Benoît Hamon soutient Nicolas Kada mais pas Soukaïna Larabi…

sep article

Notre indépendance c

A quinze jours des législatives, la décomposition-recomposition à gauche de l’échiquier politique se poursuit. Non plus à la faveur d’un potentiel rassemblement en vue de ces élections – il a échoué – mais de soutiens plus ou moins affichés. Dernier en date ? Celui de Benoît Hamon.

 

 

Sur la pre­mière et la troi­sième cir­cons­crip­tions, le vain­queur de la pri­maire socia­liste et can­di­dat mal­heu­reux à la pré­si­den­tielle vient d’ap­por­ter son sou­tien non pas aux can­di­dats inves­tis ou sou­te­nus par le PS mais à ceux d’un autre mou­ve­ment, un brin dis­si­dent, « Ensemble pour gagner ! » * En fait, pour l’heure, un embryon de ras­sem­ble­ment sou­tenu par le maire éco­lo­giste de Grenoble Eric Piolle, qui ambi­tionne de fédé­rer éco­lo­gistes du crû, fron­deurs socia­listes et citoyens pour (re)constituer l’u­nion des gauches alter­na­tives.

 

Sur ces deux cir­cons­crip­tions, et quelques jours après Caroline de Haas – mili­tante fémi­niste et ini­tia­trice de la péti­tion citoyenne contre la loi Travail – Benoît Hamon apporte son sou­tien à Nicolas Kada et Soukaïna Larabi, ex-socia­liste aujourd’­hui exclue du parti. Le cin­quième homme de la pré­si­den­tielle veut faire le pari du renou­vel­le­ment.

 

 

« Le renouvellement, le vrai »

 

 

« Nicolas Kada porte un pro­jet d’a­ve­nir dans lequel cha­cun trouve sa place », sou­ligne Benoît Hamon dans un com­mu­ni­qué où il dit éga­le­ment « bien connaître Hugo David  » (le sup­pléant de Nicolas Kada), sans un mot tou­te­fois pour Soukaïna Larabi. « Il est le renou­vel­le­ment, le vrai, celui auquel nous aspi­rons tous ».

 

En atten­dant, pour ce qui est du ras­sem­ble­ment, ce n’est pas gagné. Car sur le cré­neau écolo de gauche, il y a du monde. Sur la pre­mière cir­cons­crip­tion, le PS et le PRG sou­tiennent un autre can­di­dat, celui de Génération Écologie, Eric Grasset. Sur la troi­sième, le PS mise encore et tou­jours sur Michel Destot. La hache de la guerre des gauches n’est visi­ble­ment pas encore enter­rée…

 

PC

 

 

* Benoit Hamon n’ap­porte son sou­tien qu’au can­di­dat sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de « Ensemble pour gagner ! », Nicolas Kada. Sur la troi­sième, le vain­queur de la pri­maire socia­liste à la pré­si­den­tielle dit res­ter « loyal » au socia­liste Michel Destot. Pas de sou­tien donc à Soukaïna Larabi contrai­re­ment à ce qu’a­van­çait le mou­ve­ment dans un com­mu­ni­qué.

 

commentez lire les commentaires
4801 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.