Geneviève Fioraso et Michel Destot. Soirée électorale à la Préfecture de Grenoble. 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

3e cir­cons­crip­tion : Geneviève Fioraso lâche Michel Destot, Jérôme Safar lui reste fidèle

3e cir­cons­crip­tion : Geneviève Fioraso lâche Michel Destot, Jérôme Safar lui reste fidèle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Geneviève Fioraso, dépu­tée PS sor­tante sur la 1re cir­cons­crip­tion, ancienne ministre du gou­ver­ne­ment Ayrault, apporte son sou­tien à Émilie Chalas sur la troi­sième cir­cons­crip­tion, révèle ce mer­credi 31 mai notre confrère du Dauphiné libéré. Un sou­tien pour le moins auda­cieux puisque la can­di­date de La République en marche (LREM) fait face sur cette cir­cons­crip­tion à Michel Destot, dont Geneviève Fioraso a long­temps été très proche.

Soirée électorale à la Préfecture de Grenoble. 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Geneviève Fioraso et Michel Destot. Soirée élec­to­rale du 23 avril 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

L’annonce a fait l’ef­fet d’une petite bombe dans le micro­cosme du PS isé­rois. Geneviève Fioraso sou­tient la jeune can­di­date LREM Emilie Chalas sur la troi­sième cir­cons­crip­tion… et non, comme on aurait pu le pen­ser, le député sor­tant Michel Destot, qui brigue un sep­tième mandat.

De quoi ajou­ter encore à la confu­sion à gauche, carac­té­ris­tique de ces élec­tions légis­la­tives, et débous­so­ler un peu plus l’é­lec­to­rat socia­liste. Geneviève Fioraso a en effet été très proche de l’an­cien maire de Grenoble durant de nom­breuses années. Plus de trente ans en réa­lité… Elle a notam­ment par­ti­cipé en 1985 à la cam­pagne des can­to­nales aux côtés de Michel Destot, puis fait par­tie de 1989 à 1995, de l’équipe de direc­tion de Corys, start-up essai­mée du CEA créée et diri­gée par Michel Destot.

Élu maire de Grenoble en 1995, ce der­nier l’a­vait alors sol­li­ci­tée pour être sa direc­trice de cabi­net. Devenue adjointe à l’économie, à l’in­no­va­tion, au com­merce et à l’ar­ti­sa­nat, elle a ensuite été, de 2008 à 2012, adjointe char­gée de l’u­ni­ver­sité, de la recherche, de l’é­co­no­mie et des rela­tions inter­na­tio­nales de la ville de Grenoble. Avant de deve­nir ministre du gou­ver­ne­ment Ayrault. Une pro­mo­tion quelque peu vécue comme une tra­hi­son par Michel Destot qui avait vu le poste lui pas­ser sous le nez.

Il s’a­git donc d’un nou­veau coup dur donc pour l’an­cien maire de Grenoble et, par capil­la­rité, la fédé­ra­tion du PS de l’Isère et les sym­pa­thi­sants socia­listes, après les sou­tiens affir­més de Benoît Hamon et de Christiane Taubira au mou­ve­ment Ensemble pour gagner.

« Je suis pour le pas­sage de relais à la jeune génération »

« Je sou­tiens aujourd’hui la can­di­da­ture d’Émilie Chalas en cohé­rence avec cette volonté de renou­vel­le­ment, par­ta­gée par une majo­rité de Français, et le sou­hait de don­ner au pré­sident de la République et à son gou­ver­ne­ment les moyens de leur action, avec une majo­rité claire et ras­sem­blée », a confié Geneviève Fioraso à nos confrères du Dauphiné libéré. Et d’a­jou­ter : « Émilie Chalas, que j’ai ren­con­trée, est enthou­siaste, sin­cère, enga­gée dans l’action publique ter­ri­to­riale depuis dix ans. Elle incarne un élan qui redonne déjà apai­se­ment et espoir à notre pays. »

Geneviève Fioraso et Olivier Véran. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

Parole libé­rée ? Sans aucun doute. Depuis que Geneviève Fioraso a fait part de son sou­hait de ne pas se repré­sen­ter sur la pre­mière cir­cons­crip­tion et de son sou­tien assumé à Olivier Véran, can­di­dat LREM sur celle-ci, elle semble prendre quelques dis­tances avec le PS. Parti qu’elle sou­hai­te­rait peut-être plus réformiste.

Pour autant, l’an­cienne ministre se défend d’a­voir voulu nuire à la can­di­da­ture de Michel Destot et réaf­firme ses convic­tions socia­listes. « Ce n’est pas un geste contre Michel Destot, cela n’enlève rien à tout ce qu’il a pu accom­plir. De plus, je reste socia­liste. Mais je suis pour le pas­sage de relais à la jeune géné­ra­tion », explique-t-elle dans le quo­ti­dien régional.

Jérôme Safar, tou­jours fidèle

Reste que, pour cer­tains com­pa­gnons de route socia­listes, la pilule est dif­fi­cile à ava­ler. En par­ti­cu­lier pour Jérôme Safar, 1er adjoint au maire de Michel Destot chargé des finances, de la sécu­rité et de la poli­tique de la ville de 2008 à 2014, can­di­dat mal­heu­reux à sa suc­ces­sion, aujourd’­hui conseiller muni­ci­pal et pré­sident du groupe Rassemblement de gauche et de progrès.

Michel Destot, ancien maire de Grenoble, avec son premier adjoint de l'époque, Jérôme Safar. © Ville de Grenoble

Michel Destot, ancien maire de Grenoble, avec son pre­mier adjoint de l’é­poque, Jérôme Safar. © Ville de Grenoble

« En ce qui me concerne, je pense qu’on ne pou­vait pas trou­ver « meilleur sym­bole” pour illus­trer trente années d’en­ga­ge­ment qui partent en fumée. L’époque est à la trans­gres­sion, au point que cette der­nière devient la norme », s’at­triste l’élu. 

L’occasion pour ce der­nier de gra­ver dans le marbre sa loyauté envers Michel Destot. « Donc, pour suivre la trans­gres­sion, j’en ferai une majeure : affir­mer mon sou­tien à Michel Destot sans termes alam­bi­qués », déclare Jérôme Safar. 

Pour l’élu qui avoue res­sen­tir une très grande tris­tesse, rien ne sera plus comme avant. Et celui-ci de pré­ci­ser, sans en dire plus : « Viendra bien­tôt le temps des déci­sions qui s’im­posent dans ce cloaque infer­nal qu’est devenu la gauche de notre pays et mal­heu­reu­se­ment le PS. »

Joël Kermabon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La socialiste iséroise Hakima Necib dénonce une "soumission à l'idéologie de Mélenchon" et quitte le PS
Hakima Necib quitte le PS isé­rois en refus à la « sou­mis­sion à l’i­déo­lo­gie de Mélenchon »

FIL INFO - La militante socialiste et ancienne élue grenobloise Hakima Necib annonce sa démission du Parti socialiste. Et marque son opposition à toute alliance Lire plus

Burkini : si Grenoble l’au­to­rise dans les pis­cines, Laurent Wauquiez cou­pera les sub­ven­tions de la Région

FOCUS - En ouvrant la voie à l'autorisation du burkini (ou burqini) dans les piscines municipales de Grenoble, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron Lire plus

Appel à manifester "contre les idées de haine et leurs conséquences" samedi 12 mars à Voiron
Appel à mani­fes­ter « contre les idées de haine et leurs consé­quences » samedi 12 mars à Voiron

FLASH INFO – "Non aux idées de haine et à leurs conséquences". Tel est le message que veulent porter les organisateurs d'une manifestation "contre les Lire plus

L'Insoumise Émilie Marche répond aux propos "mensongers" tenus par Olivier Faure sur Jean-Luc Mélenchon
L’Insoumise Émilie Marche répond aux pro­pos d’Olivier Faure sur Jean-Luc Mélenchon, jugés « mensongers »

FLASH INFO – "Moi, je ne veux pas d’un président de la République qui considère que ses alliés principaux sont ceux qui soutiennent Poutine, Nicolas Lire plus

Le PS 38 est entré en campagne présidentielle derrière Anne Hidalgo, avec une équipe fédérale renouvelée : de gauche à droite, une partie des cadres dirigeants, Thibaud Pikorki (nouveau premier secrétaire fédéral), Laëtitia Rabih, Cécile Cenatiempo, Patrick Hautson (référent contre le harcèlement et le sexisme), Émilie Borel, David Bousquet (n°2 du PS isérois) et Emmanuelle Bertrand. © Eve Moulinier - Le DL
Le PS isé­rois lance la cam­pagne pré­si­den­tielle d’Anne Hidalgo, avec une équipe renouvelée

FOCUS - La fédération de l'Isère du Parti socialiste a présenté ce samedi 27 novembre 2021 sa nouvelle équipe, avec à sa tête Thibaud Pikorki, Lire plus

Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d'opposition de Grenoble
Olivier Noblecourt démis­sionne de son poste de conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion de Grenoble

FLASH INFO — Jeu de chaises musicales au sein de l'opposition grenobloise à l'occasion de la rentrée 2021? Alors que le groupe Un nouveau regard Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Un comité de sou­tien mené par Franck Longo pour la réélec­tion d’Émilie Chalas dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin