Coup d’envoi des travaux préparatoires de Biomax, future centrale de cogénération de la Presqu’île

sep article



FIL INFO – Située sur le campus Giant en bordure de l’A480, la centrale de cogénération Biomax produira de l’électricité et du chauffage pour les logements du secteur nord de l’agglomération grenobloise, à compter de 2020. Il s’agit du plus gros investissement sur le réseau de chauffage urbain de l’agglomération grenobloise depuis 1992. Les travaux démarrent avec l’aménagement par la Sem Innovia d’une contre-allée en bordure d’autoroute…

 

 

D’une emprise au sol de 13 142 m2, la cen­trale de cogé­né­ra­tion Biomax sera construite en bor­dure de l’au­to­route A480 et du Drac sur un ancien site nucléaire du CEA. Elle pro­duira de la cha­leur et de l’élec­tri­cité à par­tir d’un géné­ra­teur de vapeur de 40 MW.

 

Situation de la centrale de cogénération Biomax sur la Presqu'île. DR

Situation de la cen­trale de cogé­né­ra­tion Biomax sur la Presqu’île. DR

Cette nou­velle cen­trale de cogé­né­ra­tion va per­mettre d’a­li­men­ter entre 15 000 et 20 000 loge­ments en chauf­fage urbain et 10 000 loge­ments en élec­tri­cité.

 

L’investissement s’é­lève à qua­si­ment 60 mil­lions d’eu­ros hors taxe pour Grenoble-Alpes Métropole. La mise en ser­vice est pré­vue pour le pre­mier tri­mestre 2020.

 

Biomax sera rac­cordé au réseau de cha­leur métro­po­li­tain, qui compte trois chau­dières prin­ci­pales (Athanor, La Poterne et La Villeneuve).

 

 

Aménagement d’une contre-allée le long de l’A480

 

Anticipant le démar­rage des tra­vaux de Biomax, annon­cés pour le second semestre, la Société d’é­co­no­mie mixte (Sem) Innovia, amé­na­geur de la Zac Presqu’île, pré­pare la créa­tion d’une contre-allée de 1,8 km, le long de l’autoroute A480. « En atten­dant de construire une voi­rie plus consé­quente à l’ho­ri­zon 2030 », com­mente Pierre Kermen, direc­teur de la Sem Innovia.

 

Aménagement d'une contre allée par la SEM Innovia sur la Presqu'île en bordure de l'A480, pour faciliter la circulation sur la Presqu'île et autour de la future centrale de cogénération Biomax. DR

Aménagement d’une contre-allée par la Sem Innovia en bor­dure de l’A480 pour faci­li­ter la cir­cu­la­tion sur la Presqu’île et autour de la future cen­trale de cogé­né­ra­tion Biomax. DR

 

L’investissement pour cette pre­mière por­tion de voi­rie s’é­lève à 5 mil­lions d’euros. Objectif : faci­li­ter la cir­cu­la­tion dans ce sec­teur et notam­ment les allées et venues des camions qui ali­men­te­ront en bois la future cen­trale de cogé­né­ra­tion Biomax. Car l’u­nité bio­masse consom­mera envi­ron 85 000 tonnes de bois local par an, dont 92 % sous forme de pla­quettes fores­tières et 8 % de bois recy­clé.

 

La construc­tion de cette contre-allée implique le sacri­fice de 190 peu­pliers qui se trouvent au bord de l’A480. En com­pen­sa­tion, seront plan­tés trois fois plus d’arbres d’ici 2022, et pas moins d’une quin­zaine d’essences.

 

SC

 

 

BIOMAX VISE PLUSIEURS OBJECTIFS 

 

Biomax, centrale biomasse, implantée sur le site de la CEA, et raccordée au réseau urbain de chaleur de la Métropole grenobloise en 2020. DR

Biomax, cen­trale bio­masse implan­tée sur le site de la CEA, sera rac­cor­dée au réseau urbain de cha­leur de la Métropole gre­no­bloise en 2020. DR

Le pre­mier objec­tif de Biomax est celui de répondre aux besoins éner­gé­tiques gran­dis­sant, notam­ment sur l’é­co­quar­tier Presqu’île. Cette cen­trale pal­lie éga­le­ment l’ar­rêt de la chauf­fe­rie fonc­tion­nant au fioul lourd du CEA à hori­zon 2020.

 

Elle per­met­tra d’aug­men­ter le taux d’éner­gie renou­ve­lable de 60 à 70 % dans le mixe éner­gé­tique du réseau urbain de cha­leur de l’ag­glo­mé­ra­tion, le deuxième plus grand de France, après Paris.

 

Moins dépen­dante des éner­gies fos­siles pour faire tour­ner son réseau urbain de cha­leur, la Compagnie de chauf­fage, délé­ga­taire de la Métropole gre­no­bloise sera en mesure de garan­tir une plus grande sta­bi­lité des prix de l’éner­gie livrée. Biomax devrait éga­le­ment entraî­ner la réduc­tion de 30 % des émis­sions directes de CO2 du réseau de cha­leur dans l’at­mo­sphère.

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
4664 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.