Maigre consolation ? Le maire de Grenoble demande au PDG d'Area de s'engager à planter deux fois plus d'arbres qu'il en coupe avec l'élargissement de l'A480

A480-Rondeau : Eric Piolle met en garde l’État et Area, jugeant le dos­sier insuf­fi­sam­ment abouti

A480-Rondeau : Eric Piolle met en garde l’État et Area, jugeant le dos­sier insuf­fi­sam­ment abouti

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – L’avis favo­rable rendu par la com­mis­sion d’en­quête sur le pro­jet de réamé­na­ge­ment de l’A480 et du Rondeau ne sied guère à Eric Piolle. La Ville de Grenoble, qui juge le dos­sier insuf­fi­sam­ment abouti, en appelle à la res­pon­sa­bi­lité des deux maîtres d’ou­vrage. Une mise en garde ? En 2016, la muni­ci­pa­lité avait déposé un recours en annu­la­tion, retiré depuis, devant le Conseil d’État.

Après l'avis favorable de la commission d'enquête sur le réaménagement de l'A480, le maire de Grenoble en appelle à la responsabilité des maîtres d'ouvrage.L'A480 est bouchée à plusieurs heures de la journée.

L’A480 est bou­chée à plu­sieurs heures de la jour­née © Manuel Pavard

L’avis favo­rable de la com­mis­sion d’en­quête sur le réamé­na­ge­ment de l’A480 et de l’é­chan­geur du Rondeau, qui pré­voit notam­ment de faire pas­ser de deux à trois le nombre de voies dans la tra­ver­sée de Grenoble, ne passe pas du côté d’Eric Piolle.

Si les prin­ci­paux pro­mo­teurs du pro­jet, l’État, la société Area, le Département et la Métropole se sont dits satis­faits, le maire de Grenoble est plus cir­cons­pect, jugeant le dos­sier « insuf­fi­sam­ment abouti ».

La com­mis­sion d’en­quête n’a en effet assorti son avis que d’une seule réserve… concer­nant la conti­nuité des écrans pho­niques. Les autres points, qui ont plus ou moins hérissé la Ville de Grenoble mais aussi le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun ou de nom­breuses asso­cia­tions, ont été relé­gués au rang de simples recom­man­da­tions, les­quelles n’ont pas force de réalisation.

Un recours en annu­la­tion déposé en février 2016 puis retiré…

« La Ville de Grenoble regrette qu’en choi­sis­sant de for­mu­ler des “recom­man­da­tions” plu­tôt que des “réserves”, la com­mis­sion d’enquête ne se donne pas les moyens d’imposer des amé­lio­ra­tions sub­stan­tielles à ce pro­jet », indique la Ville dans un communiqué.

Après l'avis favorable de la commission d'enquête sur le réaménagement de l'A480, le maire de Grenoble en appelle à la responsabilité des maîtres d'ouvrage.Eric Piolle. Conseil municipal de Grenoble. 6 mars 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Eric Piolle © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

« La limi­ta­tion de la vitesse et de la pol­lu­tion, le ren­for­ce­ment du ver­rou nord, le déve­lop­pe­ment de nou­velles pra­tiques de mobi­li­tés et des amé­na­ge­ments inci­tant au déve­lop­pe­ment du covoi­tu­rage doivent être au cœur des pré­oc­cu­pa­tions des maîtres d’ouvrages et des col­lec­ti­vi­tés concer­nées par ce pro­jet », pour­suit-elle.

Des points qui avaient été notés noir sur blanc dans le pro­to­cole d’in­ten­tion signé le 6 novembre 2016 par les cinq par­te­naires. Protocole qui avait per­mis de déblo­quer le pro­jet et qui s’é­tait soldé par le retrait par la Ville de Grenoble de son recours en annu­la­tion devant le Conseil d’État du décret du 21 août 2015 signé par Manuel Valls. Le texte confiait à Area la conces­sion et l’a­mé­na­ge­ment de l’A48 et de l’A480 entre Saint-Égrève et Claix…

Quant à la ques­tion de capa­cité de la digue du Drac à jouer plei­ne­ment son rôle face aux inon­da­tions, point sur lequel le maire de Grenoble a éga­le­ment réagi, elle a été ren­voyée à plus tard, le calen­drier impo­sant mani­fes­te­ment de pres­ser le pas.

Non seule­ment la ques­tion n’est pas du res­sort d’Area qui, « en tant que maître d’ou­vrage, n’a pas à amé­lio­rer le niveau de pro­tec­tion de la digue : il doit ne pas dégra­der ce der­nier et le démon­trer », sou­ligne le pré­fet de l’Isère dans un cour­rier adressé au pré­sident de la com­mis­sion d’enquête*.

Mais qui plus est, Area est très contraint par les délais. Ceux-ci sont en effet condi­tion­nés à l’ar­rêt du syn­chro­tron en 2019. Problème, les col­lec­ti­vi­tés locales n’ont pas encore éla­boré leur pro­gramme d’a­mé­na­ge­ments de pré­ven­tion contre les inon­da­tions (Papi).

La digue du Drac opé­ra­tion­nelle ? Réponse dans deux ans… au mieux

Lionel Beffre. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lionel Beffre. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Il en résulte un déca­lage de calen­drier impor­tant puisque Grenoble-Alpes Métropole et le Syndicat mixte des bas­sins hydrau­liques de l’Isère n’ont pas encore pu dépo­ser un Papi d’in­ten­tion sur le Drac, pré­lude aux études à mener avant de pou­voir sol­li­ci­ter le sou­tien de l’État pour le finan­ce­ment de tra­vaux », pré­cise Lionel Beffre.

« Ce Papi pren­dra cer­tai­ne­ment en compte des ren­for­ce­ments de digue, entre autres sur la digue du Drac, là où les études auront démon­tré qu’ils sont néces­saires […] Ce sont des points qui seront connus de manière opé­ra­tion­nelle au mieux dans deux ans. »

PC

* En atten­dant, Area a prévu, « au-delà de ses obli­ga­tions légales », d’ins­tal­ler un cer­tain nombre de pal­planches en cer­tains points de l’ouvrage.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs : le ministre de l’Agriculture obligé de com­mu­ni­quer ses échanges avec Pierre & Vacances

  FIL INFO - Le projet de Center parcs de Roybon a beau être définitivement enterré, le dossier continue de suivre son cours devant la Lire plus

Covid-19 : face à la situa­tion sani­taire qui se dégrade, le pré­fet de l’Isère dur­cit le ton

  FLASH INFO - Alors que la situation sanitaire se dégrade, le préfet de l'Isère a pris de nouvelles mesures pour tenter de freiner la Lire plus

UNE Mairie d'Eybens @Patafisik
Recours en annu­la­tion contre les élec­tions muni­ci­pales à Eybens : les requé­rants perdent leur procès

  FIL INFO - Le tribunal administratif a donné tort aux trois colistiers de Vivre Eybens qui réclamaient l'annulation des élections municipales à Eybens. Selon Lire plus

L'entrée de l'usine Umicore à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
Vigilance ren­for­cée concer­nant le risque indus­triel sur le site Umicore, quar­tier des Eaux-Claires à Grenoble

  DÉCRYPTAGE - Le conseil municipal de Grenoble a adopté, le 1er février 2021, une délibération pour inclure les dispositions du Plan particulier d’intervention (PPI) Lire plus

La station d'épuration du Sonnant dans la combe de Gières. © Tim Buisson – Place Gre’net
Saint-Martin-d’Uriage : le Grésivaudan lance les tra­vaux de mise en confor­mité de la sta­tion d’épuration

FLASH INFO - La station d'épuration du Sonnant à Saint-Martin-d'Uriage va disparaître. Depuis 2015, elle n'est plus en conformité et rejette des eaux trop polluées. Lire plus

À la veille de la rentrée scolaire, l'ARS et la préfecture de l'Isère invitent les 12-17 ans à se faire vacciner
Covid-19 : l’Isère s’ap­prête à vac­ci­ner les plus de 75 ans… mais les volon­taires devront s’ar­mer de patience

  FOCUS - Outre l'instauration d'un couvre-feu à 18 heures partout en France dès ce samedi 16 janvier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé, Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin