Première circonscription de l’Isère : à la recherche du rassemblement perdu

sep article



DÉCRYPTAGE – Sur la première circonscription de l’Isère, rien ne dit que Geneviève Fioraso, député sortante socialiste qui a tourné “macroniste”, laissera son strapontin à l’Assemblée nationale à son suppléant, ex-ministrable et ex-socialiste Olivier Véran. Le grand rassemblement censé faire front à gauche a vécu, laissant un champ de bataille à déminer, et l’émergence de multiples mouvements se revendiquant citoyens. Pas sûr qu’avec quinze candidats en lice pour le premier tour et des soutiens politiques à géographie variable, l’électeur y retrouve ses petits…

 

 

 

Olivier Véran, socialiste devenu macroniste, candidat sur la première circonscription

Olivier Véran, socia­liste devenu “macro­niste”, can­di­dat sur la pre­mière cir­cons­crip­tion © Patricia Cerinsek

La pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère est-elle acquise à la cause des « mar­cheurs » ? Emmanuel Macron y a fait, avec 33 % des voix au pre­mier tour et 84 % au second, parmi ses meilleurs scores en Isère et même en France.

 

Un ter­rain conquis d’avance pour l’ex-député, désor­mais macro­niste, Olivier Véran ? À 37 ans, il espère bien s’assoir dans le fau­teuil de la député sor­tante Geneviève Fioraso, dont il était le sup­pléant. Mais l’ex-futur minis­trable pres­senti à la Santé, aujourd’hui exclu du Parti socia­liste peut-il engran­ger aussi faci­le­ment le béné­fice de la pré­si­den­tielle ?

 

 

Législatives, le « 3e tour de la pré­si­den­tielle » ?

 

 

Les paris sont pour le moins ouverts alors que les chiffres – 6 000 adhé­rents mar­cheurs annon­cés en Isère dont 300 à Grenoble – semblent de prime abord pré­fi­gu­rer, pour les uns un renou­veau poli­tique, pour les autres un cer­tain oppor­tu­nisme.

 

Certes, le jeune neu­ro­logue au CHU de Grenoble peut se tar­guer d’une cer­taine exper­tise sur les dos­siers santé – il a notam­ment été pre­mier rap­por­teur du pro­jet de loi Santé de Marisol Touraine. Certes, il peut se pré­va­loir d’une poten­tielle dyna­mique pré­si­den­tielle sur une cir­cons­crip­tion convoi­tée par quinze can­di­dats. Mais rien ne dit non plus que l’élan ne se retour­nera pas contre lui.

 

« Ces légis­la­tives, c’est le 3e tour de la pré­si­den­tielle, note un obser­va­teur de la vie poli­tique locale. Les Français ne vou­dront pas don­ner la majo­rité par­le­men­taire à Macron. Et Olivier Véran pour­rait bien en payer le prix… »

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
4635 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.