Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Cuki Cofresco, repreneur d’Ecopla, relance la production de barquettes aluminium

sep article

L’Italien Cuki Cofresco a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l’alimentaire. Le repreneur d’Ecopla relance ainsi l’activité sur son deuxième plus gros marché et vise le chiffre de cinquante salariés d’ici trois ans.

 

 

La page Ecopla tournée, place à Cuki France. Jeudi 16 novembre, Cuki Cofresco a inauguré son nouveau site de production de barquettes en aluminium et en papier-four sur la commune de La Terrasse, dans le Grésivaudan.

 

Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze : les ex-salariés contestent la décision du tribunal de commerce de Grenoble de céder l'entreprise, dernier fabricant français d'emballage alimentaire en aluminium, au groupe italien Cuki. Crédit Patricia Cerinsek

A l’usine d’Ecopla, repris depuis par l’Italien Cuki © Patricia Cerinsek

Le groupe italien, qui a racheté les actifs techniques d’Ecopla, dernier fabricant français de barquettes aluminium alimentaires après sa liquidation judiciaire en juin 2016 et le licenciement de 77 salariés, s’installe donc à quelques kilomètres de l’ancien site de production de Saint-Vincent-de-Mercuze.

 

Après l’échec de la reprise par les salariés en Scop, et alors qu’à peu près tous les candidats à la présidentielle avaient défilé au chevet de l’entreprise, les discussions engagées entre le repreneur italien, le ministère de l’Économie, la communauté de communes du Grésivaudan et une partie des anciens salariés avaient permis de trouver une issue, locale, au feuilleton Ecopla.

 

 

Cinquante salariés d’ici trois ans

 

Dix-huit mois après le coup d’arrêt prononcé par le tribunal de commerce de Grenoble, la production de barquettes va donc redémarrer. Avec plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, le marché français est pour Cuki le plus gros derrière le marché italien. Le groupe, qui vise dans un premier temps le marché hexagonal de l’industrie alimentaire et de la grande distribution, prévoit ensuite d’élargir à l’Allemagne, au Benelux, à la Suisse, à l’Espagne et au Royaume-Uni. Avec ce démarrage progressif, l’effectif de l’usine devrait passer de six salariés aujourd’hui à seize au 1er décembre, pour atteindre le chiffre de cinquante d’ici trois ans.

 

Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze : les ex-salariés contestent la décision du tribunal de commerce de Grenoble de céder l'entreprise, dernier fabricant français d'emballage alimentaire en aluminium, au groupe italien Cuki. Crédit Patricia Cerinsek

Locaux d’Ecopla à Saint-Vincent-de-Mercuze. © Patricia Cerinsek

« L’ambition de croissance de Cuki France repose sur la qualité, sur une complète offre de produits, sur la disponibilité de plus de 800 outils et sur l’expérience développée en Italie, soit avec les plus grandes sociétés de la grande distribution, soit avec les marques Cuki et Domopak, soit pour la MDD (marque de distributeurs) », souligne le groupe dans un communiqué.

 

Le chiffre d’affaires prévisionnel de Cuki Cofresco pour 2017 est estimé à 200 millions d’euros. Sur les cinq dernières années, le groupe italien a investi 16 millions d’euros, dont 13 millions pour l’innovation des produits et la modernisation des lignes de production. Le groupe emploie 470 personnes. Les productions sont réalisées en Italie dans les usines de Frosinone, Pontinia (Latina) et Nervesa della Battaglia (Treviso), mais aussi à Istanbul en Turquie avec la filiale Ilmak AS.

 

 

PC

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
723 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.