Vente des actions Minatec Entreprises à la Région : la Ville de Grenoble rétropédale

sep article

Creative Mobilities Mou

FOCUS – La Ville de Grenoble avait commencé à négocier les actions qu’elle détient dans la société Minatec Entreprises avec la Métro. Avant de décider de vendre à la Région. Puis de délibérer pour finalement donner priorité à… la Métro. Au conseil municipal lundi soir, les oppositions ont dénoncé, sur fond d’opération purement financière, une manœuvre politicienne. De quoi donner un nouvel aperçu des relations entre le maire de Grenoble et le président de la Métro.

 

 

Vote du plan guide du quartier de l'Esplanade conseil municipal du 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conseil municipal 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Qui va hériter des actions de la société d’économie mixte Minatec Entreprises détenues par la Ville de Grenoble ? La Région, à qui devait échoir les parts, vient de les voir passer sous son nez.

 

Et pour cause : la délibération qui devait acter la vente a été amendée quelques heures avant d’être soumise au vote des conseillers municipaux grenoblois, lundi 18 décembre au soir.

 

Exit la Région donc. Place à la Métro, bien prioritaire désormais. Vendredi 22 décembre, les conseillers métropolitains doivent ainsi se prononcer sur le rachat des parts de la Ville de Grenoble.

 

 

Un prix de vente validé « ni par la Sem Minatec ni par un cabinet spécialisé »

 

Si elle se conclut, la vente devrait se faire à 3,4 millions d’euros. C’est en tout cas ce qui avait été négocié entre Eric Piolle et Laurent Wauquiez. Bien que Jérôme Safar, président du groupe d’opposition Rassemblement de gauche et de progrès, qualifie la méthode de calcul de « douteuse », ce prix est-il correct ?

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2162 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Je souscris aux commentaires précédents, s’agissant d’une SEM il ne peut y avoir de priorité, car au delà du cafouillage politique métro ville Région, la délibération donnant priorité n’a à priori aucune valeur. Le mieux offrant l’emportera…

    sep article
  2. Quant à la valorisation, nous confirmons qu’elle est assez douteuse mais nous n’attendons rien de Mme Salat qui est en a matière incompétente et qui devra se récuser, car à la fois élue municipale et faisant partie de l’exécutif métropolitain avec délégation sur cette affaire, ce qui est constitutif d’un conflit d’intérêt pouvant déboucher sur des actes délictueux, si par exemple il s’avérait que la Métro n’a pas payé ces actions au juste prix mais avec un rabais.

    sep article
  3. Comme quoi Eric Piolle et sa municipalité n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils font…

    Comment pouvoir justifier politiquement de donner la mainmise à Wauquiez sur Minatec?
    Pour une raison fort simple: priver le PS et LREM de cette mainmise pour 2020… Ce qui aurait été très drôle!
    Aussi bête que ça!

    Par ailleurs la Métro n’est prioritaire sur rien: il s’agit d’une SEM, pas d’une SPL, et donc les collectivités font ce qu’elle veulent et ont l’obligation de vendre au plus offrant, du moment qu’elles ne sont pas actionnaire majoritaire à plus de 50%, parce qu’une SEM est une entreprise qui poursuit ses propres buts en toute liberté, buts qui se sont pas forcément les mêmes que ceux des collectivités actionnaires…

    Et effectivement, dans ce cas, il est mieux qu’un expert indépendant procède à la valorisation des actions, parce que les services sont complétement incompétents.

    sep article
    • PC

      20/12/2017
      12:24

      La Métro est prioritaire dans le sens de la formulation utilisée dans l’amendement à la délibération proposée par la ville de Grenoble et votée par les élus. Le texte précise bien que la vente va être dans un premier temps proposée au vote des conseillers métropolitains ce vendredi 22. Si elle n’est pas actée, place à la Région…

      sep article