Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.

Center parcs de Roybon : la sub­ven­tion de 4,7 mil­lions d’eu­ros de la Région en suspens

Center parcs de Roybon : la sub­ven­tion de 4,7 mil­lions d’eu­ros de la Région en suspens

FIL INFO – C’est une nou­velle pierre dans le jar­din du Center parcs de Roybon. Le rap­por­teur public du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon s’est, ce 3 avril, pro­noncé pour une annu­la­tion de la déli­bé­ra­tion de la Région Auvergne Rhône-Alpes octroyant 4,7 mil­lions d’eu­ros au pro­jet de Pierre & Vacances. Verdict dans quelques semaines…

Les anti-Center Parcs ont manifesté lundi, jour du démarrage des travaux dans le bois de Chambaran. Une action silencieuse, symbolique, alors que les associations de défense de l'environnement prévoient à nouveau de saisir le juge. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

© Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Le rap­por­teur public du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon a demandé jeudi 3 mars l’an­nu­la­tion d’une déli­bé­ra­tion votée en avril 2016 par la Région Auvergne Rhône-Alpes. Laquelle octroyait une enve­loppe de 4,7 mil­lions d’eu­ros au pro­jet de Center parcs dans les Chambarans en Isère.

Le tri­bu­nal avait à se pro­non­cer après le recours déposé en juin 2016 par les élus du Rassemblement citoyen, éco­lo­giste et soli­daire (RCES) pour excès de pou­voir du pré­sident de région Laurent Wauquiez.

Les conseillers régio­naux d’op­po­si­tion esti­maient avoir dû se pro­non­cer lors du vote de ce pre­mier bud­get pri­mi­tif de la Région Auvergne Rhône-Alpes sans avoir tous les élé­ments en main. Et notam­ment sans connaître la répar­ti­tion de l’en­ve­loppe. Outre le défaut d’in­for­ma­tion, ils dénon­çaient plus lar­ge­ment une vio­la­tion de leur droit d’amendement.

Soixante-dix sept amen­de­ments reje­tés pour le vote de ce bud­get primitif

La Région avait, ce jour-là, refusé de sou­mettre aux voix plus de 77 amen­de­ments dont un rela­tif au Center parcs de Roybon qui pro­po­sait de ven­ti­ler les 4,7 mil­lions d’eu­ros d’aides sur d’autres dépenses, comme les lycées publics ou l’a­gri­cul­ture pay­sanne. Un amen­de­ment rejeté « suite à l’intervention déci­sive de Monsieur Yannick Neuder », fait valoir le groupe RCES.

Or, le vice-pré­sident délé­gué à l’en­sei­gne­ment supé­rieur, à la recherche, à l’in­no­va­tion et aux fonds euro­péens n’est autre que le vice-pré­sident de Bièvre Isère com­mu­nauté dont fait par­tie la com­mune de Roybon, ter­ri­toire d’implantation du Center parcs…

Avocats lisant leurs notes de plaidoirie lors de l'audience au tribunal administratif de Grenoble jugeant les recours des opposants au Center Parcs de Roybon - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Audience au tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble jugeant les recours des oppo­sants au Center Parcs de Roybon – © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

L’acte a‑t-il été pris sous la pres­sion d’un conflit d’in­té­rêt ? C’est ce que pensent les élus RCES. C’est aussi le sens des conclu­sions du rap­por­teur public, dont l’a­vis est géné­ra­le­ment suivi par le tribunal.

Le rap­por­teur public n’a, par contre, pas suivi sur le der­nier point. Le groupe d’op­po­si­tion esti­mait que la Région ne pou­vait finan­cer un pro­jet illégal.

« Or c’est le cas du pro­jet sou­tenu et financé par l’autorisation de pro­gramme ins­crite au bud­get pri­mi­tif 2016 et rela­tive au pro­jet de Center Parcs, sou­ligne le groupe RCES dans un com­mu­ni­qué. Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif avait annulé l’autorisation du pré­fet concer­nant ce pro­jet par une déci­sion de juillet 2015 au titre de la loi sur l’eau ». Décision confir­mée par la cour d’ap­pel de Lyon.

Le tri­bu­nal a mis son juge­ment en déli­béré. Celui-ci devrait être connu dans quelques semaines. Le pro­jet de Center parcs dans les Chambarans, lui, suit son cours… judi­ciaire. À l’ar­rêt depuis 2014, il attend désor­mais la déci­sion du Conseil d’État. La plus haute juri­dic­tion admi­nis­tra­tive doit se pro­non­cer sur la léga­lité du pro­jet de Pierre & Vacances au titre de la loi sur l’eau, le pro­mo­teur ayant fait appel de la déci­sion de la cour d’ap­pel de Lyon.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Une partie des technologies développées chez Orange à Meylan s'appuie sur des outils déjà existants, tels les tablettes numériques. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Orange : un salon “recherche et inno­va­tion” orga­nisé à Meylan pour envi­sa­ger le futur

REPORTAGE - Réunir ses équipes ainsi que quelques invités, et donner une idée de ce que pourraient être les technologies et applications numériques du futur. Lire plus

Hausse des prix, des crédits et des coûts... Les promoteurs immobiliers craignent une année 2023 difficile sur la métropole
Hausse des prix, des cré­dits et des coûts… Les pro­mo­teurs immo­bi­liers craignent une année 2023 dif­fi­cile sur la métro­pole grenobloise

FOCUS - Si le marché de l'immobilier 2022, vu par les promoteurs immobiliers au travers de la FPI Alpes, présente quelques points de stabilité sur Lire plus

Le label HVE, contesté, présent sous la marque Is Here? L'opposition départementale attaque, la majorité assume
Le label HVE, contesté, pré­sent sous la marque Is Here ? L’opposition dépar­te­men­tale attaque, la majo­rité assume

FOCUS - L'opposition de gauche du Département de l'Isère reproche à la majorité de labelliser sous la marque territoriale Is Here des produits classés Haute Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

Flash Info

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !