Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.

Center parcs : trois élues à la Région interpellent Nicolas Hulot

Center parcs : trois élues à la Région interpellent Nicolas Hulot

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Trois conseillères régionales du rassemblement Citoyens, écologistes, solidaires viennent dans un courrier en date du 24 mai d’interpeller le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire. Fabienne Grébert, Myriam Laïdouni Denis et Corinne Morel Darleux demandent à Nicolas Hulot de se « prononcer rapidement en la défaveur » du projet de Center parcs dans les Chambarans.

 

 

Center parcs de Roybon : un mois après le début des travaux, 30 hectares d'arbres ont été abattus, soit 35 % de la surface.

Center parcs de Roybon : un mois après le début des tra­vaux, 30 ha d’arbres avaient été abat­tus, soit 35 % de la sur­face. DR

En mai 2016, le groupe d’op­po­si­tion au Conseil régio­nal avait déjà inter­pellé Ségolène Royal à ce sujet. Courrier resté sans réponse. Les élues remontent donc au front. Car si le pro­jet porté par le groupe Pierre & Vacances a été déclaré illé­gal par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble, juge­ment confirmé par la cour d’ap­pel de Lyon, la déci­sion est désor­mais entre les mains de la cour de cas­sa­tion, le pro­mo­teur s’é­tant pourvu devant le Conseil d’État.

 

Si le pro­jet de Center parcs a été déclaré illé­gal, c’est d’a­bord parce qu’il ne res­pecte guère la loi sur l’eau. En ques­tion ? Les zones humides détruites par le pro­jet, et sur­tout leur com­pen­sa­tion. Jusque-là, la jus­tice a, à chaque fois, jugé insuf­fi­santes les mesures com­pen­sa­toires pro­po­sées par Pierre & Vacances.

 

Reste que, dans un arrêt du 22 février 2017, le Conseil d’État a redé­fini plus stric­te­ment les zones humides *. Combien d’hec­tares sont concer­nés par le pro­jet ? Soixante-seize, comme consi­gné dans le dos­sier validé par le pré­fet ? Deux cents, comme l’a­vancent les asso­cia­tions sur la base des esti­ma­tions du com­mis­saire-enquê­teur ? Moins si tant est que la nou­velle défi­ni­tion s’ap­plique à la zone des Chambarans ?

 

 

Seul bénéficiaire de cette opération ? Pierre & Vacances, selon les élues

 

 

En atten­dant, les élues d’op­po­si­tion conti­nuent de mon­ter à la charge. Et ont saisi la jus­tice pour faire annu­ler les mil­lions d’eu­ros de sub­ven­tions que la Région, ardent défen­seur du Center parcs, a pro­vi­sionné dans ses bud­gets 2016 et 2017.

 

Avocats lisant leurs notes de plaidoirie lors de l'audience au tribunal administratif de Grenoble jugeant les recours des opposants au Center Parcs de Roybon - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Avocats lisant leurs notes de plai­doi­rie lors de l’au­dience au tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble jugeant les recours des oppo­sants au Center Parcs de Roybon. © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

« Au-delà des aspects juri­diques, c’est le modèle même de ce type de pro­jets impo­sés sur nos ter­ri­toires qui inter­roge sur la cohé­rence entre les poli­tiques publiques et la réponse aux défis cli­ma­tique et social aux­quels nous devons faire face de manière urgente », sou­lignent-elles.

 

« A l’heure où la lutte contre le dérè­gle­ment cli­ma­tique est une prio­rité, que pen­ser des « bulles tro­pi­cales » chauf­fées à 29 °C toute l’an­née ? […] Le seul béné­fi­ciaire de cette opé­ra­tion s’a­vère être Pierre & Vacances. […] Au mépris de l’en­vi­ron­ne­ment et en concur­rence directe avec l’ac­ti­vité locale exis­tante, elle se contente d’en­gran­ger des finan­ce­ments publics pour réa­li­ser des plus-values sur la vente des cot­tages. Chaque ter­rain est acheté 30 cen­times le mètre carré, et revendu 18 euros le mètre carré. »

 

 

PC

 

 

  • * Le Conseil d’État a consi­déré « qu’une zone humide ne peut être carac­té­ri­sée, lorsque de la végé­ta­tion y existe, que par la pré­sence simul­ta­née de sols habi­tuel­le­ment inon­dés ou gor­gés d’eau et, pen­dant au moins une par­tie de l’année, de plantes hygro­philes ». La haute juri­dic­tion consi­dère donc que les cri­tères propres à la qua­lité des sols et à la végé­ta­tion doivent être cumu­la­ti­ve­ment réunis.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Agence de l'eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan
L’Agence de l’eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan

FLASH INFO - L'Agence de l'eau a investi 27,1 millions d’euros entre avril et juin 2020 sur 357 projets dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.   L’agence de Lire plus

Le travail pour la protection des zones humides, amorcé il y a plus de vingt ans en Isère, se poursuit avec la création de nouveaux secteurs protégés
Huit arrêtés préfectoraux signés pour la protection des tourbières en Isère

  FLASH INFO - Amorcé il y a plus de vingt ans, le travail pour la protection des zones humides en Isère se poursuit avec Lire plus

Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.
Center parcs de Roybon : les zones humides, enjeu des nouveaux recours

  DÉCRYPTAGE - Les recours en justice continuent de pleuvoir sur le Center parcs de Roybon, en Isère. Au cœur du dossier : les zones Lire plus

La cour administrative d'appel de Lyon a ordonné une nouvelle expertise afin de réévaluer les zones humides détruites, par le Center parcs de Roybon.
Center parcs de Roybon : la cour administrative d’appel de Lyon ordonne une nouvelle expertise

FIL INFO - La cour administrative d'appel de Lyon a ordonné une nouvelle expertise afin de réévaluer les zones humides détruites par le projet de Lire plus

La cour administrative d'appel de Lyon a ordonné une nouvelle expertise afin de réévaluer les zones humides détruites, par le Center parcs de Roybon.
Une nouvelle expertise pour le Center parcs de Roybon ? Délibéré le 21 mai

FIL INFO - La cour administrative d'appel de Lyon dira le 21 mai si elle ordonne ou non une expertise afin d'y voir plus clair Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs de Roybon : retour devant la cour administrative d’appel de Lyon et… à la case départ ?

EN BREF - Le projet de Center parcs de Roybon en Isère revient ce mardi 30 avril devant la cour administrative d'appel de Lyon. Remis Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin