Épinglées par la Cour des comptes, les stations de ski des Alpes font la sourde oreille

sep article



FOCUS – Si les grandes stations de ski d’altitude tirent encore leur épingle du jeu malgré la baisse de fréquentation et le réchauffement climatique, celles de basse et moyenne montagne dans le Vercors et en Chartreuse ont du souci à se faire. Depuis 2011, la Cour des comptes les invite à se regrouper, tout en activant la diversification de leurs activités. Sept ans plus tard, le message n’est toujours pas passé. La juridiction financière en a remis une couche dans son rapport annuel présenté ce 7 février.

 

 

Les chambres régionales des comptes contrôlent tout. Ou presque. La liste des "à contrôler” s'allonge et la certification des comptes est en marche...

Didier Migaud. © Patricia Cerinsek

Le rap­port annuel de la Cour des comptes, c’est une radio­gra­phie de l’action publique. Un état des lieux des actions enga­gées, des pro­grès réa­li­sés et des lacunes ou retards engran­gés.

 

Mercredi 7 février, son pre­mier pré­sident Didier Migaud a certes salué la rela­tive bonne voie sur laquelle la France est enga­gée. Mais il a aussi mis en garde. La bonne nou­velle ? En 2018, le défi­cit public devrait avoi­si­ner 2,9 % du PIB.

 

Sous la barre des 3 % et hors du cour­roux de Bruxelles, à la faveur d’une amé­lio­ra­tion de la conjonc­ture et, dans une moindre part, d’une baisse des dépenses. La moins bonne ? « Aucun relâ­che­ment n’est pos­sible », a pré­venu le pré­sident de la plus haute juri­dic­tion finan­cière. Car la situa­tion de la France reste très dégra­dée, dans le pelo­ton de queue des pays de l’Union euro­péenne. L’Hexagone reste un des pays où l’endettement croît le plus, et ce défi­cit per­dure depuis 1974.

 

La Cour des comptes peut-elle remettre la France dans le droit che­min ? Si 79 % des recom­man­da­tions des magis­trats finan­ciers sont par­tiel­le­ment mises en œuvre, seules 35 % sont tota­le­ment appli­quées. Démonstration dans les Alpes fran­çaises, où les sta­tions de ski font la sourde oreille.

 

 

Déjà en 2011, la Cour des comptes avait sonné l’a­lerte. Les sta­tions de ski étaient déjà sur la mau­vaise pente. Asséné par la plus haute juri­dic­tion finan­cière, le mes­sage aurait pu avoir quelque por­tée. Sept ans plus tard, rien. Ou pas grand-chose. De 2015 à 2017, la chambre régio­nale des comptes Auvergne Rhône Alpes a passé en revue la ges­tion de dix-sept sta­tions de ski dans les Alpes du Nord.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3587 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.