG, la res­tau­ra­tion du jour de carence, le prin­cipe de rému­né­ra­tion au mérite, le recours aux emplois contrac­tuels ou le recru­te­ment de cadres diri­geants en CDI. Ainsi que la crainte de la sup­pres­sion de 120 000 emplois dans la fonc­tion publique, avec à la clé des trans­ferts de mis­sions du public au privé.

 

Manifestation pour la défense du service public à Grenoble le 22 mars 2018. © Léa Raymond - Place Gre'net

Manifestation pour la défense du ser­vice public à Grenoble le 22 mars 2018. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Dans un com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal, les orga­ni­sa­tions isé­roises dénoncent encore « les méthodes poli­cières et judi­ciaires de plus en plus répres­sives que le gou­ver­ne­ment exerce vis-à-vis de nos mobi­li­sa­tions ». Une allu­sion aux inter­ven­tions de CRS face aux étu­diants blo­queurs sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères, qui font de la jour­née un « ren­dez-vous incon­tour­nable », jugent les syn­di­cats.

 

 

FM

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3407 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.