Le collectif de défense de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap tire la sonnette d'alarme et appelle au rassemblement samedi 14 octobre.

Ferroviaire isérois : le sénateur Guillaume Gontard interpelle la ministre des Transports

Ferroviaire isérois : le sénateur Guillaume Gontard interpelle la ministre des Transports

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Guillaume Gontard fait partie de ceux que le rapport Spinetta inquiète, et tient à le faire savoir à la ministre des Transports. Dans une lettre ouverte, le sénateur de l’Isère demande ainsi à Élisabeth Borne de préciser « les intentions réelles du gouvernement » en matière de transport ferroviaire, et plus particulièrement en ce qui concerne les dessertes de Grenoble.

 

 

Remis au Premier ministre au début du mois de février, le rap­port Spinetta, du nom du haut-fonc­tion­naire mis­sionné pour dres­ser un état des lieux du réseau fer­ro­viaire en France, sus­cite de nom­breuses polé­miques. Les exi­gences de ren­ta­bi­lité qu’il pré­co­nise inquiète nombre de syn­di­cats et d’é­lus, dont le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard.

 

Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère © Joël Kermabon - Place Gre'net

Guillaume Gontard, séna­teur de l’Isère © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Dans une lettre ouverte adres­sée à la ministre des Transports Élisabeth Borne, Guillaume Gontard dit craindre un « déman­tè­le­ment de la SNCF et sa pri­va­ti­sa­tion à court terme ». Porté au Palais du Luxembourg par une coa­li­tion rouge-vert, le séna­teur voit dans les conclu­sions du rap­port bien plus de « dog­ma­tisme libé­ral » que de pragmatisme.

 

 

La ligne Grenoble-Gap en question

 

Abandon des zones rurales, limi­ta­tion des trans­ports fer­ro­viaires aux liai­sons entre les grandes métro­poles et au sein des grandes agglo­mé­ra­tions, rem­pla­ce­ment du train par le car… Autant d’élé­ments que dénonce Guillaume Gontard dans sa lettre. Laissant même pla­ner un soup­çon de « conflits d’in­té­rêts » : Jean-Cyril Spinetta est en effet l’an­cien PDG… d’Air France.

 

Mobilisation en gare de Lus-la-Croix-Haute © Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Mobilisation en gare de Lus-la-Croix-Haute © Collectif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes

 

Et le séna­teur de l’Isère de mettre en avant, une fois encore, la ligne Grenoble-Veynes-Gap, âpre­ment défendu par le Collectif de l’Étoile fer­ro­viaire de Veynes. La fer­me­ture du tron­çon ferré Clelles-Lus-la-Croix-Haute ne passe en effet tou­jours pas auprès des usa­gers, pas plus que le rem­pla­ce­ment de trains par des cars observé ponc­tuel­le­ment sur le tra­jet entre Clelles et Grenoble.

 

« Une poli­tique de trans­ports ne sau­rait être gui­dée par la seule ren­ta­bi­lité au détri­ment des besoins », écrit Guillaume Gontard. Qui demande à la ministre de pré­ci­ser sa vision des « trans­ports du quo­ti­dien » et la conjure de ne pas dés­in­ves­tir le rail, « mode de trans­ports le plus éco­lo­gique ». Ni d”« encla­ver davan­tage les ter­ri­toires ruraux et mon­ta­gneux » en leur refu­sant une des­serte ferroviaire.

 

 

Aucun investissement à venir sur le ferroviaire grenoblois ?

 

Le rap­port Spinetta n’est pas le seul sujet d’in­quié­tude du séna­teur de l’Isère. Publié le 1er février, le rap­port du Conseil d’o­rien­ta­tion des infra­struc­tures pré­sidé par Philippe Duron, qui fixe les inves­tis­se­ments stra­té­giques à réa­li­ser sur le réseau ferré pour les trente pro­chaines années, l’in­quiète tout autant. Et pour cause : il ne fait aucune men­tion du nœud fer­ro­viaire grenoblois.

 

Train en gare de Grenoble © Léa Raymond - Place Gre'net

Train en gare de Grenoble © Léa Raymond – Place Gre’net

 

« Cette absence est incom­pré­hen­sible », clame Guillaume Gontard, qui juge que le ter­ri­toire de la Métropole de Grenoble « souffre d’une réelle insuf­fi­sance de l’offre fer­ro­viaire et d’une qua­lité de ser­vice dégra­dée ». Est notam­ment ciblée la liai­son Grenoble-Lyon, récem­ment épin­glée par la Fédération natio­nale des asso­cia­tions d’usagers des trans­ports (Fnaut).

 

« L’Isère ne peut pas subir une double peine, avec l’abandon des des­sertes alpines et l’oubli du nœud fer­ro­viaire gre­no­blois dans les inves­tis­se­ments prio­ri­taires à enga­ger », écrit enfin le séna­teur. Avant de conclure en deman­dant à la ministre de pré­ci­ser « au-delà des pré­co­ni­sa­tions tech­no­cra­tiques de ces rap­ports, les inten­tions réelles du gou­ver­ne­ment », afin de ras­su­rer les élus isé­rois. Ou pas…

 

 

FM

 

 

LA MÉTRO PLAIDE POUR UN “RER” MÉTROPOLITAIN

 

Guillaume Gontard n’est pas seul à s’in­quié­ter du rap­port pré­senté par Philippe Duron, visant à fixer les inves­tis­se­ments stra­té­giques pour le fer­ro­viaire sur les trente années à venir. Au cours de sa séance du 9 février, le conseil métro­po­li­tain de Grenoble-Alpes Métropole a ainsi émis un vœu pour expri­mer sa plus « totale incom­pré­hen­sion » face à l’ab­sence de men­tion des des­sertes grenobloises.

 

Grenoble, centre ferroviaire d'un RER métropolitain ? © Chloé Ponset - Place Gre'net

Grenoble, centre fer­ro­viaire d’un RER métro­po­li­tain ? © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

La Métro rap­pelle que, dans le cadre des Assises natio­nales de la mobi­lité, Emmanuel Macron et sa ministre des Transports Élisabeth Borne ont pour­tant exprimé la volonté de mettre en place « un réseau fer­ro­viaire capable d’apporter une réponse à la satu­ra­tion et à la conges­tion rou­tière » des aires métropolitaines.

 

 

Améliorer Grenoble-Lyon et lancer un “RER” métropolitain

 

Force est de consta­ter que le rap­port remis au minis­tère ignore super­be­ment les enjeux iden­ti­fiés par la Métro. D’une part, l’a­mé­lio­ra­tion jugée néces­saire de la ligne Grenoble-Lyon, la ligne la plus fré­quen­tée par les voya­geurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes. D’autre part, « l’identification de l’étoile fer­ro­viaire gre­no­bloise comme ter­ri­toire prio­ri­taire et volon­taire de déve­lop­pe­ment d’un “RER” métro­po­li­tain ».

 

Christophe Ferrari, président de La Métro © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

Christophe Ferrari, pré­sident de La Métro © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

Ce RER métro­po­li­tain, conjoin­te­ment voulu par la Métro, le Grésivaudan, le Trièves, le Pays voi­ron­nais et le SMTC, impli­que­rait une voie sup­plé­men­taire en gare de Grenoble, le déve­lop­pe­ment de la halte fer­ro­viaire d’Échirolles ou encore le dépla­ce­ment de la gare de Pont-de-Claix. Tout en s’ins­cri­vant dans une logique de pré­ser­va­tion de la ligne Grenoble-Gap.

 

Les élus du conseil métro­po­li­tain demandent donc au gou­ver­ne­ment et aux dépu­tés « l’inscription dans le cadre de la future loi de pro­gram­ma­tion des infra­struc­tures » de ces deux enjeux iden­ti­fiés. Et ceci « en pleine cohé­rence avec les orien­ta­tions expri­mées dans le cadre des Assises natio­nales de la mobi­lité », tout en répon­dant à la « néces­sité impé­rieuse d’un confor­te­ment et d’un déve­lop­pe­ment de la des­serte fer­ro­viaire de l’aire métro­po­li­taine gre­no­bloise ».

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Plus d'une centaine de personnes étaient rassemblées sur le barrage de Saint-Égrève pour demander le retrait du projet Hercule. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Salariés, syndicats et élus réunis sur le pont-barrage de Saint-Égrève contre le projet Hercule de réorganisation d’EDF

REPORTAGE VIDÉO – Une centaine de personnes se sont rassemblées sur le pont-barrage de Saint-Égrève ce samedi 8 mai contre le projet Hercule de réorganisation Lire plus

Peste porcine : la Confédération paysanne Isère dénonce des normes de biosécurité inadaptées

FOCUS — Face aux règles de biosécurité édictées par l'État contre la peste porcine africaine, les éleveurs de la Confédération paysanne de l'Isère font de Lire plus

L'usine de FerroPem aux Clavaux à Livet-et-Gavet. © – Place Gre’net
Les salariés de FerroPem mobilisés à Livet-et-Gavet contre des fermetures d’usines redoutées en Isère et en Savoie

  FOCUS - Les salariés de FerroPem, filiale du groupe FerroGlobe, redoutent un plan de licenciement et la fermeture de trois usines. Celle de Montricher Lire plus

Le sénateur Guillaume Gontard appelle à un plan pour la Transition des territoires de montagne

  FLASH INFO — Le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard appelle à un "grand plan pour la Transition des territoires de montagne". Objectif? Faire face Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin