CVCM : La CCI lance une « enquête flash » auprès des commerçants de Grenoble

sep article



« Comparer l’activité avant et après les travaux ». Tel est l’objectif de l’enquête flash que lance la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Grenoble à l’intention des commerçants du centre-ville.

 

 

La CCI pré­cise que c’est en par­te­na­riat avec les unions com­mer­ciales, et notam­ment Label Ville, que cette enquête flash sera réa­li­sée men­suel­le­ment à comp­ter du mois d’a­vril 2017, sans limi­ta­tion dans le temps encore défi­nie.

 

 

 

Mesure l’impact des travaux sur les commerces du centre-ville

 

 

C’est dans le cadre du pro­jet de la Métro Cœurs de villes, cœurs de Métropole (CVCM) que la CCI réa­lise cette enquête. Car à comp­ter de ce mardi 18 avril, CVCM se tra­duira par un nou­veau plan de cir­cu­la­tion dans le centre-ville de Grenoble, ainsi que la pié­ton­ni­sa­tion de cer­taines voies, dont la place Grenette et ses rues adja­centes.

 

L’enquête a donc pour but de « mesu­rer de façon concrète l’impact des tra­vaux et du nou­veau plan de cir­cu­la­tion sur l’activité des com­mer­çants du centre-ville de Grenoble ». Elle concer­nera, indique la CCI, mille com­mer­çants, hôte­liers et res­tau­ra­teurs, qui com­mu­ni­que­ront chaque mois des ten­dances, et ce de manière ano­nyme.

 

 

 

Un moyen « d’interpeller les collectivités »

 

 

« L’enquête per­met de recueillir l’évolution des chiffres d’affaires ainsi que les ten­dances d’évolutions de la fré­quen­ta­tion du centre-ville par quar­tier, la ville de Grenoble ayant été sec­to­ri­sée en 21 zones », sti­pule la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie.

 

Cette enquête per­met­tant de « com­pa­rer l’activité avant et après les tra­vaux » se veut enfin un moyen « d’obtenir des infor­ma­tions fac­tuelles pour inter­pel­ler les col­lec­ti­vi­tés ». La CCI n’a, en effet, jamais caché son hos­ti­lité au pro­jet CVCM, crai­gnant une baisse impor­tante de l’ac­ti­vité com­mer­ciale en centre-ville.

 

 

FM

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3042 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Je suis très mitigé par la CCI et leur constante oppo­si­tion.

    L’idée est bonne si c’est un obser­va­toire des ten­dances, qui tient dans la durée et per­met­tant même d’ex­ploi­ter les don­nées. Il y aura de très belles choses à en sor­tir, mesu­rer l’im­pact d’évènements et pou­voir gui­der les com­mer­çants vers actions leur per­met­tant d’aug­men­ter leur CA, de faire vivre la ville etc…

    Si c’est juste pour dire « pas bien »… A se cris­per ils risquent de se fâcher avec habi­tants – à titre d’exemple je boy­cotte déjà cer­taines bou­lan­ge­ries(…) bref… wait and see

    sep article
    • Absolument d’ac­cord avec vous.
      La CCI veut juste cher­cher à démon­ter CVCM… qui se doute bien que les tra­vaux auront un impact néga­tif sur la vie com­mer­çante pen­dant la durée du chan­tier ! Ça a tou­jours été le cas ! Ça res­semble au réfé­ren­dum de 40 mil­lions d’au­to­mo­bi­listes sur la zone à 30 de Grenoble…
      La CCI devrait mieux se mettre comme par­te­naire de la Métro, cher­cher à sen­si­bi­li­ser les com­mer­çants et les clients de suivre les nou­velles habi­tudes de mobi­lité, à ras­su­rer sur la pié­ton­ni­sa­tion qui appor­tera bien plus d’a­van­tages que de nui­sances, pour tout le monde. Les retours d’ex­pé­rience à Grenoble et ailleurs sont très sou­vent très bons !
      Quant aux boy­cott, je le fais aussi. Une bou­lan­ge­rie ne va pas perdre de CA avec CVCM – quel gre­no­blois va ache­ter son pain en voi­ture à Grenoble ? –, c’est pareil pour les supé­rettes et autres petits maga­sins de proxi­mité ! Je veux bien com­prendre l’in­quié­tude des fran­chi­sés d’en­seignes de vête­ments, mais pour les autres…

      sep article
    • Lasavanne et Dauphinoix, bien d’ac­cord avec vous. Il y a long­temps que j’ai com­mencé à boy­cot­ter cer­tains maga­sins, en fait tous ceux qui avaient collé sur leur vitrine les affiches vio­lettes annon­çant la mort du com­merce, même les phar­ma­cies se sont com­por­tées comme de vul­gaires ven­deurs de « pro­duits » médi­ca­ments en oubliant leur devoir de conseil.
      Les com­merces sont morts ? MDR tou­jours pas et ce ne sont pas les tra­vaux actuels qui vont les ache­ver, bien au contraire.
      C’est bizarre, mais depuis les tra­vaux de la pre­mière ligne de tram, la CCI se plaint chaque fois que la muni­ci­pa­lité élar­git les zones pié­tonnes, décide d’une nou­velle ligne de tram etc, bref chaque fois qu’on innove. L’esprit rétro­grade de la CCI n’est pas nou­veau.

      sep article