Recrutement de cadres lors d'un salon de l'Apec à Lyon. © Apec

Prévisions opti­mistes de l’Apec : l’Isère loco­mo­tive de la Région

Prévisions opti­mistes de l’Apec : l’Isère loco­mo­tive de la Région

EN BREF – L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) a pré­senté ses pré­vi­sions de recru­te­ment des cadres pour l’an­née 2017. Les chiffres montrent une grande confiance des entre­prises sur l’en­semble des régions fran­çaises. En Auvergne – Rhône-Alpes, les indi­ca­teurs sont au vert, mal­gré quelques dis­pa­ri­tés entre territoires.

« Une année très favo­rable pour la Région Auvergne ‑Rhône– Alpes ». Patricia Ozil, res­pon­sable de centre de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) Annecy, Grenoble et Valence, décrit une région où l’op­ti­misme des employeurs semble de mise. C’est du moins ce qu’in­diquent les pré­vi­sions de l’Apec pour l’an­née 2017.

Mais que l’on ne s’y trompe pas : c’est ici l’emploi des cadres qui est concerné, un sta­tut bien pré­cis et bien par­ti­cu­lier qui n’existe, rap­pelle Patricia Ozil, nulle part ailleurs qu’en France. Et qui connaît une quasi-situa­tion de plein emploi : alors que le taux de chô­mage au sein de la popu­la­tion excède les 10 %, celui des cadres est infé­rieur à… 4 %.

Entre 208 000 et 225 000 cadres recru­tés cette année en France

Et ce faible taux n’est pas prêt de grim­per, si l’on en croit l’Apec et son dépar­te­ment Études et recherches qui livre chaque année les ten­dances en matière d’emploi des cadres, à par­tir d’un panel de 11 000 entre­prises (dont 1 300 sur la région Auvergne-Rhône-Alpes). 2017 sera donc un bon cru, et cela pour l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal, soit une amé­lio­ra­tion par rap­port à l’an­née précédente.

Patricia Ozil, responsable de Centre Apec Annecy Grenoble Valence © Florent Mathieu - Place Gre'net

Patricia Ozil, res­pon­sable de Centre Apec Annecy Grenoble Valence © Florent Mathieu – Place Gre’net

Ainsi, entre 208 000 et 225 000 cadres devraient être recru­tés en 2017, selon les chiffres de l’Apec. Une hausse pou­vant atteindre 10 %. « Il y a une dyna­mique inté­res­sante sur le mar­ché, et des évo­lu­tions numé­riques et éner­gé­tiques qui vont pous­ser les inves­tis­se­ments. Et à par­tir du moment où les inves­tis­se­ments sont à la hausse, les entre­prises se tournent vers le recru­te­ment », explique Patricia Ozil.

Si le sec­teur des ser­vices – l’in­for­ma­tique, les télé­coms, la banque ou encore les assu­rances – est très por­teur d’emploi pour les cadres, l’in­dus­trie se com­porte éga­le­ment très bien. Le mar­ché des voi­tures élec­triques “booste” par exemple le mar­ché auto­mo­bile, et génère énor­mé­ment de besoins. Le sec­teur de l’aé­ro­nau­tique se porte lui aussi comme un charme. On notera enfin que le sec­teur de la construc­tion reprend des couleurs.

Une très forte dis­pa­rité entre Auvergne et Rhône-Alpes

Les cadres ne sont donc pas à plaindre côté emploi en France. Et l’Auvergne – Rhône-Alpes n’est pas en reste, puisque de 22 800 à 24 590 recru­te­ments pour­raient sur­ve­nir cette année sur la région. Soit une évo­lu­tion com­prise entre 1 et 9 %.

Pourcentages des entreprises prévoyant d'augmenter ou diminuer leurs effectifs en Auvergne Rhône-Alpes. L'Isère et le Rhône sont locomotives de la Région. © Apec

Pourcentages des entre­prises pré­voyant d’aug­men­ter ou de dimi­nuer leurs effec­tifs en Auvergne Rhône-Alpes. L’Isère et le Rhône sont loco­mo­tives de la Région. © Apec

L’Apec note par ailleurs que le moral des entre­prises régio­nales s’a­mé­liore : elles sont 10 % cette année à pré­voir d’aug­men­ter leurs effec­tifs cadres, et 4 % à envi­sa­ger de les dimi­nuer. En 2016, le rap­port était de 8 et 6 %. Un opti­misme des entre­prises qui ne s’é­tait pas vu depuis 2012.

À noter l’im­por­tant dif­fé­ren­tiel entre Auvergne et Rhône-Alpes. L’Auvergne ne repré­sente en effet que 7 % des recru­te­ments de cadres, les 93 % res­tants concer­nant les dépar­te­ments de l’an­cienne Rhône-Alpes. “Locomotives” régio­nales, les dépar­te­ments de l’Isère et du Rhône sont ceux qui affichent la plus grande confiance.

Une ten­dance à la hausse qui s’ins­crit dans la durée

L’Auvergne se dis­tingue éga­le­ment par l’op­ti­misme de ses entre­prises. 9 % d’entre elles ont l’in­ten­tion d’embaucher, quand 2 % seule­ment envi­sagent de dimi­nuer leurs effec­tifs. Un second chiffre lar­ge­ment infé­rieur à la moyenne natio­nale de 5 %, qui révèle un cer­tain sen­ti­ment de stabilité.

La confiance des entreprises en Auvergne contrastent avec son faible taux de recrutement de cadres. © Apec

La confiance des entre­prises en Auvergne contraste avec son faible taux de recru­te­ment de cadres. © Apec

Le mar­ché de l’emploi des cadres sur la Région est donc orienté à la hausse. Une ten­dance qui s’ins­crit dans la durée. En 2016, 22 550 cadres ont déjà été recru­tés en Auvergne-Rhône-Alpes, et et 6 180 sala­riés ont été pro­mus au sta­tut de cadres. Soit des hausses, par rap­port à 2015, res­pec­ti­ve­ment de 12 et 22 %. Le tout pour un nombre de départs (21 990) demeu­rant stable.

Si l’an­née 2017 est pré­sen­tée par l’Apec comme « his­to­ri­que­ment à haut niveau », elle s’ins­crit dans une ten­dance de hausse géné­ra­li­sée depuis 2013. Les élec­tions à venir en France, le Brexit au Royaume-Uni ou l’é­lec­tion de Donald Trump aux États-Unis semblent ne pas ter­nir l’op­ti­misme des entre­prises. Offrant ainsi à ce mar­ché spé­ci­fique de l’emploi une courbe que per­sonne n’a envie de voir s’inverser.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

À l'entrée de la Scop Alma, Grenoble-Alpes Métropole signale qu'elle a accompagné l'entreprise pour ses travaux de performance énergétique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénovation éner­gé­tique : le dis­po­si­tif Mur Mur TPE – PME ren­forcé dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS - À l'occasion d'une visite de la Scop Alma basée à Saint-Martin-d'Hères, la Métropole de Grenoble a présenté, jeudi 2 mai 2024, le renforcement Lire plus

Syndicats, élus et habitants mobilisés pour empêcher la fermeture du bureau de Poste Alsace-Lorraine de Grenoble
Syndicats, élus et habi­tants mobi­li­sés pour empê­cher la fer­me­ture du bureau de poste Alsace-Lorraine

FOCUS - Alors que La Poste envisage de fermer le bureau Alsace-Lorraine de Grenoble, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le site mardi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !