Bernard Cazeneuve ouvre le bal des soutiens à Michel Destot

sep article



Le feuilleton des soutiens nationaux se poursuit à Grenoble, et notamment sur la troisième circonscription de l’Isère. Après « Ensemble pour gagner ! » qui, en lever de rideau, avait très médiatiquement égrené les appuis de Caroline de Haas, Benoît Hamon et Christiane Taubira – non sans se prendre les pieds dans le tapis – place à Michel Destot.

 

 

Sur la 3e circonscription de l'Isère, la bataille des soutiens nationaux est ouverte. Premier à ouvrir la marche pour Michel Destot : Bernard Cazeneuve. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bernard Cazeneuve. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sur la troi­sième cir­cons­crip­tion, le député socia­liste sor­tant, en lice pour un sep­tième man­dat, a‑t-il décidé de faire la réponse du ber­ger à la ber­gère ? Premier sou­tien à ouvrir les hos­ti­li­tés, l’an­cien Premier ministre de François Hollande Bernard Cazeneuve.

 

Lequel s’est fendu d’un petit mot de sou­tien, sur le site du can­di­dat avant que celui-ci soit trans­mis à la presse.« A Grenoble comme à l’Assemblée natio­nale, je veux saluer le tra­vail du député Michel Destot, qui s’est engagé for­te­ment pour le déve­lop­pe­ment du conti­nent afri­cain, pour la défense de pro­jets euro­péens de pre­mier ordre tels que la ligne fer­ro­viaire Lyon-Turin, ou pour la réno­va­tion des quar­tiers. »

 

 

Mais aussi Catherine Tasca, Catherine Trautmann, Elizabeth Guigou et André Vallini

 

Bernard Cazeneuve n’est pas le seul ex-ministre à appor­ter son sou­tien à l’an­cien maire de Grenoble. Édith Cresson, ancienne Premier ministre, Catherine Tasca et Catherine Trautmann à la Culture, Elisabeth Guigou, tour à tour à l’Emploi, à la Justice ou aux Affaires euro­péennes et le secré­taire d’État André Vallini, député pen­dant trois man­dats sur la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère, lui ont d’ores et déjà emboité le pas. Le concours conti­nue ?

 

PC

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2944 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. sep article
  2. Il s’a­git sim­ple­ment pour Destot de béné­fi­cier de l’aide offi­cielle du PS, puis­qu’il est laché pour Fioraso par­tie sou­te­nir En Marche. L’opportuniste n’est pas celui que l’on croyait, Destot est resté au PS quand les autres choi­sissent la voie Macron…

    sep article
  3. Cazeneuve va donc faire tapis­se­rie sur le banc, en com­pa­gnie de quelques élé­phants du PS mori­bond. Pas beau­coup de jeunes … enfin, ils sont bien assor­tis au pos­tu­lant à son 7e man­dat !!!

    Trêve de plai­san­te­rie, j’au­rais écrit « ouvre le ban ». D’après « l’Internaute » :
    Cette expres­sion fait réfé­rence au ban qui désigne depuis le XIIe siècle une publi­ca­tion offi­cielle, comme la liste des invi­tés lors d’un mariage … »
    Michel Destot – Francine Claude … ce n’est pas une sorte de mariage pour le meilleur … ou le pire ?

    sep article
    • PC

      02/06/2017
      19:32

      Belle coquille en effet ! Dégâts col­la­té­raux des élec­tions… 😉

      sep article