La jeune Fondation Mérigot lance un appel à projets de 100 000 euros aux associations locales

sep article

FOCUS – Née en 2016, la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot, du nom des parents de son fondateur Patrick Mérigot, se fixe pour objectif d’aider financièrement des associations locales à concrétiser des projets précis. Alors que sept d’entre elles ont déjà bénéficié de ses largesses, la Fondation lance un appel à projets pour 2018 – 2019, doté d’une enveloppe de 100 000 euros.

 

 

Patrick Mérigot est un retraité… actif. L’ancien direc­teur du maga­sin Intermarché de Seyssins est aujourd’­hui pré­sident de l’Union des entre­pre­neurs de Seyssins et Seyssinet-Pariset, membre du bureau de la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble (CCI), du bureau de la Confédération des petites et moyennes entre­prises (CPME) Isère… et à la tête d’une fon­da­tion qui porte son nom, la Fondation Mérigot qu’il a créée en 2016.

 

Patrick Mérigot (à gauche) en compagnie de Roger Billet, président de l'association Cueille la vie et Georges Brosse, président de l'association Le Habert © Florent Mathieu - Place Gre'net

Patrick Mérigot (à gauche) en com­pa­gnie de Roger Billet, pré­sident de l’as­so­cia­tion Cueille la vie, et Georges Brosse, pré­sident de l’as­so­cia­tion Le Habert © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Son nom, mais sur­tout celui de ses parents. Car le nom exact de la fon­da­tion est bien Jeannine & Maurice Mérigot, les pré­noms de la mère et du père de Patrick, tous deux aujourd’­hui décé­dés. « La base de la fon­da­tion, c’est de leur rendre hom­mage », explique-t-il, évo­quant l’é­du­ca­tion que lui et ses deux frères ont reçue. « Une édu­ca­tion nor­male, et c’est déjà bien, qui nous a per­mis de gran­dir », décrit encore Patrick Mérigot.

 

 

Un appel à projets doté d’une enveloppe de 100 000 euros

 

Objectif de la Fondation Mérigot, créée sous l’é­gide de Caritas France ? « Aider les aidants », cite comme slo­gan son fon­da­teur. À cet effet, la Fondation lance un appel à pro­jets à l’in­ten­tion des asso­cia­tions locales à but non lucra­tif, dans le but de finan­cer des ini­tia­tives « appor­tant un mieux-être aux per­sonnes fra­gi­li­sées par le sou­tien qu’ils apportent aux aidés ». Tout en se disant « sen­sible à l’é­mer­gence de nou­velles idées en matière d’ac­com­pa­gne­ment et de mobi­li­sa­tion ».

 

Visuel de la Fondation Mérigot © Fondation Mérigot

Visuel de la Fondation Mérigot © Fondation Mérigot

 

Les champs d’ac­tion pou­vant être rete­nus sont larges, depuis l’ac­cueil de sans-abris à l’aide aux familles mono­pa­ren­tales, en pas­sant par l’ac­com­pa­gne­ment des per­sonnes en perte d’au­to­no­mie, aux ser­vices pra­tiques ou finan­ciers, ou même à la faci­li­ta­tion de dons de RTT. Une enve­loppe géné­rale de 100 000 euros est en jeu, avec un mon­tant alloué par pro­jet pou­vant varier de 5 000 à 30 000 euros. Date butoir de dépôt des dos­siers : le 30 juin 2018 à minuit.

 

 

Sept associations déjà bénéficiaires en 2017 et 2018

 

Avec cet appel à pro­jets pour sa période 2018 – 2019, la Fondation n’en est pas à son coup d’es­sai. Sept asso­cia­tions ont déjà béné­fi­cié d’un accom­pa­gne­ment finan­cier sur des pro­jets pré­cis à l’oc­ca­sion de deux “salves” d’aide, en juin 2017 et début 2018, res­pec­ti­ve­ment dotées de 71 000 et de 64 000 euros.

 

Ainsi, en 2017, le garage soli­daire Solidarauto d’Échirolles s’est vu accor­der une aide finan­cière pour l’ac­qui­si­tion d’un pont élé­va­teur. De son côté, l’as­so­cia­tion d’hé­ber­ge­ment Le Habert a perçu une somme lui per­met­tant de louer un loge­ment et de réno­ver un local d’ac­cueil sur Grenoble. Autre béné­fi­ciaire : La Remise, à tra­vers l’a­chat d’une bro­deuse. Enfin, le réseau Entourage a lui aussi été aidé par la Fondation pour sou­te­nir son déve­lop­pe­ment sur Grenoble.

 

Les locaux du garage solidaire Solidarauto d'Échirolles. © Solidarauto

Les locaux du garage soli­daire Solidarauto d’Échirolles. © Solidarauto

 

En 2018, Solidarauto comp­tait de nou­veau parmi les asso­cia­tions accom­pa­gnées, cette fois pour l’a­chat d’un camion dépan­neur for­cé­ment pré­cieux pour son acti­vité. Suivie de trois autres struc­tures qui ont pu, à leur tour, finan­cer des actions concrètes grâce à la Fondation : l’as­so­cia­tion d’aide aux familles Locomotive, la men­soise Cueille la vie et ses acti­vi­tés d’a­ni­ma­tions dans les Ehpad et, enfin, la Maison de familles de Grenoble.

 

 

Impliquer les PME dans le projet ?

 

Le Local 51 de l'association Le Habert, rénové grâce à ses bénévoles et aux fonds de la Fondation Mérigot © Le Habert

Le Local 51 de l’as­so­cia­tion Le Habert, rénové grâce à ses béné­voles et aux fonds de la Fondation Mérigot © Le Habert

« On aide des asso­cia­tions locales qui ne se débrouillent pas trop mal mais n’ont pas néces­sai­re­ment la cou­ver­ture ou les fonds néces­saires », explique Patrick Mérigot. Pourquoi cet atta­che­ment au local ? L’ancien chef d’en­tre­prise le clame sans com­plexe : « Le déve­lop­pe­ment du ter­ri­toire me tient à cœur. »

 

Si la Fondation Caritas France, en tant que “mar­raine”, a un droit de regard sur les actions rete­nues, la gou­ver­nance de la Fondation Mérigot se veut fami­liale, avec un comité qui décide de l’ac­cep­ta­tion des pro­jets.

 

Son finan­ce­ment ? Les fonds en indi­vi­sion de la fra­trie Mérigot, dans un pre­mier temps. Avant d’im­pli­quer des entre­prises dans le pro­jet, espère Patrick Mérigot en tour­nant son regard vers les PME, les grandes entre­prises ayant sou­vent déjà… leurs propres fon­da­tions.

 

 

Florent Mathieu

 

 

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
3128 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.