Des acteurs de la culture se mobilisent ce 22 mai en Isère et appellent au soutien des mouvements sociaux

sep article

FIL INFO – Le monde de la culture isérois solidaire des mouvements de contestation sociale ? Dans un texte signé par plus quatre-vingt personnalités iséroises, les acteurs culturels affichent leur soutien vis-à-vis des grévistes et manifestants. Tandis que la CGT Isère appelle la Culture à rejoindre le mouvement de défense du service public du mardi 22 mai.

 

 

Une partie du monde de la Culture apporte à son tour sa voix à la contestation sociale. Ainsi, la section Isère Culture de la Fédération CGT du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’Action culturelle appelle les acteurs de la culture isérois à se joindre à la journée nationale d’action et de grève du mardi 22 mai. Une manifestation est prévue à partir de 10 heures place de la Gare à Grenoble, ainsi qu’une soirée de soutien à la Salle noire à partir de 19 heures.

 

Manifestation pour la défense du service public, à Grenoble, le 22 mars 2018. © Léa Raymond - Place Gre'net

Manifestation pour la défense du service public, à Grenoble, le 22 mars 2018. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

« Le monde de la Culture n’est pas un îlot à part qui échapperait à la voracité de l’oligarchie financière et de ses techno-serviteurs », écrit la CGT dans son tract. Et de dénoncer une « révision drastique et délétère des missions des lieux labellisés et subventionnés », la « fusion de certains musées pour optimiser leur “rentabilité” », la suppression d’un des deux orchestres de Radio France ou encore le recentrage des aides au cinéma qui causerait « la mort programmée des films d’auteurs et de la diversité ».

 

 

Un appel de soutien aux manifestants signé par des acteurs culturels isérois

 

Affiche de la soirée de mobilisation à la Salle noire mardi 22 mai. DR

Affiche de la soirée de mobilisation à la Salle noire mardi 22 mai. DR

Dans un appel baptisé « Culture mobilisée et solidaire », plus de quatre-vingt acteurs culturels du département de l’Isère dénoncent par ailleurs « la stigmatisation et la répression des mouvements sociaux actuels », des cheminots aux étudiants en passant par les agents des impôts ou les personnels de Carrefour.

 

« Nous ne supportons plus l’usage systématique et démesuré des CRS contre tous ceux et celles qui s’opposent à la politique du gouvernement », écrivent encore les signataires. Qui ciblent aussi « la propagande permanente des médias dominants tous pilotés par le pouvoir ou aux mains d’industriels et de financiers, qui dénigre et insulte le mouvement social ».

 

 

Des acteurs culturels et politiques parmi les signataires

 

L’appel n’oublie pas de rappeler à son tour les inquiétudes du monde de la Culture vis-à-vis des orientations du gouvernement. « C’est encore moins de moyens pour toutes les structures publiques ou associatives, et aussi moins de moyens pour les programmations culturelles, les projets, les festivals, les bibliothèques de proximité », proclame-t-il. Avant de décrire « une attaque contre la liberté des journalistes » ou « une remise en cause de l’intermittence et de tous les statuts ».

 

Théâtre 145 à Grenoble. Les acteurs de la culture craignent pour l'avenir des statuts et des possibilités de création. © Léa Raymond - Place Gre'net.

Théâtre 145 à Grenoble. Les acteurs de la culture craignent pour l’avenir des statuts et des possibilités de création. © Léa Raymond – Place Gre’net.

 

Parmi les signataires, des figures connues comme l’éternel militant Jo Briant qui revendique ici son statut d’écrivain, de nombreux comédiens et artistes de spectacle vivant, ou encore des enseignants. Ainsi que les adjointes et adjoints à la culture des communes de Fontaine, d’Échirolles et de Saint-Martin-d’Hères, respectivement Brice Di Gennaro, Jacqueline Madrennes et Cosima Vacca.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1314 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.