La jeune Fondation Mérigot lance un appel à pro­jets de 100 000 euros aux asso­cia­tions locales

La jeune Fondation Mérigot lance un appel à pro­jets de 100 000 euros aux asso­cia­tions locales

FOCUS – Née en 2016, la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot, du nom des parents de son fon­da­teur Patrick Mérigot, se fixe pour objec­tif d’ai­der finan­ciè­re­ment des asso­cia­tions locales à concré­ti­ser des pro­jets pré­cis. Alors que sept d’entre elles ont déjà béné­fi­cié de ses lar­gesses, la Fondation lance un appel à pro­jets pour 2018 – 2019, doté d’une enve­loppe de 100 000 euros.

Patrick Mérigot est un retraité… actif. L’ancien direc­teur du maga­sin Intermarché de Seyssins est aujourd’­hui pré­sident de l’Union des entre­pre­neurs de Seyssins et Seyssinet-Pariset, membre du bureau de la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble (CCI), du bureau de la Confédération des petites et moyennes entre­prises (CPME) Isère… et à la tête d’une fon­da­tion qui porte son nom, la Fondation Mérigot qu’il a créée en 2016.

Patrick Mérigot (à gauche) en compagnie de Roger Billet, président de l'association Cueille la vie et Georges Brosse, président de l'association Le Habert © Florent Mathieu - Place Gre'net

Patrick Mérigot (à gauche) en com­pa­gnie de Roger Billet, pré­sident de l’as­so­cia­tion Cueille la vie, et Georges Brosse, pré­sident de l’as­so­cia­tion Le Habert © Florent Mathieu – Place Gre’net

Son nom, mais sur­tout celui de ses parents. Car le nom exact de la fon­da­tion est bien Jeannine & Maurice Mérigot, les pré­noms de la mère et du père de Patrick, tous deux aujourd’­hui décé­dés. « La base de la fon­da­tion, c’est de leur rendre hom­mage », explique-t-il, évo­quant l’é­du­ca­tion que lui et ses deux frères ont reçue. « Une édu­ca­tion nor­male, et c’est déjà bien, qui nous a per­mis de gran­dir », décrit encore Patrick Mérigot.

Un appel à pro­jets doté d’une enve­loppe de 100 000 euros

Objectif de la Fondation Mérigot, créée sous l’é­gide de Caritas France ? « Aider les aidants », cite comme slo­gan son fon­da­teur. À cet effet, la Fondation lance un appel à pro­jets à l’in­ten­tion des asso­cia­tions locales à but non lucra­tif, dans le but de finan­cer des ini­tia­tives « appor­tant un mieux-être aux per­sonnes fra­gi­li­sées par le sou­tien qu’ils apportent aux aidés ». Tout en se disant « sen­sible à l’é­mer­gence de nou­velles idées en matière d’ac­com­pa­gne­ment et de mobi­li­sa­tion ».

Visuel de la Fondation Mérigot © Fondation Mérigot

Visuel de la Fondation Mérigot © Fondation Mérigot

Les champs d’ac­tion pou­vant être rete­nus sont larges, depuis l’ac­cueil de sans-abris à l’aide aux familles mono­pa­ren­tales, en pas­sant par l’ac­com­pa­gne­ment des per­sonnes en perte d’au­to­no­mie, aux ser­vices pra­tiques ou finan­ciers, ou même à la faci­li­ta­tion de dons de RTT. Une enve­loppe géné­rale de 100 000 euros est en jeu, avec un mon­tant alloué par pro­jet pou­vant varier de 5 000 à 30 000 euros. Date butoir de dépôt des dos­siers : le 30 juin 2018 à minuit.

Sept asso­cia­tions déjà béné­fi­ciaires en 2017 et 2018

Avec cet appel à pro­jets pour sa période 2018 – 2019, la Fondation n’en est pas à son coup d’es­sai. Sept asso­cia­tions ont déjà béné­fi­cié d’un accom­pa­gne­ment finan­cier sur des pro­jets pré­cis à l’oc­ca­sion de deux “salves” d’aide, en juin 2017 et début 2018, res­pec­ti­ve­ment dotées de 71 000 et de 64 000 euros.

Ainsi, en 2017, le garage soli­daire Solidarauto d’Échirolles s’est vu accor­der une aide finan­cière pour l’ac­qui­si­tion d’un pont élé­va­teur. De son côté, l’as­so­cia­tion d’hé­ber­ge­ment Le Habert a perçu une somme lui per­met­tant de louer un loge­ment et de réno­ver un local d’ac­cueil sur Grenoble. Autre béné­fi­ciaire : La Remise, à tra­vers l’a­chat d’une bro­deuse. Enfin, le réseau Entourage a lui aussi été aidé par la Fondation pour sou­te­nir son déve­lop­pe­ment sur Grenoble.

Les locaux du garage solidaire Solidarauto d'Échirolles. © Solidarauto

Les locaux du garage soli­daire Solidarauto d’Échirolles. © Solidarauto

En 2018, Solidarauto comp­tait de nou­veau parmi les asso­cia­tions accom­pa­gnées, cette fois pour l’a­chat d’un camion dépan­neur for­cé­ment pré­cieux pour son acti­vité. Suivie de trois autres struc­tures qui ont pu, à leur tour, finan­cer des actions concrètes grâce à la Fondation : l’as­so­cia­tion d’aide aux familles Locomotive, la men­soise Cueille la vie et ses acti­vi­tés d’a­ni­ma­tions dans les Ehpad et, enfin, la Maison de familles de Grenoble.

Impliquer les PME dans le projet ?

Le Local 51 de l'association Le Habert, rénové grâce à ses bénévoles et aux fonds de la Fondation Mérigot © Le Habert

Le Local 51 de l’as­so­cia­tion Le Habert, rénové grâce à ses béné­voles et aux fonds de la Fondation Mérigot © Le Habert

« On aide des asso­cia­tions locales qui ne se débrouillent pas trop mal mais n’ont pas néces­sai­re­ment la cou­ver­ture ou les fonds néces­saires », explique Patrick Mérigot. Pourquoi cet atta­che­ment au local ? L’ancien chef d’en­tre­prise le clame sans com­plexe : « Le déve­lop­pe­ment du ter­ri­toire me tient à cœur. »

Si la Fondation Caritas France, en tant que “mar­raine”, a un droit de regard sur les actions rete­nues, la gou­ver­nance de la Fondation Mérigot se veut fami­liale, avec un comité qui décide de l’ac­cep­ta­tion des projets.

Son finan­ce­ment ? Les fonds en indi­vi­sion de la fra­trie Mérigot, dans un pre­mier temps. Avant d’im­pli­quer des entre­prises dans le pro­jet, espère Patrick Mérigot en tour­nant son regard vers les PME, les grandes entre­prises ayant sou­vent déjà… leurs propres fon­da­tions.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Alfa Laval inaugure une nouvelle ligne de production d'échangeurs à circuit imprimé sur son site de Fontanil-Cornillon
Le Fontanil-Cornillon : Alfa Laval inau­gure une nou­velle ligne de pro­duc­tion d’é­chan­geurs à cir­cuit imprimé

FLASH INFO - L'entreprise suédoise Alfa Laval, "leader mondial de l’échange thermique", a inauguré sa nouvelle ligne de production dédiée aux échangeurs thermiques à circuit Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Meurtre d’une jeune femme en Italie : son com­pa­gnon inter­pellé à Lyon et déféré au par­quet de Grenoble

EN BREF - Une jeune Lyonnaise de 22 ans a été retrouvée morte poignardée, dans une église, le 5 avril 2024, dans le Val d'Aoste, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !