La CCI demande la suspension de Cœurs de ville, cœurs de Métropole

sep article

Notre indépendance c

La chambre de commerce et d’industrie de Grenoble a adopté à l’unanimité une motion réclamant l’ajournement des deux projets d’aménagement sur les secteurs Agutte Sembat et République Montorge et la suspension de la phase de concertation de Cœurs de ville, cœurs de Métropole.

 

« Prétextant en par­ti­cu­lier des tra­vaux sur le chauf­fage urbain qui sortent du cha­peau et qui n’ont selon nos sources aucun carac­tère d’urgence, la Métropole annonce qu’elle va pré­ci­pi­tam­ment et dès le mois de mars 2017 inter­dire la cir­cu­la­tion auto­mo­bile sur le bou­le­vard Agutte-Sembat et opter ainsi pour un nou­veau plan de cir­cu­la­tion qui détour­nera les flux auto­mo­biles en par­ti­cu­lier sur le bou­le­vard Gambetta », indique la CCI dans un com­mu­ni­qué.

 

Pour les élus consu­laires, une telle pré­ci­pi­ta­tion court-cir­cuite la concer­ta­tion et pour­rait consti­tuer « un véri­table hold-up de plus de 100 mil­lions d’euros qui seraient ainsi trans­fé­rés dans la péri­phé­rie ou à l’extérieur du dépar­te­ment ».

 

Combien d’emplois seraient tou­chés ? La CCI, qui dénonce l’ab­sence d’é­tude sérieuse d’im­pact éco­no­mique et social, chiffre à 5 000 le nombre d’emplois qui seraient direc­te­ment mena­cés, soit près d’un tiers des emplois de com­merce dans le centre-ville.

 

commentez lire les commentaires
2014 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.