Cinquième circonscription de l’Isère : ce fief du PS depuis vingt ans va-t-il changer de mains ?

sep article



DÉCRYPTAGE – Bien malin qui peut donner le duo ou tiercé gagnant du 11 juin prochain, dans la cinquième circonscription de l’Isère. Les partis traditionnels – le PS

en particulier, qui détient la circonscription depuis quatre mandats successifs, et LR dans une certaine mesure – se portent au plus mal, tandis que de nouvelles forces politiques se sont fait jour. Il n’est pas du tout sûr qu’on assiste donc, pour la énième fois, au classique duel PS/ LR au second tour. Quatre candidats pourraient venir jouer les trouble-fêtes.

 

 

 

Dans la cin­quième cir­cons­crip­tion, ils sont 12 can­di­dats sur la ligne de départ, soit un de plus que lors des légis­la­tives de 2012. Tous les can­di­dats ont changé par rap­port aux pré­cé­dentes légis­la­tives, en dehors de Christine Tulipe qui se repré­sente de nou­veau pour Lutte ouvrière.

 

François Brottes. CC Matthieu Riegler - Wikipédia

François Brottes. CC Matthieu Riegler – Wikipédia

Bastion du PS depuis 1997, la cin­quième cir­cons­crip­tion est un vaste ter­ri­toire de quelques 135 000 habi­tants, com­pre­nant Allevard, Domène, Goncelin, Saint-Égrève, Saint-Geoire-en-Valdaine, Saint-Laurent-du-Pont, Le Touvet, Chamrousse…

 

C’est François Brottes, député PS, qui occupe le ter­rain depuis la fin des années 90. En 2015, promu au poste de pré­sident de RTE (Réseau de trans­port d’élec­tri­cité), il a été rem­placé par Pierre Ribeaud, son sup­pléant.

 

Ce der­nier a décidé cette fois de jeter l’éponge, pro­ba­ble­ment incer­tain de main­te­nir le fief dans le giron de la gauche. Suppléant est un cos­tume qui semble en revanche lui conve­nir, et qu’il enfile de nou­veau, au côté d’Eric Grasset, can­di­dat de Génération Écologie/PRG sur la pre­mière cir­cons­crip­tion

 

Alors, du coup, qui pour reprendre le flam­beau de la gauche, vacillant comme cha­cun sait, au vu des résul­tats natio­naux ? Éliane Giraud, séna­trice PS de l’Isère, rem­pla­çante d’André Vallini nommé Secrétaire d’État. Elle est aussi conseillère régio­nale dans l’op­po­si­tion. Fonctionnaire ter­ri­to­riale de pro­fes­sion, cette femme poli­tique enga­gée de longue date au PS, et sur ce ter­ri­toire, le connaît très bien, et à plus d’un titre. Une can­di­date qui a un fort poten­tiel par consé­quent, mais qui aura aussi du fil à retordre. Car ses concur­rents n’ont pas l’in­ten­tion de faire de la figu­ra­tion.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2191 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Pas un mot sur les autres can­di­dats ?? Un article qui parle de la 5ème cir­cons­crip­tion de l’Isère pour­rait à minima citer les can­di­dats au nom de l’é­quité

    sep article
    • MB

      06/06/2017
      11:41

      Bonjour,

      Tous les can­di­dats sont bien cités. Vous n’a­vez visi­ble­ment pas lu l’in­té­gra­lité de l’ar­ticle.
      Cordialement,

      sep article