Grenoble va la première expérimenter la pastille anti-pollution. En fonction de sa couleur, les véhicules pourront plus ou moins librement circuler.Quel impact ont eu les interdictions de circulation sur la pollution à Grenoble ? Faible. Et pour cause, le dispositif n'a pas vraiment été respecté...

Pas respectée, la pastille anti-pollution rate son démarrage à Grenoble

Pas respectée, la pastille anti-pollution rate son démarrage à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Grenoble a été la première en France à mettre en œuvre la pastille Crit’air et, avec elle, les interdictions de circulation lors des épisodes de pollution. Avec quelle efficacité ? Le dispositif, évalué sur une seule journée en janvier dernier, n’est pour l’heure guère concluant. Le trafic routier a à peine diminué, tout comme, fort logiquement, les émissions de polluants atmosphériques. La faute à une mesure (encore) insuffisamment respectée ? En attendant, pendant que les pouvoirs publics se focalisent sur les pics, la pollution de fond sévit toujours…

 

 

 

A Grenoble, l’air est sou­vent pol­lué. Mais moins qu’il y a dix ans. Et moins que dans la val­lée de l’Arve, le Nord Isère ou le bas­sin lyon­nais. Il y a donc, et il y a eu, pire. Partant du prin­cipe que ce n’est tou­te­fois pas une rai­son pour ne plus rien faire, et se conten­ter d’engranger ce qui reste des béné­fices de l’amélioration de la des­serte en trans­ports en com­mun, Grenoble conti­nue de faire la chasse aux polluants.

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

Pollution dans la cuvette gre­no­bloise. © Patricia Cerinsek

 

Dans le col­li­ma­teur ? Tout ce qui roule moyen­nant moteur sur la route. Et a for­tiori au gasoil. Le tra­fic rou­tier étant le prin­ci­pal émet­teur de dioxyde d’azote et le second émet­teur de par­ti­cules fines en sus­pen­sion der­rière le chauf­fage indi­vi­duel au bois, la capi­tale des Alpes, ne voyant rien venir de Paris, a décidé de don­ner elle-même un coup de balai.

 

 

 

Une évaluation faite le 26 janvier 2017, jour de pic de pollution

 

 

En France, Grenoble a ainsi été la pre­mière à bran­dir les cer­ti­fi­cats Crit’air pour res­treindre la cir­cu­la­tion les jours de pol­lu­tion – à par­tir du cin­quième jour de pol­lu­tion tou­te­fois – et à mettre en place la cir­cu­la­tion dif­fé­ren­ciée fonc­tion de la moto­ri­sa­tion et de la date d’immatriculation du véhi­cule. L’occasion de damer le pion à la cir­cu­la­tion alter­née au nez et à la barbe de la maire de Paris…

 

Concentration de PM 10 dans cinq territoires de la région. Doc Atmo

Concentration de par­ti­cules PM 10 dans cinq ter­ri­toires de la région. Doc Atmo Auvergne Rhône-Alpes.

Les mesures ont d’abord été tes­tées en décembre 2016 à la faveur d’un long épi­sode de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines. Puis acti­vées gran­deur nature – com­prendre avec contrôles et ver­ba­li­sa­tions à la clé – en janvier.

 

Le dis­po­si­tif qui, pour beau­coup, relève davan­tage de l’usine à gaz, est-il concluant ? Cela ne saute pas aux yeux.

 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’association char­gée de mesu­rer la qua­lité de l’air dans la région, a mesuré son effi­ca­cité, mais sur une seule jour­née : celle du 26 jan­vier 2017. Une des pires qu’a connues l’agglomération cet hiver. Ce jour-là, toutes les mesures pré­vues dans le dis­po­si­tif ont été acti­vées pour inci­ter, si ce n’est obli­ger, l’automobiliste à lâcher le volant.

 

Pour ce sep­tième jour de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines, les vitesses maxi avaient été rabais­sées, un quart du parc auto­mo­bile prié de res­ter au garage, les trans­ports en com­mun étaient gra­tuits (excep­tion faite du TER), de même que Métrovélo… Bref, tout y était. Ou presque. Parce que l’automobiliste, lui, n’y était pas…

 

 

 

Le trafic n’a baissé que de 5 %…

 

 

Atmo tablait sur une baisse du tra­fic de 22 % ? Elle n’a été que de 5 %. Sur une baisse des émis­sions de par­ti­cules fines de 34 % ? Elle n’a été que de 8 %. Même décon­ve­nue du côté des émis­sions de dioxydes d’azote. A la place des 40 % de baisse atten­dues, un maigre 9 %…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 60 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Dans une lettre ouverte, Grenoble à coeur accuse une nouvelle fois le chauffage, et non la voiture, d'être responsable de la pollution à Grenoble.
Pollution de l’air : “le confinement montre que les Grenoblois ont été trompés”

  TRIBUNE LIBRE - Pour Grenoble à cœur, le collectif de commerçants et d'habitants opposé au plan de circulation Cœurs de ville, cœurs de métropole Lire plus

Modernisation des parkings de la Métropole à l'instar du parking Lafayette, décembre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pour les fêtes, des parkings seront gratuits plusieurs jours à Grenoble et les transports en commun… un jour

  FOCUS - Pour les fêtes de Noël, la Métropole et la société d'économie mixte Park Grenoble Alpes Métropole se montrent très généreux envers les Lire plus

Des faux billets de 50 euros distribués par Métromobilité pour inciter au covoiturage

FIL INFO — La plateforme Métromobilité organise actuellement une distribution de flyers sous forme de billets de 50 euros pour sensibiliser les automobilistes aux bienfaits, Lire plus

Une voiture en autopartage Yea!
Le réseau de voitures en autopartage Yea ! s’agrandit à Grenoble

FIL INFO - Yea! est une application qui permet aux particuliers comme aux professionnels de louer des voitures en autopartage sur Grenoble et la Tronche. Lire plus

Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.
Des trous dans le plan de déplacements urbains de Grenoble ? L’enquête publique bientôt close

FOCUS - Alors que l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains de l'agglomération grenobloise touche à sa fin, les contributeurs sont dubitatifs quant aux Lire plus

Pas de gratuité du stationnement à Grenoble durant la nouvelle période de confinement
Une partie du quartier des Eaux-Claires va passer en stationnement payant

EN BREF - À partir du 18 juin 2018, le nord du quartier des Eaux-Claires passera au stationnement payant. Cette décision a été prise de Lire plus

Flash Info

|

27/09

9h57

|

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin